Les élections 2022 pourraient-elles être truquées... comme en 2017 ?

Au détour d’une conversation j’ai appris il y a quelque temps que les élections présidentielles de 2017 auraient pu être truquées car c’est seulement après que (et sans qu’on sache pourquoi) le journal Sud Ouest ait cessé de publier en direct les résultats qui arrivaient que Macron, bon dernier à 20h45 se serait mis à décoller jusqu’à rejoindre la pôle position.

Je sais, à la réflexion ça paraît quand même un peu énorme (Macron devancé pa r Arthaud en dépit du soutien unanime de tous les médias ?) mais bon, je vous laisse juge avec la vidéo suivante :

Cette information m’a alors donné l’idée qu’une action citoyenne serait néanmoins souhaitable afin d’obtenir une totale transparence sur la publication des résultats de chacun des bureaux de vote de manière à interdire les magouilles centralisées du Ministère de la Propagande dit « de l’Intérieur ».

Les éléments qui m’ont été communiqués (dont la vidéo ci-dessus) et la minuscule enquête que j’ai mené m’ont vite dissuadé quant à cette possibilité. C’est du lourd, du très lourd que nous affrontons puisque ça passe par les serveurs de Dominion, la société qui, justement, est mise en cause dans l’abominable fraude des dernières élections étasuniennes. L’information est officielle mais elle a été à peine questionnée par les journaleux habilités qui, après avoir questionné le fait que le décompte final des votes des Français ait été réalisé sur des serveurs étasuniens, au Texas, ont accepté la réponse officielle « secret défense ».

Bref, je pense que nous disposons de suffisamment d’éléments pour affirmer qu’il y a des grandes manoeuvres de l’élite (essentiellement financière) mondiale afin d’assurer une complète emprise sur les «  »« démocraties »"" (pensons simplement à McKinsey entreprise privée en conflit d’intérêt qui noyaute une part grandissante du décisionnel de l’Etat) mais le fait que cela concerne aussi les élections est, en soi, intéressant, car cela signifie justement que celles-ci ne sont pas encore complètement sous contrôle et que de l’inattendu pourrait surgir en raison du discrédit massif des médiaboliques censés guider le bon peuple vers les bons candidats.

Autrement dit et pour conclure, à la question « voter ou pas » posée précédemment, je vois là un élément de réponse : le citoyen a peut-être encore une minuscule liberté à sa disposition puisque « certains » se donnent les grands moyens pour la lui enlever. Je pense donc m’en servir, dans une stratégie TSM (Tout sauf Macron), ce qui suppose, bien sûr, d’éliminer Marine Le Pen des choix possibles puisqu’elle est devenue son sparing partner et se contentera de reproduire son échec de 2017.

Documents de rab sur le trucage des votes, en théorie et en pratique :

– ça ne parle pas de Dominion, mais ça explique un peu les options sur la table

– Deux premières minutes à voir dans cette vidéo pro-Lassalle (avec l’évocation d’une censure twitter de ceux qui contesteraient les résultats)
https://crowdbunker.com/v/fPvBvZNQ59

Depuis runtube, trois vidéos « sans trucage » d’un certain Yann Damian sur les fraudes de 2017:

– Ce qu’en a dit le site Professsion-Gendarme qu’on ne présente plus :

1 J'aime

Cette remarque est pertinente car il est vrai que, pour toutes les élections précédentes, le pourcentage de suffrages obtenus est corrélé au budget de campagne et au temps de passage à la télévision. Et il est vrai qu’Emmanuel Macron a bénéficié d’un soutien inconditionnel des médias de masse et des banquiers anglo-américains.
Mais en 2017, une chose inédite s’est produite. Le candidat qui a « gagné » :

  • était inconnu du grand public 2 ou 3 ans auparavant
  • et ne s’était jamais présenté à aucune autre élection.

Autre chose troublante : le cumul des votes a été « consolidé » sur des serveurs au Texas (à Austin, me semble-t-il) et le Ministère de l’Intérieur, au lieu de démentir, a répondu aux journalistes intrigués : « secret défense ».

