La critique des pseudosciences n'est pas scientifique!

Pour cette semaine j’ai juste un petit coup de gueule à pousser contre un triste sire qui sévit sur Rance Inter le vendredi avec une misérable chronique anticomplotiste bourrée de bienpensance bon marché comme l’illustre très bien la dernière livraison.

Faute de complots sonnants et trébuchants, le grincheux dogmatique s’attaque ici à une coach qu’il accable pour des propos qui, certes, prêtent à controverse, mais dont, non seulement, il n’existe aucune preuve scientifique qu’ils sont erronés ou sans fondement, mais il n’existe non plus aucune preuve que l’hypothèse transgénérationnelle avancée n’appartienne pas déjà à la littérature médicale. Aucun travail de recherche n’a été réalisé par cet huluberlu qui se contente de pontifier alors que, aussi haut qu’il se croit placé dans la hiérarchie intellectuelle, il n’est jamais assis que sur son cul, comme disait l’ami Montaigne.

Bref, le jour où la censure atteindra un tel niveau que seuls les discours « scientifiques » seront autorisés, alors le premier à devoir fermer son clapet sera le triste sire en question vu que son propos, même s’il est prétendument en défense de la science, n’a strictement rien de scientifique.

Pour ma part, je défendrais plutôt la liberté d’expression et même la liberté de mauvaise humeur car, je dois le reconnaître, certains ont le don de m’irriter.
Mais bon, je suis prêt à sacrifier la seconde pour conserver la première !