La faim à nos portes

Je viens d’avoir une nouvelle tès inquiétante…
Voila, il y a deux ans je suis partie avec ma famille au Mozambique en voyage, et ma fille a pris contact avec un jeune homme dynamique et sympa avec qui elle échange sur wattsapp…
Ce jeune homme habite à Tofo une joli petite ville balnéaire qui m’a fait pansé à St Gilles d’y a 40 ans, il vit du tourisme.
Ce matin il a envoyer un masse de détresse, les prix ont flambé, il n’a plus de touristes, il ne peut plus acheter sa nourriture.
Je suis sous le choque… Que pouvons nous faire?

Un conseil : ne pas dépendre des touristes (occidentaux) pour vivre.

1 J'aime