L'amitié, un désastre conceptuel deux fois millénaire..

L’amitié est un marronnier du bac philo et des magazines psy + développement perso.
On y revient régulièrement histoire de faire transpirer ou de tourner en rond en se racontant qu’on ouvre des portes qui restent pourtant fermées année après année, siècle après siècle, millénaire après millénaire.

Vous l’aurez compris, les sciences de l’Homme avancent comme l’homme, au pas, et en tournant en rond puisqu’on ne saurait rien faire d’autre sur notre belle planète bleue comme une orange (disait le poète).

L’émission Grand bien vous fasse du jour était consacrée à l’amitié et, sans surprise, elle marche sur les traces de ses prédécesseurs avec toujours les mêmes poncifs répétés à l’envi.

Ce n’est pas que tout soit faux, mais sauf à s’être déjà construit une conception aboutie de l’amitié, on se balade dans un mix de platitudes, d’évidences et de demi-vérités qui donnent la berlue bien davantage qu’elles ne nourrissent la pensée.

Malgré tout, pour ceux que le sujet intéresse, les premières 9’40’’ permettent de collectionner quasiment toutes les dimensions en jeu dans la conception que l’on se fait de l’amitié. Il y a donc là matière à réflexion pour qui a envie d’entrer dans le sujet.
Il ne faut juste pas espérer en sortir avec une conception claire :wink:

Je vous en proposerai une un de ces jours prochains, quand je serai de meilleure humeur :wink: