La solution contre le changement climatique

La solution contre le changement climatique, c’est … l’Intelligence Artificielle.

Avec un tel titre racoleur, on a 2 solutions :

  1. soit s’en fiche complètement et ne jamais regarder cette vidéo
  2. soit la visionner par curiosité en se disant que ce n’est pas possible, cela ne peut pas être vrai !

Et pourtant ! Lê, ce brillant mathématicien et youtubeur nous fait une démonstration tout à fait pertinente. Donc, je vous recommande la deuxième solution : visionner par curiosité.

Pour ma part, avec toutes les informations déprimantes que je reçois, j’arrive plus ou moins à la même conclusion. Avec humilité, je la formulerai cependant différemment.

importance de la manipulation pour accepter un changement radical

Avec toutes les lectures (ou visionnage), telles que « The Century of Self », Edward Bernays, « La fabrique du consentement », Noam Chomksy, « La stratégie du choc », Naomi Klein, etc… On a bien compris que les techniques de manipulation sont depuis belle lurette au point. Elles fonctionnent.

Carglass répare, Carglass

À titre personnel, je m’inclus en tant que zombi consommateur, qui, sans cervelle, se retrouve à acheter un produit de grande consommation martelé sur tout support publicitaire. Et impossible d’y échapper, c’est fait pour nous attaquer le cerveau. Il faudrait être sur-humain pour oser dire que cela ne nous atteint pas !

Or, à présent, que l’urgence d’un changement radical est devant notre porte, il va bien falloir qu’on accepte de subir des changements qui ne nous feront pas plaisir. :cold_sweat:

on continue de manger des bonbons ou on va chez le dentiste ?

Personnellement, je ne crois pas qu’aller vers une décroissance maîtrisée ne nous attirera que des réprimandes. Bien au contraire, aller vers + de cohérence ne peut que nous apaiser et nous aider à profiter de la beauté de ce monde => la Nature est sacrée.

Cela a d’ailleurs été la situation de l’humanité pendant des milliers d’années et je ne crois pas qu’ils ont été plus malheureux que nous. On n’a qu’à voir les chiffres du suicide en France en 2019 => la cause de mortalité #1 en France !

Bref, tout ça pour dire, qu’on va avoir besoin du marketing, des publicitaires, de tous les « professionnels du mensonge et de la manipulation » pour nous aider à changer de paradigme. Réorganiser cette technologie de manipulation mais pour une cause juste.

Bien sûr, il faut continuer à s’améliorer partout, dans tous les sens, réduction énergétique, etc… Faire parti d’une poignée d’illuminés qui a pris conscience des enjeux ne suffit plus. Il faut aller plus vite, plus fort, et à une échelle massive => de la propagande massive pour un changement de cap !
C’est ce que je comprends lorsque Lê nous fait réfléchir au bienfait d’une I.A positive pour Youtube.

En parallèle, il sera important d’accomplir une véritable démocratie => 1 humain, 1 voix. Afin que le milliardaire vaille autant que le clochard ! Mais surtout pour être en mesure de résoudre les multiples conflits à venir. La démocratie est, à mon sens, le meilleur moyen pour pacifier la conflictualité.

illustration: arbre à palabres

Désormais, on parle « d’influenceurs » Youtube. Selon moi, c’est une autre forme de manipulation, qui consiste à nous influencer dans la bonne direction, à travers des vidéos pédagogiques. Il ne s’agit plus de transmettre une information fiable, démontrable, vérifiable (la transmission du savoir) mais de trouver la petite blague, susciter l’émotion, qui arrivera à toucher notre inconscient => Hollywood & Disney sont très forts pour ça !

Et si l’Intelligence Artificielle peut aider à propager encore plus efficacement ces messages, alors oui, c’est une solution que l’on doit adopter. Tout organe de propagande est désormais utile, à condition de l’orienter dans le bon sens. Attention, c’est une arme à double-tranchant !

