La 5G, instrument de mort!

Bonjour à toutes et tous,

un petit sujet sur une chose très importante et très sérieuse : Le gros danger concernant l’arrivée de la 5G à La Réunion.

Pour celles et ceux qui ne savent pas c’est quoi la 5G, voici ce que nous dit Wikipedia à son sujet :

En télécommunications, la 5G est la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, elle prolonge l’exploitation technologique LTE. Elle succède à la quatrième génération, appelée 4G.

La technologie 5G est une nouvelle génération car elle donne accès à des débits dépassant de 2 ordres de grandeur la 4G avec des temps de latence très courts, une haute ; elle permettra aussi d’augmenter le nombre de connexions simultanées par surface couverte. Elle pourrait permettre, une fois déployée, de bénéficier de débits de télécommunication mobile de plusieurs gigas de données par seconde, soit jusqu’à 1 000 fois plus de débit que les réseaux mobiles employés en 2010 et jusqu’à 100 fois plus rapides que la 4G.

Pour compléter cette description en allant plus loin, @jao a trouvé une pépite par un rapport au format pdf assez détaillé des tenants et aboutissants de cette technologie sur sa justification par les autorités et aussi sur les revendications des gens qui sont contre son déploiement sur le territoire.

Voici le lien :

La 5G est donc une onde électro-magnétique envoyée et reçue via les antennes relais dont les images figurent ci-dessous (la dernière image est typique des DOM car ça a permis aux installateurs de ces antennes de les camoufler un peu mieux dans le paysage pour que les gens ne se rendent pas vraiment compte qu’il y en a une près de chez eux) :



J’ai entendu dire (à vérifier donc) que la norme imposée par l’état (pour soi-disant le confort de la population en matière de couverture réseau) pour ce qui est de la densité du réseau de ces antennes serait d’une antenne tous les 80 mètres en milieu urbain et tous les 200 mètres à la campagne.

Nombre de personnes « électro-sensibles » se sont plaintes en raison de problèmes de santé très probablement liés à la présence d’antenne à proximité de leur domicile (parfois même sur le toit de leur immeuble. J’en ai même vu sur le toit d’une école dans l’est). Or, ces plaintes étaient déjà exprimées alors qu’on était encore en 3G et 4G.

Que dire alors maintenant qu’on va entrer dans une phase où ces ondes seront 100 fois plus puissantes que les anciennes ?

Pour info, j’ai un camarade qui a filmé les oiseaux morts (plusieurs dizaines) de son voisin (des canards je pense) qui ont été retrouvés morts au petit matin alors qu’ils avaient l’air bien portants la veille. Le camarade en question en a profité pour montrer que ces oiseaux étaient juste en dessous d’une antenne relais.

Les êtres vivants, que ce soit les plantes, les animaux et même les êtres humains sont des émetteurs et récepteurs électriques. La nature même de la matière qui nous compose est structurée par des atomes soutenus par des protons, des neutrons, des ions et j’en passe.

Dès lors, si des oiseaux peuvent mourir en une nuit en dessous d’une antenne relais (bien sûr, je n’ai absolument aucune preuve que c’est uniquement à cause de cette antenne mais le fait qu’ils soient tous morts en très peu de temps laisse deviner une mort non naturelle et qu’il faut investiguer sur ce sujet.

Si jamais tout ceci était vrai, sachez que l’état a encore prévu d’agraver le tout en généralisant l’installation des compteurs Linky (ils seraient appelés « compteurs Manioc » ou « compteurs Letchis », ça permet de ne pas affoler les gens avec le nom « Linky ») à La Réunion (qui, je le rappelle, est obligatoire… Après décision de justice en 2017 et 2018, aucun citoyen ne peut s’opposer à l’installation d’un Linky chez lui). En effet, les compteurs Linky auraient la réputation d’un émission trop conséquente d’ondes électro-magnétiques et auraient donc des effets très néfastes sur la santé.

Dans un futur proche : Ne nous arrêtons pas là, en effet, la société de consommation devrait basculer massivement dans l’usage quotidien des « objets connectés ». Pour celles et ceux qui ne sont pas au courant, les objets connectés sont des objets de la vie courante (votre frigidaire, vos ustensiles de cuisine, vos vêtements, votre brosse à dents,…) étant dotés de dispositifs électroniques permettant une connexion web, et permettant donc l’envoi et la réception de données.

