L'adolescence n'est pas un effet d'une maturation cérébrale imparfaite

Une tempête de connerie force 7 a frappé France Inter de plein fouet. Comme chacun sait le cerveau est plastique, c’est une pâte à modeler mise en forme par nos activités comporte-mentales au niveau « psychosocial » mais les maîtres du Zeitgeist réducteur et naturalisant tiennent absolument à le présenter comme le régent de nos vies. Les bouleversements liés à cette transition enfant–>adulte que constitue l’adolescence sont ainsi expliqués par des aspects maturationnels déclarés facteur causal sur la base d’une simple corrélation dont la causalité pourrait être de sens inverse puisque, justement, le cerveau est plastique.
Quoi qu’il en soit, France Inter nous abreuve jusqu’à la nausée de cette doxa réductrice récitée comme un mantra dans une succession de perles toutes plus grosses et plus « plates » les unes que les autres. Enjoy !