La méthode écossaise

Vous devez me croire. J’écris ça à l’instant même où je viens de faire la découverte dont je vais vous causer car j’en suis tout remué, tout ému.
Non pas seulement parce que c’est une stratégie militante formidable mais … parce que l’idée m’en était venue ce matin même !
Pour moi c’est un signe de la Providence.
Je vous raconte :

Ce matin, je tombe sur un article du CEVIF du 17 juin dans la « Libre expression » de Parallèles Sud. Il évoque le fait qu’un militant LGBTQIA+ s’est fait agresser juste à la fin du mois des visibilités.

Un lien est donné vers un tout récent rapport sur les violences dont ces personnes sont victimes de la part des « phobiques » qui courent les rues en dépit de lois déjà passablement punitives.

Comme je m’intéresse à la posture victimaire, il m’a semblé qu’il fallait absolument que j’y jette un coup d’oeil, dont acte. J’en suis tombé le cul à terre.
Je vous passe les détails mais disons pour faire simple je me suis demandé s’il ne faudrait pas criminaliser la normalité, ou disons simplement, de manière plus neutre, le fait d’appartenir à une majorité.
Quand on voit les souffrances que cela engendre chez les personnes qui n’en font pas partie, on se dit que ça devrait être interdit.
Déjà aux Etat-Unis, les élèves blancs et leurs parents doivent suivre des sessions de conscientisation sur leurs privilèges comme leur culpabilité historique.
Il me semblait que la même chose devrait être faite pour les hétérosexuels. Quand on pense à la somme de violence qu’ils ont fait subir à tous les divergents, on se dit que l’hétérosexualité, ça devrait être interdit, ou disons, sérieusement encadré avec suivi psychologique pour faire un travail sur soi.

Qu’en pensez-vous ?

Je viens de vous exprimer ce que j’ai pensé ce matin et ce soir j’apprends que ça s’appelle la méthode écossaise.
Vous l’avez compris c’est une méthode qui consiste à forcer le trait au point où il devient trop gros pour qu’on puisse en manquer la connerie (quoique certains… :wink: ).
Mais je m’arrête là et je vous laisse découvrir cette méthode militante que l’on devrait pouvoir utiliser tous azimuts pour résister aux manipulations mentales de l’Empire et de ses séides zélés.

https://fr.metapedia.org/wiki/Méthode_écossaise

Le matraquage de la propagande (« théorie du genre » jusque dans les manuels scolaires)fonctionne. Les décennies passent et le pourcentage d’hétérosexuel diminue.
Chez les jeunes, la part de LGBT+ est passée de 1 à 10 voire 20% et la courbe tendrait vers 50% d’ici une ou deux générations.

Quelques sources indicatives (qu’il faudrait compléter) :

Ce qui forcément fait écho à une conférence de l’historienne Marion Sigaut sur l’eugénisme et la volonté de réduction de la population par les « élites » …