La guerre cognitive

Commentaire : J’ai trouvé cet article très intéressant et je le partage donc ici.

Cela fait écho à d’autres lectures sur les neurosciences et leur utilisation par les militaires, notamment avec un casque pour les pilotes de chasse augmentant leurs capacités cérébrales (pour le combat).

Glaçant cette volonté sans fin de dominer l’autre ! Tout ça pour empêcher la désobéissance civile ! C’est une information capitale pour savoir quelle voie nous devons prendre, nous, le peuple désarmé : ne tout simplement plus obéir.

A première vue, sur la base de ce que je lis (je n’ai pas vue la vidéo), à part le vocabulaire scientiste, je ne vois pas trop la différence avec ce qu’on a toujours appelé l’endoctrinement.
C’est juste du Orwell façon troisième millénaire. Mais l’esprit humain est toujours le même, cad, foncièrement suggestible et prêt à prendre toutes les vessies qu’on voudra pour des lanternes.

Je crois qu’il s’agit d’une étape supplémentaire, au-delà de la fabrication du consentement par la propagande, consistant à inoculer une substance (pourquoi pas l’oxyde de graphène ou peut-être par épandage chimique ?) qui permettrait de contrôler les pensées, de « robotiser » les êtres humains en provoquant tel ou tel comportement, selon la volonté des dirigeants se prenant pour des dieux transhumanistes.

On est très loin encore de ces contrôles de masse via la technologie. Cette guerre cognitive en tant qu’elle est cognitive est psychologique et, donc, vieille comme le monde.

L’article que j’ai lu finalement est assez intéressant par rapport à ce qu’il révèle sans le dire et non pas par rapport à ce qu’il prétend dire. Voici ce que j’en ai dit sur mon Facebook :

"En éducation, on a eu notre lot de concepts creux, comme l’apprenance, mais ça coûtait pas trop cher à l’Etat pour les développer. Là on sent les boîtes de R&D militaire qui ont flairé le gogo au chéquier bien épais et qui proposent n’importe quoi à des généraux US rassis et joyeusement dispendieux qui aiment à se faire rouler dans la farine.
Bien que ses promoteurs s’en défendent, la « guerre cognitive » c’est juste une resucée avec une langue moderne des vieilles notions de psychologie sociale dont le terme « propagande » est le plus connu dorénavant.
Absolument rien de nouveau sous le soleil ici. Le cas de la plandémie covid mentionnée à la fin en est la meilleure preuve : elle s’est faite avec les moyens du bord habituels (TV, radio, internet, fact-checking et autocensure à tous les étages) et il n’y a pas eu besoin d’outils de NTIC comportementalistes dont on attend encore qu’ils fassent leurs preuves. La référence insistante au cerveau est une preuve absolue de l’arnaque intellectuelle. En dépit de la propagande généralisée qui est faite depuis une trentaine d’année, il ne faut pas gober les storytellings cérébrocentrés. Nous sommes TRES TRES loin d’avoir la maîtrise technologique souhaitée sur des cerveaux de nature biologique, et je ne parle même pas de l’esprit humain. Le jour où vous verrez des troupeaux de moutons ou des vols d’oiseaux téléguidés vous pourrez vous inquiéter mais pas avant.

La seule info à retenir est que ces criminels en uniforme s’autorisent à déclarer en douce une guerre ouverte aux peuples sous prétexte de s’entraîner et de bâtir des outils de défense.
Il est temps de rétablir le crime de haute trahison et de restaurer tant le peloton d’exécution pour les militaires que la guillotine pour nos gouvernants égarés ; ça pourrait en aider bon nombre à retrouver leur orient."

1 J'aime

Cet extrait de commentaire a été signalé à l’administrateur du site comme (je cite) :

un appel à la violence physique

En tant que modérateur du Cercle « Marre de la propagande », j’ai pris la décision de maintenir l’intégralité du commentaire. J’ai justifié ma décision de la façon suivante :

Je rappelle à [l’auteur du signalement] que le « crime de haute trahison » était prévu par la Constitution française jusqu’à ce que les politiciens corrompus aient peur que cela se retourne contre eux lorsqu’ils ont transféré les pouvoirs régaliens de la République française à l’Union Européenne (en 1992).