Autre élément troublant : le site du journal Le Parisien (propriété de Bernard Arnault, l’un des principaux soutiens français d’Emmanuel Macron, et accessoirement l’homme le plus riche de France) a publié les résultats du premier tour sur son site internet avant la fermeture des bureaux de votes. Quand ils se sont rendus compte de la gaffe, ils ont retiré la publication mais certains internautes avaient eu le temps de commenter : « Ah ben si les résultats sont connus à l’avance, je ne vais pas voter ! ».
C’est @ketty.lisador qui m’a rappelé l’anecdote ces jours-ci.

1 J'aime

Sur ton premier point, je ne suis pas complètement convaincu.
Je connais plein de personnes qui ont voté Macron au premier et au second tour, aucune qui ait voté Arthaud. C’est con mais ça me laisse un sentiment dubitatif.

Je suppose que tu m’as lu rapidement car j’avais écrit cela dans mon topo. Mais tu m’as fait douter, je viens de vérifier :wink:

L’épisode Le Parisien est intéressant mais je n’en ai pas trouvé trace après une rapide recherche avec ces mots clés.

Quoi qu’il en soit ça fait plaisir de te voir revenir au débat sur Ronkozé.

2 J'aime

Oui, j’avoue. C’était pendant les quelques minutes de récréation au travail.

Cela dépendait de ce fil de discussion en particulier (Selon Me Brusa, un constat d’huissier atteste que les "vaccinés" émettent un code détectable par Bluetooth - #33 par jeronimo.sanchez) et de l’attitude générale d’une majorité d’intervenants sur cet « espace de discussion civilisée ».

1 J'aime

Synchronicité !
Je venais devant mon zordi juste pour chercher ça car je venais juste d’en entendre parler par ma soeur !
Par encore vu, mais complètement ok sur le principe et a priori, je vais faire de mon mieux pour y participer !

Je l’avais vu à l’époque et il est possible que je l’aie archivé sur mon blog. Il faudrait que je vérifie parmi les 200 ou 300 publications relatives à cette élection 2017.

Mais d’autres précédents « cocasses » (ironique) ont déjà eu lieu comme par exemple :

  • Jean-Pierre Chevènement qui parle de « décapitation de professeur » la veille de l’assassinat de Samuel Paty, sur CNews face à Eric Zemmour
  • ou encore cette journaliste états-unienne qui lance le scoop (en direct) des avions s’écrasant sur les tours du World Trade Center … mais, malheureusement pour elle, un quart d’heure avant que ça n’arrive.

Pour Le Parisien, j’imagine que la censure a fait le ménage.

1 J'aime

Le coup de Chevènement c’est énorme si on a ça en boîte.
Pour l’histoire de l’effondrement de la tour 7, c’est vrai que c’est impressionnant de voir la journaliste parler de son effondrement alors qu’elle est filmée avec la tour 7 dans le fond encore intacte. C’est une preuve imparable d’une Big Manip mais les mougeons ne veulent rien entendre. Ils font comme si c’était un genre de hasard, une coïncidence, une bizarrerie sans conséquence. Ainsi va le monde !

1 J'aime

Allez, c’est cadeau : L'étrange prophétie de Jean-pierre Chevènement Regarde l’expression de visage d’Eric Zemmour, son embarras est « cocasse » (ironie) avec le recul.
L’émission a été enregistrée la veille de la décapitation et diffusée le jour-même. Un internaute a pausé la question à Christine Kelly pour vérifier que c’était bien enregistré la veille et elle a confirmé.

C’est ce que j’appelle le déni.

Avec les injections, il va y en avoir de plus en plus. Il vont peut-être même défendre leurs bourreaux comme dans le syndrome de Stockholm. Par exemple, la troisième dose à la Réunion fait tomber beaucoup, beaucoup de gens malades (genre « cloués au lit dix jours à trois semaines »). Mais nombre de ces personnes qui tombent malades disent « Heureusement que j’ai fait mon vaccin juste avant de tomber malade sinon j’aurais fait une forme grave ! ». Ils ne font pas les liens et seraient prompts à insulter quiconque leur dirait « Mais tu ne crois pas que c’est lié à l’injection ? ».
Révélateur : Pfizer a exclu de ses statistiques les effets secondaires des deux premières semaines après l’injection (information relayée par le Dr Didier Raoult). Or c’est justement à 10-15 jours après l’injection que surviennent les effets secondaires …

Mais bon, c’est le choix de chacun de voir ou de ne pas voir.