Tout ça pour dire que sous couvert de vous rendre service - Par exemple, votre frigo connecté peut scanner le contenu que vous avez mis à l’intérieur pour évaluer la qualité des aliments (en questionnant une base de données web) et vous proposer des adaptations éventuelles sur votre manière de vous alimenter si jamais ce qui a été scanné a été reconnu comme étant mauvais. A la bonne heure me direz-vous, mais au delà du non-respect de la vie privée et de l’envoi de vos données personnelles à des tiers (pour les revendre aussi) - le fait même que cet appareil disposera d’une connexion web permanente, de même que la plupart des objets qui vont nous entourer augmentera encore plus l’émission des ondes électro-magnétiques dont je parle depuis le début.

En regard de ça, je pense que l’urgence sanitaire que l’on vit actuellement ne fait que commencer.

Comment essayer de s’en prémunir ? :

  • Soyez le moins possible en contact avec des téléphones. Si vous en avez un, allumez-le uniquement quand c’est indispensable ou pour vérifier si vous n’avez pas reçu de message.

  • Soyez le moins possible en contact avec des appareils électriques ou électroniques

  • Si vous utilisez un ordinateur, faites-le en coupant le plus possible internet. Si vous ne vous servez pas de l’ordinateur pendant plusieurs heures, éteignez-le.

  • Pour le travail sur l’ordi, faites des poses de manière régulière. (une pose de 10/15 minutes après 50 minutes de travail)

  • Essayez de manger sainement, surtout des produits frais et variés

  • Faites de l’exercice de manière régulière (c’est déjà indispensable à cause du confinement)

  • essayez de réguler la quantité de métaux présente dans votre alimentation car étant tous des émetteurs et récepteurs électriques, plus notre corps se compose de métal, plus on est sujets à subir des ondes néfastes.

1 J'aime

Merci pour toutes ces informations. En effet, je vois souvent des messages parlant de 5G mais qui n’explique pas la dangerosité.
Des canards morts sous une antenne … J’ai vu une vidéo filmée au Tampon (une des villes où la 5G s’installe à la Réunion) dans laquelle on montrait des dizaines et des dizaines d’oiseaux morts (des tisserins, « oiseau de Bellier » en créole) sur le bord de la route, et le vidéaste disait que c’était à cause des antennes.

1 J'aime

Oui, c’est très possible que nous parlions de la même vidéo. Celle dont je parle a été filmée au Tampon, sur une route en direction des Trois mares.

Inquiétant, n’est-ce pas ?
Je l’étais déjà avec les neurotoxiques que l’ARS pulvérisait pour « lutter contre la dengue » avec l’efficacité que l’on sait, mais là, si la 5G est dangereuse sur des oiseaux, on est proche de l’humain en termes de cible.

1 J'aime

Tout à fait, et j’ai vu aussi une vidéo qui émet l’hypothèse (à mettre au conditionnel vu qu’on peut pas encore le prouver) que le coronavirus serait un leurre pour cacher le fait que les gens mourrant des symptômes que l’on connait seraient dûs à l’action de la 5G.

Et l’auteur de cette hypothèse appuie ses dires entre autres sur le fait que plus l’endroit où les futurs malades se trouvent est envahi d’ondes 5G, plus la maladie se propage. Et quelle est l’une des villes dans lesquelles les ondes wifi 5G sont les plus répandues ??? Wuhan, point de départ du Coronavirus.

Voilà, maintenant, pour ce genre d’info, on attendra d’avoir plus de détails pour confirmer ou infirmer ce qui est dit.

PS : Et si tel était le cas, nous serions poussés dans une espèce d’entonoir technologique et médical par les autorités vu que c’est devenu quasi impossible de faire la moindre chose sans internet, sans ordinateur, sans téléphone portable.

Et donc, il faut absolument qu’on trouve le moyen de devenir plus forts dans ce domaine.

1 J'aime

Le virus existe néanmoins et devient mortel quand les personnes infectées sont déjà fragilisées par leur âge (80 ans en moyenne) et plusieurs pathologies (diabète, hypertension, etc.). Peut-être que la 5G accentue la fragilité mais, en se basant sur la grippe saisonnière, on retrouve les mêmes conséquences : virus + grand âge + pathologie(s) = décès.
Je ne sais pas pour la 5G.

1 J'aime

D’où le fait, comme je disais, de rester prudent en sachant que ça reste une piste potentielle.

Je copie/colle un texte trouvé sur le web que j’avais gardé sur mon ordinateur il y a quelques jours. Les idées qui y sont véhiculées font souvent appel à certains concepts dits « ésotériques ». Mon but n’est pas d’imposer ces idées mais d’encourager la réflexion sur ces thèmes, d’autant plus que réfléchir dans cette voie s’avère intéressant vu que de plus en plus de scientifiques font des recherches et découvrent pas mal de concordances (à minima en partie) avec ce qui est dit. (on le sait, par exemple que la physique quantique fait l’objet de nombreuses recherches dans le milieu scientifique).