Le « crime contre l’humanité » existe encore et a été utilisé lors du fameux procès de Nuremberg pour condamner à mort plusieurs dignitaires nazis.

A mes yeux de non-juriste, ce qui se passe en ce moment mériterait que l’option « crime contre l’humanité » ou « crime de haute trahison » ou les deux puissent entrer dans la gamme des possibilités pour les défenseurs des victimes.

Je précise toutefois que je ne suis pas favorable à la peine de mort (abolie [en France] par Robert Badinter en 1981).

Si un accusé (un décideur politique ayant ordonné l’inoculation de masse d’un produit expérimental s’avérant causer des millions de morts en France d’ici deux ans, comme l’a annoncé le prix Nobel de médecine Luc Montagnier) venait à être reconnu coupable par un tribunal (pas franc-maçon bien entendu, plutôt un tribunal militaire ou populaire), je pense qu’il faudrait une peine à la hauteur de la trahison contre son peuple et contre l’humanité.

Cela pourrait être le sujet d’un fil de discussion : un débat sur la peine de mort.
Personnellement, j’y étais jadis favorable et c’est en débattant avec des contradicteurs que j’ai finalement changé d’avis voici 25-30 ans. Je préfère amplement la peine de prison jusqu’à ce que mort s’ensuive. Le double avantage c’est :

  • que la population extérieure est protégée définitivement de la menace que représente l’individu criminel
  • et qu’en cas d’erreur judiciaire, on peut toujours libérer la personne injustement condamnée, tandis qu’un mort …

Du coup, j’ouvre un nouveau fil de discussion sur « la peine de mort » ! Ici : Un appel à la violence physique ? Un éloge de la peine de mort ?

Merci Maître pour cette défense en bon uniforme (comme dirait Coluche). Il n’y avait, en effet, dans mon propos aucun appel à la violence physique, seulement un appel à une justice proportionnée à l’ampleur des crimes perpétrés par certains gouvernants. C’est à l’institution judiciaire que j’en appelle afin qu’elle abatte son bras séculier avec la violence légitime que lui confère la Loi issue directement ou indirectement de la volonté peuple. Un RIC pourrait ouvrir la voie par exemple…

Pour ma part, j’ai toujours été contre la peine de mort et j’ai même réussi à convaincre ma grand-mère, avec l’argument de l’erreur judiciaire.

Mais ayant découvert que l’Eglise n’avait jamais été contre la peine de mort, je me suis dit que ça ouvrait là une certaine latitude de pensée et, tout en étant pas encore fixé dans mon point de vue, je dirais que je ne suis pas insensible au modèle de la démocratie athénienne dans laquelle les gouvernants savaient qu’ils risquaient la peine de mort s’ils n’étaient pas dans l’observance impeccable des lois au service de l’intérêt public.

Il me semble que si la peine de mort était rétablie pour les seuls gouvernants, cela pourrait aider à tenir les malfaisants à l’écart.

1 J'aime

Je t’invite à copier-coller ta réponse dans le fil de discussion que je viens de créer à l’instant : Un appel à la violence physique ? Un éloge de la peine de mort ?

Si le site deagel.com disait vrai (depuis 2017) et si Luc Montagnier et d’autres disent vrai (espérance de vie des « vaccinés » anti-covid 2 à 3 ans maximum), la France pourrait voir sa population chuter de 67 à 39 millions d’ici 2025.

Quelqu’un sera légitimement responsable de ce génocide (j’ai écrit « légitimement » au lieu de « légalement » car les industries pharmaceutiques ont fait voter des lois aux parlemetaires leur accordant l’immunité en cas d’effets secondaires graves).

Sur le thème de la guerre cognitive, je viens de tomber sur ça (qui était à côté de la vidéo récemment publiée par Kéti sur un autre fil) :

Pas vu encore, juste pour info et pour archiver…

1 J'aime

hum, pas cool. :frowning:
mieux vaux s’abstenir de partager une vidéo si on ne l’a pas vu soi-même en intégralité.

point technique

il est possible de rédiger un article (sujet ou commentaire) et de le conserver en mode brouillon, histoire de le publier plus tard…

1 J'aime

Oui, c’est vrai. Moi même je trouve toujours dommage de ne pas avoir une table du contenu de la vidéo. Mais au moins ai-je été honnête en annonçant la couleur…