Retour d’expérience sur les traitements précoces sur le Cov-19

Nous somme tous indigné sur le faîte qu’il ne soit jamais question des traitements précoce dans la presse et encore plus de voir des proches qui ne veulent pas en entendre parler ou qui disent « mais si cela marchait ça se saurait… »

Jusqu’au jour ou… c’est quelqu’un de très proche qui tombe malade et qui est asthmatique…

Là il faut assurer !

On a tous entendu parler de la chloroquine et pour ceux qui sont un peu plus informés de l’Ivermectine, mais pas beaucoup de retour direct.

Le site français de réinfocovid propose les deux avec une préférence pour la chloroquine… perso j’ai déjà pris ce médicament et ses cousins contre le palud, et je suis pas resté très convaincu par sa non nocivité, j’ai même eu des hallucinations et perte d’équilibre avec du « Lariam » donc si on peut éviter, c’est quand même mieux…

Ivermectine est quand lui un médicament qui est « safe » sans effet indésirable connu, lui aussi mis sur le marché depuis bien longtemps

donc https://reinfocovid.fr/coordination-covid-19/

propose de se soigner en trois prise J1, J3 et J5.

En poussant les recherches j’ai trouvé une étude indienne qui compare les deux protocoles avec :

98 % de réussite pour l’Hydroxychloroquine-Azithromycin

100 % de réussite pour vermectin-Doxycycline

le choit est vite fait.

La malade a très rapidement pris sa première prise, quand elle a commencé a avoir de la fièvre et le nez qui coule le soir, dans la nuit elle a eu de gros mot de tête.

Le matin elle s’est senti guéri, plus fièvre, la pétcha, cela parait incroyable !

Elle a quand même eu une petite perte du goût 3 jours mais cela va mieux.

Nous avons choisi la méthode française moins invasive, que les prescriptions indienne et américaine du Pr Pierre Kory, je pense qu’elle serait encore plus efficace

2 J'aime

Tu as raison @Denis1 si maladie existe, il serait bon que la communauté médicale s’attache aux traitements plutôt que se limiter à diffuser massivement les vaccins via la manipulation des merdias du monde entier.

1 J'aime

une autre piste pour soigner le covid

J’ai recopié le paragraphe central de l’article en soulignant quelques passages intéressants avec du gras.

Dans les traitements pour la Covid-19, on a beaucoup entendu parler de l’azithromycine, de l’hydroxychloroquine, de l’ivermectine, du zinc, et du remdesivir - traitement adoubé par l’OMS avant d’être finalement mis au rebut. Le vaccin a aussi eu sa part d’attention. Cependant, pour qu’un vaccin puisse être approuvé par les autorités sanitaires, il faut notamment qu’aucun traitement alternatif n’existe. Et pourtant, bien des médecins et spécialistes ont essayé de comprendre ce qu’est cette maladie et comment la soigner avec des traitements précoces. Quand ceux-ci font des découvertes, le Conseil ou les autorités les rappellent à l’ordre en leur demandant de ne pas communiquer pour ne pas susciter d’espoir parmi les Français, et ceci malgré des études probantes. C’est le cas par exemple des antihistaminiques, traitements utilisés pour les allergies. Sur quatre médecins français qui préconisent depuis mars 2020 les antihistaminiques dans le traitement précoce du Covid-19, trois se retrouvent aujourd’hui licenciés et tous les quatre devant le Conseil de l’Ordre ( double peine ! ), pour avoir soigné leur patients, ou même simplement évoqué ces pistes de recherches qui font l’objet d’études sérieuses à l’étranger. La médecine française vit-elle des heures noires ?

Yes ,
Merci,pour ton intérêt…
Ce qui me semble le plus intéressant est est avant tout le coté médical pas la polémique et j’aimerais qu’on s’en tienne à ça sur cette publication… Peut-être créer une autre page sur le sujet des blocages politico-financier qui nous empêchent d’être soigné avec toute les possibilités existantes.
Donc les antihistaminiques ont un intérêt bénéfique sur le traitement du covid
… si quelqu’un connais un lien sur comment utiliser au mieux les antihistaminiques dans le traitement du covid et faire une traduction, cela serait super

1 J'aime

Tu as bien fait de préciser ton intention ou l’objectif que tu as en tête par rapport à ce fil de discussion, puisque tu en es l’auteur.
C’est une bonne idée de faire en sorte de distinguer la partie médicale de la partie polémique, c’est bien vu ça !
Ca me fait penser aussi que dans d’autres contextes il peut être bon de distinguer les faits des spéculations.

Ces informations sur les traitements - antihistaminiques dans le cas de ce fil de discussion - il ne doit pas en manquer sur la toile.
Pour la traduction rapide, éventuellement la possibilité d’utiliser le traducteur automatique de deepl.com et ensuite de faire vérifier la traduction par un médecin.