Je demanderai donc aux « scientistes » de ne pas participer à cette conversation s’ils ne veulent pas le faire d’une manière constructive et avec un esprit réellement scientifique (à savoir qu’une chose peut potentiellement exister tant que son contraire n’a pas été formellement prouvé).

Comme le disait Jiddu Krishnamurti, « Je ne vous demande pas de croire, je vous demande d’ouvrir votre esprit ».

Voici donc ce texte :

Depuis plusieurs années, je m’intéresse à la physique quantique et j’ai eu envie d’étudier le Coronavirus (Covid-19) d’un point de vue quantique.

Bien sûr, je ne vous demande pas de me croire mais juste de lire mes conclusions qui peuvent amener à la réflexion.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la physique quantique… Pour faire simple :
C’est le comportement des atomes, des particules, et du rayonnement électromagnétique qui s’en dégage. La terre, les végétaux, les animaux, les cristaux et tous les êtres vivants sont de nature quantique…

Chez l’être humaine le taux vibratoire peut varier d’un individu à l’autre en fonction de son environnement, son humeur, son stress, ses maladies, ses pensées, ses fréquentations et selon l’importance qu’il accordera à son corps, son esprit et à son émotionnel…
Le taux vibratoire : c’est l’énergie vibratoire qui se dégage de la matière, son rayonnement énergétique.

Comme tout est quantique, le Covid-19 a lui aussi un taux vibratoire.

Alors j’ai mesuré le taux vibratoire de la grippe saisonnière et du Coranavirus (Covid-19) sachant que le taux vibratoire se mesure en unités Bovis.

Voilà ce que j’ai trouvé :

La grippe saisonnière vibre à 70 000 unités Bovis.
Le Coronavirus (Cavid-19) vibre à 170 000 unités Bovis.

Ce qui veut dire que le Coronavirus (Covid-19) vibre très haut, deux fois plus que la grippe saisonnière, donc est deux fois plus contagieux, avec les complications que nous connaissons.

Pour vous donner une idée voici le taux vibratoire, en moyenne des êtres humains.

Les enfants vibrent plus haut que les adultes, aux alentours de 250 000 unités Bovis donc ils ont peu de risque de contagion (sauf, s’ils en sont déjà malades ou en convalescence leur taux vibratoire est bas, ils peuvent devenir des personnes à risque).

Les personnes âgées vibrent en moyenne, aux alentours de 90 000 unités Bovis (donc personnes à risques).

Les personnes obèses ou en surpoids vibrent bas, 110 000 unités Bovis… (donc à risque)

Les personnes qui sont déjà porteuses d’une maladie vibrent bas entre 40 000 - 60 000 unités Bovis. (donc à haut risque).

Les cancéreux encore plus bas 20 000 unités Bovis. (à très haut risque).

Les fumeurs ou les personnes qui consomment beaucoup d’alcool vibrent bas, 110 000 unités Bovis. >(donc à risque).

Les personnes (enfants compris) qui mangent beaucoup de viande vibrent bas, entre 110 000 et 130 000 unités Bovis. (donc à risque).

Maintenant, c’est une moyenne… Si une personne a déjà pris conscience qu’elle n’est pas seulement un corps de matière, le taux vibratoire peut varier à la hausse même pour une personne âgée.

Ça vous donne déjà une petite idée. Pourquoi certaines personnes vont être des porteurs sains. Le virus n’aura aucune influence sur eux, si leur taux vibratoire est au-dessus de 170 000 unités Bovis. Par contre, elles auront la possibilité de le transmettre.

Les autres personnes qui vibrent en dessous de 170 000 peuvent développer la maladie même si elles sont en bonne santé en apparence.

Une infirmière qui a commencé à soigner des personnes atteintes du Coronavirus, avec un taux vibratoire à 230 000 unités Bovis, a très peu de chance de l’attraper. Par contre si après quelques jours, elle ne fait plus attention à son alimentation, manque de sommeil, est stressée, ne voit plus que des personnes malades, elle va très vite descendre à 100 000 unités Bovis et devenir une personne elle aussi à risque.

La question qui vient : Comment pouvons-nous augmenter notre taux vibratoire pour passer au-delà de la barre des 170 000 unités Bovis, afin d’éviter d’être une personne à risque ?
Comment augmenter son taux vibratoire
Pour ça, nous devons travailler sur notre épigénétique.

L’épigénétique c’est l’étude de la modification de l’expression de nos gènes en fonction de notre environnement direct.

Sachant que nos gènes constituent seulement 2% de notre ADN codant.

Les 98% de L’ADN restant sont directement responsables de l’expression de ces 2% d’ADN codant.