Pour en revenir à l’élection, j’observais hier les panneaux d’affichage devant l’école où je travaille ; école qui sera transformée en bureau de vote dimanche. C’est la première fois de ma vie où, à deux jour d’une élection, il n’y a pas les affiches de tous les candidats. Seulement 6 affiches sur 12 ! Et cela pour l’élection qui a le plus « d’importance » en France ! Du jamais vu.

Les comploteurs mondialistes-eugénistes-malthusiens ne font presque plus semblant.

1 J'aime

Pour info, j’ai rejoint le contrôle citoyen ReCiProC et je suis ainsi devenu scrutateur de mon bureau de vote.
J’ai pris une photo du PV que j’ai uploadée sur leur site et le tour est joué.
Mais je n’ai pas eu de retour de leur part.
Voici le PV d’où il ressort que même dans le fief Gironcel MLP peut battre Mélechon ! :

2 J'aime

Pour conclure (provisoirement) ce fil, voici une analyse de la procédure électorale et une mise au point fort intéressante d’Egalité et Réconciliation qui écarte, en particulier, l’idée que le gouvernement aurait fait appel à la société Dominion pour les élections de 2017 :

Marine Le Pen (113) et Jean-Luc Mélenchon (109) très largement en tête. C’est sans surprise puisqu’aux dernières municipales (*) à la Réunion les listes se réclamant de ces deux candidats avaient terminé, respectivement, premières dans les 24 communes et deuxièmes dans 21 commune sur 24.

Mais Emmanuel Macron (41) arrive tout de même troisième ! Comme quoi, on a beau être détestable, si on a l’étiquette « Vu à la télé », on engrange des suffrages auprès des TV-lobotomisés.

(*) J’ai un doute : municipales ou une autre élection ?

1 J'aime

Je vais lire l’article/visionner les vidéos avec intérêt.
Généralement, les informations partagées sur Égalité & Réconciliation sont bien sourcées (ils n’ont pas le choix puisque les médias de masse les traitent d’antisémites à tour de bras, alors si en plus ils n’étaient pas excellents, ils disparaîtraient).
Le Ministère de l’Intérieur n’aurait pas utilisé Dominion ? Pourtant, tout à fait officiellement, le Ministère possède le logiciel Scytl qui fait fonctionner les machines Dominion.
Bon, j’écoute d’abord et puis je reviens donner mon impression …

1 J'aime

Je pense qu’il s’agit des Européennes de 2019. C’est l’élection qui laisse au choix la plus grande liberté vu sa distance vis-à-vis du local.

J’ai commencé la lecture de l’article et je réagis à chaud …

Premièrement, tordons le cou à une rumeur : que l’Intérieur utiliserait les services de la société américaine (et anciennement canadienne) Dominion pour l’élection française de 2022.

Contacté par la presse, le ministère de l’Intérieur déclare qu’« il ne fait pas et n’a jamais fait appel aux services de la société Dominion dans le cadre de l’organisation des élections » . Et d’ajouter que « les fausses rumeurs concernant le recours à la société Dominion feraient croire à un risque de manipulation du vote dans les communes dotées de machines à voter. En ce qui concerne les machines à voter, il convient de rappeler que seulement 63 communes françaises en sont équipées, représentant 1,3 million d’électeurs. Un seul modèle de machine à voter est utilisé en France, le modèle ESF1 de la société néerlandaise NEDAP commercialisé par la société France Elections qui n’a aucun lien avec la société Dominion ».

Je suis d’accord avec ces affirmations:

  • ce n’est pas pour l’organisation des élections que le Ministère aurait utilisé des serveurs informatiques à Austin au Texas
  • ni même par l’utilisation de machines à voter communales que la fraude nationale se serait réalisée (par contre, au Havre, où Edouard Philippe a été « élu », là il y a bien des machines à voter facilement re-programmables).

C’est lors des additions finales que la fraude aurait eu lieu; lors de ce qu’ils ont appelé « consolidation ». On a beau utiliser des bulletins en papier et des urnes transparentes, à la fin, il faut bien centraliser pour compter l’ensemble.

