Vous aimez les séries?

Après discussion avec @pvincent, on a eu envie de se partager des tuyaux sur des séries qu’on a apprécié. Alors, je me lance en présentant deux séries.

Produite par J.J. Abrams , cette adaptation du film éponyme de Michael Crichton sorti en 1973 relate les évènements se produisant dans un parc d’attraction appelé Westworld et en sa périphérie où les employés travaillent. Le parc permet, pour la modique somme de 40 000 dollars par jour, d’immerger les visiteurs dans la vie quotidienne du Far West en leur proposant divers scénarios et en leur laissant la possibilité de tuer, violenter ou violer tous les personnages du parc. Ces personnages, appelés « hôtes », sont des robots extrêmement sophistiqués qui ne peuvent blesser les visiteurs. Tout va pour le mieux jusqu’au jour où une mise à jour du programme des hôtes va entrainer de graves disfonctionnements.

Pari réussi car Westworld vient en plus chambouler avec beaucoup de perspicacité les limites entre intelligence artificielle et conscience. L’éveil progressif de certains hôtes apporte une complexité scénaristique et un suspense digne des plus grandes séries.

Cette série pose aussi la question de la portée éthique de la violence que l’on choisit d’exercer sur des êtres non doués de conscience. La première saison est passionnante.
Streaming gratuit en vf ici

  • Dans un style tout à fait différent, une comédie qui explore les théories philosophiques de la morale et de l’éthique: The Good Place
    unnamed

Une comédie unique en son genre, drôle, débordante d’énergie, dopée à la pop culture, et capable de développer en parallèle une réflexion poussée sur la nature humaine, l’éternité et la fin de la vie. Rien que ça !

"En créant la série, on s’est dit que la philosophie ne devait pas être juste à la marge. Elle devait être le cœur du show. Nos personnages allaient parler de philosophes, des livres majeurs, et en même temps, on allait raconter un tas de blagues et un tas d’histoires émouvantes. C’est ce qui rend cette série si spéciale à l’arrivé e", analyse aujourd’hui dans EW, le créateur Mike Schur . C’est effectivement un bon résumé de The Good Place , parfait combo entre des gags de prout et des idées complexes sur l’éthique morale. La démonstration irréfutable qu’on peut être fun à la télévision, sans sacrifier la réflexion. Avec chevillé au corps ce message humaniste porté à tout crin par nos quatre héros : on peut tous s’améliorer et finalement devenir quelqu’un de bien, pour peu que les autres nous aident.

Bon visionnage :wink:

1 J'aime

Super comme idée, je me lance moi aussi.

Black Mirror


la série qui ne souhaitait pas être regardée

Mr Robot

Mr Robot
pour le délire parano techno effondriste,
et surtout la phase où le système financier s’écroule…

Chernobyl

Chernobyl
pour l’ambiance rétro-kitsch et la validité historique et scientifique

North Park

Enfin une petite série sans prétention dont j’avais déjà mentionné l’existence


Merci pour le partage @domie

1 J'aime

Le Trône de fer, en anglais Game of Thrones.

L’auteur a raconté s’être inspiré de Maurice Druon auteur de « Les rois maudits ».

Les références historiques enrichissent considérablement les deux récits et on y découvre la mentalité des puissants. Des pervers narcissiques d’une cruauté abjecte.

Lie to me
On a adoré cette série qui apprend avec beaucoup de précisions et exactitudes à décoder les expressions gestuelles et faciales de nos congénères.

Le mentalist : tout est dans le titre

J’allais oublier « La casa de Papel » subversive à plus d’un titre !!
Huit voleurs font une prise d’otages dans la Maison royale de la Monnaie d’Espagne, tandis qu’un génie du crime manipule la police pour mettre son plan à exécution.

2 J'aimes

Phil me rapelle une serie culte chez nous (on la regarde tous les ans) : Kung fu avec David Karadine de 1972.
A la recherche de son frère, Kwai Chang Caine parcours les Etats-Unis, apportant au passage son aide dès qu’il le peut. C’est un prêtre Shaolin, qui croit en la non violence et en l’honnêteté.

Je regardais ça quand j’étais jeune. J’ai appris bien plus tard que c’était quasiment du sur-mesure pour Bruce Lee mais que cet acteur était trop « typé » pour les studios hollywwodiens qui lui ont préféré David Karadine.
C’est triste cette discrimination au faciès. Cela aurait pu être une série encore plus culte pour les amateurs du genre.

Oui ce que tu dis est vrai, mais en même temps j’ai bien du mal à imaginer Bruce Lee avec le calme et l’humilité nécessaire dans le rôle de la série. Dans tous les rôles qu’a incarné Bruce Lee je l’ai toujours trouvé très excité et arrogant…

C’était un acteur. Je pense qu’il aurait su s’adapter à ce personnage.
Dans son second rôle du Frelon Vert, il n’était pas arrogant mais au contraire le humble serviteur (façon Bernardo dans la série Zorro) du héros bien Blanc américain.

Quelqu’un connaît la série https://fr.wikipedia.org/wiki/Manhunt:_Unabomber inspirée d’un personnage réel ? C’est une mini-série de 8 épisodes. La saison 2 est indépendante de la saison 1 ; elle reprend le même principe en s’inspirant d’autres personnages réels.

Thème : critique de la société industrielle et critique techno

La sentence lors du procès de Theodore Kaczynski, a été l’emprisonnement à perpétuité. Apparemment, il fut un brillant mathématicien.

1 J'aime

Ok, je ne le connais pas celui-là, je le regarderai à l’occasion.

Une série sortie sur les écrans TV en juin 2018. Je l’ai avalée en 3 jours et en m’identifiant complètement au personnage j’ai réellement cru que ma vie était en danger.

Joe Turner, un jeune analyste de la CIA idéaliste, est confronté à l’assassinat sous ses yeux de tous ses collègues. En fuite, il cherche à remonter au cœur d’une conspiration qui menace la vie de millions de personnes.

Joe Turner, an analyst for IEP, an offshoot of the CIA, is called into the situation room when an algorithm he developed identifies an Arab-American man, Ammar Nazari, as 12 per cent likely to commit a terrorist attack. Turner is uncomfortable with his program being used in this way and considers resigning, but then hears that the FBI has found biological agents on the suspect, revealing he was apparently planning to release pneumonic plague at a Washington, DC stadium. Turner’s team are hailed as heroes, and as they investigate the thwarted attack, Turner identifies suspicious purchases of pharmaceutical stocks before the incident caused demand for ciprofloxacin to soar. Informed of the discovery, covert operative Nathan Fowler who organized the false flag attack on the stadium, sends a team of assassins to kill Turner and his team, but he manages to escape onto a train. A U.S. diplomat smuggles the plague bacteria into Saudi Arabia in a diplomatic bag.


Genre : suspens

PS : « Turner identifies suspicious purchases of pharmaceutical stocks before the incident caused demand for ciprofloxacin to soar »
=> « Turner identifie une envolée suspecte d’achat de stock-options relative à l’industrie de BigPharma avant même que l’incident n’ait déclenché une explosion de demandes pour la ciprofloxacin ».