Les cabinets de conseil anglosaxons gouvernent la France

Une émission électro-choc

en résumé

  1. déni démocratique
  2. ministres incompétents
  3. privatisation des services publics
  4. plouto-technocratie au slogan de « startupisation de la France »
  5. impôt zéro grâce à l’« optimisation fiscale »

En écoutant attentivement cette émission, on pourrait conclure que la France est corrompue au plus haut sommet de l’État avec des gouvernements successifs qui rivalisent de subterfuges pour dévitaliser leurs propres services publics. Une sorte de suicide d’État…

1 J'aime

Excellente vidéo, merci.
Une privatisation des choix stratégiques, une perte de compétences de l’état au nom du libéralisme.
Mais surtout, peut-on reprendre de manière réellement démocratique le contrôle de nos sociétés ? Et comment ?
Avec 30% de Macron prophétisé c’est pas pour demain, travaillons l’après demain avec un espoir de le glisser avant demain.

Hum, sacré question :woozy_face:
J’ai espoir qu’un sursaut démocratique puisse encore faire basculer la tendance.

En attendant, je rêve que la « gauche » (Mélenchon, Jadot, Roussel, Poutou, Arthaud) se mette en commun rapidement pour ne proposer plus qu’une seule et unique candidature. Pour combler leur égo, je propose de décider du « chef » avec la bonne vieille méthode de CHI-FOU-MI.

image

ps: au passage, on n’a pas besoin de chef, mais juste d’un espoir de changement…

1 J'aime

La même histoire,
mais expliquée pour les enfants des électeurs

L’affaire commence à devenir une véritable « affaire ».

Mon avis à 2 centimes

Cette affaire arrive pile poil pendant la phase critique de l’élection présidentielle. Ça sent le pilotage et la dénonciation de l’intérieur. Des fonctionnaires qui auraient fait fuiter les informations au Sénat. Un peu comme une rébellion depuis l’intérieur des services publics, sentant qu’ils sont en train de jouer leur dernière carte avant de crever par une privatisation type « lutte finale » => la startupisation de l’état.

Pourquoi un tel silence face à ce scandale ?

Pourquoi Macron, à trois semaines du premier tour, n’est-il pas plongé dans la tourmente, assailli de questions sur le choix d’un cabinet dirigé par l’un de ses amis et pratiquant l’optimisation fiscale, ce qu’aucun des ministères dans lequel ses consultants se rendaient ne devait ignorer ?

Parce que l’ensemble de notre classe médiatique et la majeure partie de notre classe politique adhère au plus profond d’elle-même aux conceptions idéologiques de l’action publique portée par l’alliance entre la macronie et les cabinets de conseil.

Tout comprendre au scandale McKinsey en 6 points et 10 minutes

Il y a une omerta des « médias mainstream » à propos du Mc-Kinsey-Gate et Rothschild-Gate.
Elle est visible, il suffit de parcourir les 3 grands journaux quotidiens, absence totale d’article qui mentionne ces affaires. Qui croit encore que l’information est partiale dans ce pays ?

Jusqu’à quel niveau d’incompétence le journalisme mainstream descendra-t-il ?
Pendant ce temps, Julian Assange croupit en prison faute d’avoir dit la vérité.

1 J'aime

Un message a été fusionné à un sujet existant : Enjeu Élection Présidentielle 2022

ah, ça y est les « merdias » consentent timidement à en parler.
difficile de ne plus en parler quand c’est le parquet national financier qui prend l’affaire en main.

Le Parquet national financier (PNF) a annoncé, mercredi 6 avril, avoir ouvert une enquête préliminaire du chef de « blanchiment aggravé de fraude fiscale », après un rapport du Sénat sur l’influence croissante des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques pendant le mandat d’Emmanuel Macron.

L’enquête, ouverte le 31 mars, vise le cabinet américain McKinsey « sur la question de son statut fiscal en France », a appris France Télévisions de source judiciaire. Elle a été confiée au Service d’enquêtes judiciaires des finances (SEJF).

[McKinsey] est accusé par la commission d’enquête de ne pas avoir payé d’impôts en France depuis une dizaine d’années.


Pour mémoire, le cabinet McKinsey a un lourd passé de fraudes et de scandales, la plupart ont été réglés à « l’amiable » avec des dédommagements stratosphériques.

Lisez plutôt

1 J'aime

le 27 mars 2022

image

« S’il y a des preuves de manipulation, que ça aille au pénal »

le 6 avril 2022

Le Parquet National Financier approuve le conseil de Macronkinsey

« C’est très bien que le juge, les contrôleurs fiscaux se saisissent d’une affaire quand on dit qu’une entreprise aurait fraudé »

J-3 (avant le premier tour)

On attend la suite avec impatience…

Il me semble que tu t’illusionnes et que tu ne seras pas le seul.
A 10 contre 1 que c’est McKinsey qui a conseillé cette stratégie afin de dévier le tir.
Il vaut mieux que ce soit eux qui se fassent attaquer pour fraude fiscale que leur poulain.

Leur procédure va durer, se faire oublier et, au final, on leur accordera une « modération » ; sachant que la dernière, qui n’aura peut-être pas le temps de faire scandale, a quand même été de 523 millions d’euros, en faveur d’une entreprise inconnue :

Il n’y a pas que McKinsey.
Il y a une ribambelle d’autres cabinets de conseil, facturés rubis sur l’ongle.
Tandis que le service public est obligé de mendier pour avoir des tickets restaurant.
:face_vomiting:

J’arrête là, c’est trop dégoutant.

1 J'aime