Quand on va sur le site gouvernemental qui décrit le processus de vote, de comptage et de surveillance de chaque bureau, étonnamment, tout s’arrête au niveau du bureau de vote. On ne sait pas comment remonte l’information précieuse jusqu’aux ordinateurs de l’Intérieur. Quels sont ces tuyaux ?

Oui, c’est là que la fraude peut commencer; en corrompant les personnes chargées d’effectuer les tâches après les bureaux de vote.

Bon, je ne vais finalement pas réagir à chaud et patienter jusqu’à l’achèvement de la lecture, pour ne pas être redondant avec les raisonnements de l’auteur.

Bon voilà, j’ai fini.

Je connaissais la dernière vidéo. Je l’avais écoutée à l’époque et je m’étais dit que beaucoup d’arguments étaient recevables. Mais je ne connaissais pas encore la publication partielle des résultats en ligne par Ouest-France (ou Sud-Ouest, j’ai un doute) et surtout, surtout, que les « consolidations » des votes avaient eu lieu à l’étranger.

L’article d’E&R m’apprend tout de même une chose cruciale (et confirme une impression) : après les bureaux de votes, on perd la main sur tout contrôle éventuel. Une fois que le Ministère de l’Intérieur a récupéré les 66.000 PV des bureaux de votes, il n’y a plus personne d’extérieur pour vérifier.

De toute façon, après la fraude gigantesque aux États-Unis où Joe Biden aurait obtenu 81 millions de suffrages alors que le record absolu, jusque-là, était les 69 millions de suffrages pour Barack Obama lors de son premier mandat, tout est possible.

Joseph Staline disait (en grand connaisseur) :

Ce ne sont pas ceux qui votent qui comptent mais ceux qui comptent les votes.

L’Union Européenne et l’Union Soviétique se ressemblent de plus en plus.

1 J'aime

Ils votaient en URSS ? :wink:

Pour terminer ce fil, parce qu’il le faut bien, voici un dernier article lu du Courrier des Stratèges du 24 mars.
L’auteur est lui aussi assez sceptique sur la possibilité de truquer… les données.
Par contre, oui, il y a comme une ombre sur les décomptes.

J’espère que ReCipRoc arrivera à publier le tableau excel des 66.000 bureaux de vote.
Parce qu’alors, les calculs citoyens deviendraient faciles et n’appartiendraient plus à la haute fonction publique dont on ne sait plus au service de qui elle est exactement !
:wink:

Le « prophète » Attali sait déjà qui sera élu Président…
Il le sait depuis plusieurs années puisqu’il l’avait annoncé en 2016 (« Ce sera une femme ») …
Qui peut croire que ces élections sont transparentes ?

Ceux qui gouvernent vraiment le pays s’en foutent des élections…

Tant que nous ne nous débarrasserons pas des parasites internes, nous vivrons dans un Etat criminel où ceux qui dirigent le pays resteront intouchables car cachés derrière les gouvernements corrompus.
Eric Montana

Vidéo à visionner sur VK : Eric Montana's Videos | VK

1 J'aime

Je viens de tomber sur un article qui risque de faire grincer les dents de certain-e-s. Ne sachant pas où le poster, je le mets ici :

1 J'aime

Recentrage sur la question de la fraude avec cet article de Nexus :

FRAUDE ÉLECTORALE AU PREMIER TOUR DES ÉLECTIONS 2022 ? (DEUX VIDÉOS)

:point_right: Lire notre article en accès libre :

Divers collectifs d’observation des élections signalent que plusieurs mairies ont refusé de leur présenter les procès-verbaux qui certifient les résultats des bureaux de votes, conformément à l’article R70 du code électoral. Laxisme ou fraude électorale ? Le doute est permis…

D’après l’article R70 du code électoral, « un exemplaire de tous les procès-verbaux établis dans les différents bureaux de vote de la commune reste déposé au secrétariat de la mairie. Communication doit en être donnée à tout électeur requérant jusqu’à l’expiration des délais prescrits pour l’exercice des recours contre l’élection. » Règles qui ne semblent pas être respectées partout en cette période électorale.

1 J'aime