La commission Bronner

La Commission Bronner

Intitulée modestement …

Les Lumières à l’ère numérique (dite commission Bronner) est une commission française chargée de faire des propositions dans les champs de l’éducation, de la régulation, de la lutte contre les « diffuseurs de haine » et de la désinformation. La commission, présidée par le sociologue Gérald Bronner, est installée par le président de la République Emmanuel Macron le 29 septembre 2021.

Commission Bronner — Wikipédia

À propos de Gérald Bronner

Dans une interview sur France Culture, le 2020-03-10T20:00:00Z soit quelques jours avant le premier confinement, il nous explique comment

  • les Français ont raison de faire confiance dans son bon gouvernement (1mn)

  • il ne faut pas sombrer dans la peur du virus.

    • les drones, les amendes et les confinements ça n’arrive que dans les dictatures totalitaires à la chinoise (14mn)

    • ou lorsqu’on a un système de santé défaillant comme en Italie (17mn).

  • un confinement est « inimaginable » en France grâce au discernement de nos élites et à l’esprit de concertation de son cher ami Macron.

Peu importe, si son « ami » fait strictement l’inverse quelques jours plus tard. Gérald Bronner arrive encore à « avoir raison même quand il a tort » et peut repasser dans les merdias publics sans jamais avoir besoin de se démentir. :woman_mage: pouf-pouf abracadabra

On ne doit pas s’étonner que cette commission Bronner ressemble à la cour du roi Louis XIV, peuplés d’experts en léchage de botte.

image

Personnellement, cette personne me fait penser au syndrome psychologique [merci d’avance @eccolulo pour le terme précis, j’ai oublié] qui consiste à lorsqu’un individu issu d’une classe défavorisée et qui arrive à s’en extraire pour entrer dans la catégorie des dominants devient impitoyable avec ses anciens compatriotes qu’il traite avec condescendance => « les gueux ».

Après tout rien de nouveau sous le soleil. En revanche, ce qui me gêne le plus avec ce type de personnage, c’est qu’ils osent se prétendre « démocrates » alors qu’ils suintent l’aristocratie à grosse goutte.

Une critique (impossible à publier sur un merdia français)

2 J'aime

Merci @pvincent pour ce portrait de Bronner fort bien senti. C’est le prototype parfait du lèche-cul qui radote sa psychologie de bazar (celle des sociologues) sur tous les médias.
Le phénomène dont tu parles à son sujet est bien connu dans l’Histoire et la littérature, mais en psychologie, je ne vois pas qu’il ait reçu un nom spécifique, mais ça a pu m’échapper. En tout cas, ça m’intéresse si tu le retrouves !

Enfin, le sondage « embarrassant » ne me surprend pas. Même si les veaux, les beaufs et les bisounours qui lisent les fact-checkers et les debunkers abondent, les français gardent un minimum de bon sens et quand la langue de bois officielle et scientiste se contredit (ce qu’elle fait à tout bout de champ), ils le remarquent et sont assez paranos pour soupçonner qu’on se fout de leur gueule quand même un peu.

2 J'aime