Les low-technologies sauveront le monde

Bonsoir tout le monde,

Dans la vidéo du sujet l’effondrement de la finance et du système bancaire, on entend Raphaël Stevens, qui est co-auteur d’un livre sur l’effondrement de notre civilisation dire (à partir des 12 min 50) textuellement :

Dépenser l’argent qu’on a parce qu’il ne vaudra peut-être plus rien demain, donc de le dépenser dans quelque chose qui fait sens pour la transition, pour l’effondrement[…] […]et prendre soin des uns et des autres, mettre en place des mécanismes. Des low-tech par exemple vont permettre de prendre soin des uns et des autres.

Je poste ici la vidéo pour ceux qui ne l’ont pas encore vue. Visionnez toute la vidéo car elle est très intéressante et écoutez bien à partir de 12 minutes et 50 secondes.

Nous avons donc l’expression « low-tech » qui est prononcé.

Ceux qui connaissent déjà ce domaine n’auront pas vraiment besoin de lire ce message. Je m’adresse donc en particulier à ceux qui ne le connaissent pas.

Les « low-tech » (en anglais : low technologies = en français littéral = technologies basses = opposé des hautes technologies comme l’informatique et tout ce qui n’est pas « fabricable » par le commun des mortels.

Une low-tech va donc nous permettre de continuer à vivre (pas aussi confortablement qu’avec les hautes technologies mais en nous évitant de retomber au niveau "moyen-âge).

En gros, les low-tech sont (source : site web lowtechlab.org) :

Les « low-tech » sont des technologies, services et savoir-faire qui répondent aux critères suivants :

  • Utile

Une low-tech répond à des besoins essentiels dans les domaines de l’énergie, l’alimentation, l’eau, la >gestion des déchets, les matériaux de construction, l’habitat, les transports, l’hygiène ou la santé.

  • Durable

Robuste, réparable, recyclable, elle est pensée pour que son impact écologique et social soient >optimal depuis la production, la distribution, l’usage et jusqu’à la fin de vie.

  • Accessible

À l’inverse des high-tech, son coût et sa complexité technique ne sont pas prohibitifs pour une large >tranche de la population.

Le Low-tech Lab croit au pouvoir de l’innovation utile, accessible et durable pour répondre aux >enjeux d’aujourd’hui et de demain : les low-tech offrent à tous et partout, les moyens de répondre à >ses besoins dans le respect des Humains et de la Planète !

Et comme le dit Raphaël Stevens, ce sont des choses qui vont nous permettre de prendre soin des uns et des autres vu qu’elles polluent très peu et sont très peu coûteuses à mettre en place.

Pour trouver de l’info là-dessus afin de développer ça par nous-mêmes, il y a de plus en plus de sources sur le web :

  • lowtechlab.org
    Une association collectant toutes les technologies low-tech qu’elles peut trouver à travers le monde pour les rassembler et en faire profiter la planète entière via son site web (toutes les technologies présentées le sont en licence libre de droits)

  • lowtechmagazine.fr

  • primitive technology
    Le blog d’un passionné de technologie utilisée par les peuples premiers. Ca fait style « moyen-âge » mais le but ici est de stimuler la créativité et de se rendre compte qu’on peut faire énormément avec pas grand chose.

On va terminer par une vidéo qui donne un exemple de plusieurs technologies visant à l’autonomie de leur utilisateur. La vidéo dure une bonne quarantaine de minutes mais elle est passionnante :

PS : Je pense que ce sujet aurait trouvé sa place dans une rubrique « science » (bien qu’il touche énormément de domaines) mais cette rubrique n’existe malheureusement pas.

2 J'aime

rubrique Science & Technologie créée
#theme:technologie

2 J'aime

Une vidéo d’intérêt citoyens !
Quand la science est un danger pour la liberté.
Quand l’orientation de la recherche peut avoir des conséquences aléatoires et désastreuse.
Exercice de pensée que j’apprécie, si vous voulez bien dormir cette nuit, regardez la demain. (Quelques touches positives quand même)

Intéressant cet éclairage sur l’invention de la réaction nucléaire en chaîne dans l’esprit d’un juif hongrois émigré marchant dans les rues de Londres en 1933.
C’est une sacrée histoire !
Dans Wikipédia ils résument l’invention de la bombe en indiquant que Léo Szilard a été…:
" l’instigateur de la première lettre d’Einstein à Roosevelt, le 2 août 1939, concernant les recherches des Allemands sur la bombe nucléaire et qui mena au projet Manhattan. Ce projet de recherche militaire de l’armée américaine qui réunit des scientifiques internationaux (dont nombre d’exilés européens) mènera en effet à la conception de la première bombe A de l’histoire."
Pour le meilleur ou pour le pire, l’Histoire le dira, nous devons l’arme atomique à ce « peuple d’élite, sur de lui-même et dominateur » comme disait de Gaulle.