Dans l’absolu

Peut-être que si on passe ce cap (de changement climatique), il y aura besoin de démilitariser ces munitions (dangereuses) pour nos cerveaux. Avec sagesse, on pourra alors décider de ne plus les utiliser, et de revenir uniquement à des outils résilients, bio-dégradables, à portée limitée. Il me semble que c’est le message véhiculé par le film « La belle verte ».

J’attends vos réactions,
avec impatience…

Effectivement, c’est une arme à double tranchant, mais c’est pas seulement ça. C’est aussi le fait que ce soit une « haute technologie »…

En matière de technologie, plus c’est haut, plus il faut des gens pointus dans leurs connaissances pour pouvoir les maîtriser. Or, c’est justement l’une des choses que le pouvoir utilise. Le fait qu’il n’y ait qu’eux qui puissent s’offrir des centaines de spécialistes de l’IA pour mener leurs projets à bien (d’autant plus que leurs technologies sont évidemment fermées. Y a donc que eux qui les contrôlent).

Nous avons besoin de reprendre du pouvoir collectivement mais aussi individuellement.

Mais c’est pas donné à tout le monde de réussir à trifouiller dans les hautes technologies pour en sortir quelques chose de concret.

Du coup, si jamais tu penses que c’est une solution viable de l’utiliser, je crois qu’il faudrait alors définir comment démocratiser son usage pour la rendre accessible. Pour qu’un grand nombre puisse l’utiliser sans pour autant sortir d’Harvard.

Et j’ajouterai également que l’IA faisant appel aux machines électroniques assez onéreuses et gourmandes en énergie, ça rend cette solution d’autant plus difficiles à mettre en place par des citoyens vu que le niveau budgétaire des citoyens baisse à vue d’oeil.

Merci d’avoir pris le temps de répondre.

Je comprends tes craintes vis-à-vis des hautes technologies (Hi-Tech).
C’est vrai que la course à l’armement n’est pas une bonne chose si elle peut être capturée par une seule entité (ou quelques unes). Comme tu le soulignes, démocratiser ces technologies, c’est-à-dire les rendre disponibles à tous empêche la captation d’un seul.

En réalité, mon interrogation plutôt que, centrée sur l’Intelligence Artificielle, est celle centrée sur les instruments de propagande, celle qui permet de communiquer à une échelle massive. Les merdias de masse, la publicité, le marketing ne sont pas démocratiques, loin de là. C’est probablement ce qui cloche autant. Ce que nous dit, Lê c’est que ces outils sont en passe d’être surpassés par Youtube et sa capacité à proposer du contenu personnalisé grâce à l’I.A

En gros, ce que je veux dire, c’est que si l’urgence est d’anticiper l’effondrement et de provoquer un changement de paradigme au niveau des consciences, alors la propagande doit être utilisée. Un exemple, en période de guerre, tous les organes de propagande sont utilisés pour diffuser un sentiment de patriotisme généralisé. Ainsi les militaires, par le passé, ont pu absorber de grande quantité de chair fraîche, lobotomisée de préférence.

Le fameux Oncle Sam

Or, il me semble assez évident que l’urgence n’est ni le changement climatique, ni la chute inquiétante de la biodiversité, etc… Il suffit de voir l’état de la publicité : elle continue de nous vendre des voitures ou des produits cosmétiques !

Et tant que cela ne change pas, aucune possibilité d’atteindre une conscience collective, nous sommes voués à rester une masse informe incapable de s’agréger pour toute action efficace. À titre d’exemple, à quoi bon proposer une solution de transport énergétiquement faible, si dans l’imaginaire des jeunes, l’envie d’acheter une voiture bruyante et ultra-puissante continue d’être matraquée sans relâche. Nager à contre-courant est inefficace. On aboutit à un problème insoluble, comme qui est avant l’œuf ou la poule, la propagande ou le changement radical ? À mon humble avis, il faut les 2.