La leucose bovine à la Réunion

On en a déjà parlé ici sur Ronkozé.
Désormais, l’information est relayé au niveau national.
C’est un sujet d’actualité, il serait bon de faire un point avec l’ADEFAR pour savoir s’il y a eu des avancées récentes.

À titre personnel, depuis quelques temps déjà, je m’abstiens de consommer de la viande bovine. Et concernant le lait, je n’achète plus que du BIO (non produit à la Réunion). C’est malheureux à dire car cela va à l’encontre d’une économie locale (et circulaire). La confiance est rompue.

Et vous, vous en pensez quoi ?

1 J'aime

On ne sait plus trop quoi penser…

D’un côté, les éleveurs bovins issus de la filière viande qui n’ont pas de maladies chez eux souffrent d’un boycott qui n’est pas vraiment juste.
La SicaRevia annonce que 100% de la viande bovine est indemne de leucose. La pilule est trop grosse à avaler, on se fout de qui? Par quel miracle? On aurait liquidé tous les bœufs malades? Il y a un manque de transparence évident qui n’est pas fait pour rétablir la confiance du consommateur.

On sait tous que la SicaLait (filière lait) est gangrenée par la leucose à hauteur de 90% au moins. Les éleveurs de boeuf péi auraient tout intérêt à rejoindre les éleveurs exclus pour sortir au plus vite de cette crise qui ne profite à tout le monde. Pire, elle participe à la destruction des élevages, mais aussi des familles d’éleveurs. Quand, il n’y a plus d’argent, il y a forcément des problèmes de couples.

1 J'aime

Bas Phil, t’ai pas végétalien?

Merci pour ta réponse argumentée @oneiric974
Je pense qu’on peut te faire confiance pour avoir bien creusé le sujet.

Tu confirmes mes craintes. Il y a une omerta sur cette affaire de leucose bovine qui présage du pire. Je suis également d’avis que les professionnels du secteur devrait se soutenir mutuellement et crever l’abcès rapidement.

À un moment donné, la santé de la population doit primer sur les considérations financières court-termistes. Prétendre que des vaches malades sont capables de produire du lait consommable pour les réunionnais, c’est vraiment nous prendre des idiots.

C’est d’autant plus douteux que cette maladie (la leucose bovine) n’est pas tolérée sur le sol métropolitain. Nous (les réunionnais) sommes les seuls à subir cette plaie. Réyoné, rouv zot zié

Quelqu’un sait qui est l’origine de cette exception ? signature d’un ministre, d’un préfet ?
J’aimerais bien savoir quel est le motif exact qui permet de justifier de cette exception régionale.

En surfant Wikipedia

Un abattage systématique

En France, les animaux atteints de leucose bovine sont systématiquement abattus et une désinfection totale des bâtiments est alors effectuée.

Il y a une exception, à La Réunion. Là bas, le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation essaye d’éviter un abattage massif des animaux. Cependant la préfecture affirme que pour une bonne exportation, le statut sanitaire des bovins doit être le plus sain possible. C’est pourquoi La Réunion n’applique pas ces mesures, car il y a une quasi absence d’exportation.

Un autre document ft-leucose.pdf (8,0 Ko) précise ce qui se passe à l’échelle nationale lorsqu’on détecte cette maladie

L’ASSAINISSEMENT DES ELEVAGES INFECTES

Les exploitations infectées sont repérées par la surveillance sérologique régulière ou à l’occasion d’un contrôle à l’achat. L’exploitation est alors séquestrée. Les animaux infectés sont identifiés par des tests individuels. Ils sont ensuite marqués par un trou ou un L à l’oreille droite et doivent être abattus dans un délai maximum de 1 mois. L’exploitation est ensuite désinfectée. Tous les animaux restants doivent ultérieurement subir des contrôles sérologiques jusqu’à l’obtention d’une nouvelle qualification

Mais pas chez nous, à cause d’une exception régionale ! Voici la position officielle des services de l’état, signé par le préfet de la Réunion à ce sujet http://www.reunion.gouv.fr/la-situation-de-la-leucose-a-la-reunion-a3269.html

Face à des questionnements devant un risque sanitaire pour l’homme que pourrait présenter cette maladie, le préfet tient à affirmer sans ambiguïté que la leucose est une maladie animale spécifique des bovins et qu’elle ne présente donc strictement aucun danger pour l’homme : aucune transmission de la maladie bovine à l’homme n’est possible ni par le contact avec des animaux vivants ni par la consommation de lait et de viandes.

Si vous avez d’autres éléments plus récents, Ronkozé est preneur…
Merci @oneiric974

Suite de l’épisode


Ça ne progresse pas, ça empire.

Dernière nouvelle

La Sicalait perd en justice face à un éleveur Mr Payet, en lien avec la contamination de ses vaches à la Leucose Bovine.

1 J'aime

Bon article en provenance de Témoignages qui résume le problème

Ce fait confirme la très grave dérive d’un « modèle agricole » réunionnais, la nécessité de tout remettre à plat pour en changer.

Félicitations au journaliste, il relève le niveau.