Et l’activité des 2% est directement influencée par notre environnement, notre mode de vie, nos habitudes et nos pensées…

En conclusion : nos émotions supérieures, que sont l’amour inconditionnel, la gratitude, l’inspiration, la compassion, la liberté, peuvent conduire à la création de nouveaux gènes qui vont fabriquer de nouvelles protéines saines, qui à leur tour vont agir sur la structure et le fonctionnement de notre corps et ainsi influencer notre état de santé et notre vie au quotidien.

Concrètement, cela veut dire que la personne que nous sommes est directement influencée par notre environnement :

°Notre alimentation
Manger des produits végétaux bio non cuits de préférence le plus souvent possible,
Manger de la viande rouge modérément (2 fois par mois maximum),
Limiter les produit céréaliers (farines, pain, pâtes, gâteaux…),
Limiter les produits à base de lait de vache (lait, crème, beurre, fromages…),
Écarter les produits industriels totalement dénaturés (ils sont très souvent à l’origine de nos maladies et de notre mal-être),
Éviter l’alcool, le café, le tabac et toutes les sortes de drogues…

°Notre niveau d’activité physique
Faire du sport régulièrement, 30 minutes par jour. Notre corps à besoin d’exercice, pour faire circuler notre énergie. Si nous avons des muscles, ce n’est pas pour rien.
Si nous ne les bougeons pas, comme c’est de plus en plus le cas dans notre société moderne (assis au bureau, ordinateur, facebook, jeux vidéo…) les besoins de notre corps ne sont plus comblés et le corps peut se mettre à dysfonctionner. N’oublions pas, nos fonctions physiologiques sont étroitement liées à ce besoin de bouger.

°Notre rythme de vie (éviter le stress, et dormir suffisamment)
Contrôler ses pensées. Apprendre à vivre dans l’instant présent et rester centré.

Surtout, éviter d’avoir peur.
Ce qui cause la peur, c’est notre appréhension de ce qu’il pourrait arriver ensuite, donc arrêtez de vous raconter des films qui ne sont pas encore arrivés.

Quand nous avons peur, nous vivons 4 types de stress simultanés : physique, chimique, émotionnel et énergétique.
La peur est énergétivore, elle consomme de l’énergie.
Surtout que la peur affecte notre organisme et baisse notre taux vibratoire.
Le corps mobilise une quantité énorme d’énergie en réaction au facteur de peur, de stress.
L’être humain est fait pour pouvoir gérer une montée de stress à court terme mais pas si le signal reste bloqué trop longtemps.
Si la peur persiste plusieurs jours, nous perdrons notre énergie pour nous auto-guérir, notre système immunitaire devient vulnérable aux maladies. (Anxiété, dépression, on se coupe de nos émotions, difficulté à trouver le sommeil ou à se concentrer…).
Les hormones du stress nous obligent à être plus vigilant, à donner toute notre attention au monde extérieur, car c’est là que réside le danger. Notre stress nous coupe de notre être, de notre source, et nous amène progressivement à la dépression.
En ce moment évitez de regarder les infos plus de 30 minutes par jour, sinon vous allez vous faire polluer.
Donc transformez votre peur d’attraper ce virus en désir de vivre, qui est une énergie positive et énergétigène.

°Notre environnement social, amis, famille, collègue de travail…
Si nous fréquentons des personnes qui se plaignent tout le temps nous allons nous caler énergiquement sur leur fréquence vibratoire ou elles vont absorber notre énergie.

Les personnes que nous côtoyons le plus dans notre vie vont conditionner et déterminer la personne que nous sommes énergétiquement.
Donc fréquentons si possible des personnes inspirantes et positives qui tirent notre énergie vers le haut.

Cela vaut aussi pour les livres que nous lisons, les films que nous regardons et les blogs que nous visitons…

De plus notre cerveau ne fait pas de différence entre le réel et l’imaginaire. Lorsque nous faisons une action, lorsque nous la voyons faire par quelqu’un ou l’imaginons en train de le faire, notre cerveau actionne les mêmes neurones miroirs. Notre cerveau ne fait aucune différence.

Nos pensées attirent les potentiels qui se matérialisent dans notre vie, répondant à la loi de l’attraction. Ainsi tout ce qui nous arrive dans notre vie serait le fruit de nos pensées. Nos pensées créent notre réalité, notre esprit est bien plus puissant que nous l’imaginons.
N’oublions jamais que l’univers répond toujours à notre demande.

°Notre niveau de satisfaction dans la vie en général.

°Se connecter avec la nature, la terre.
Favorisez les marches dans la nature. Dans la forêt nos tensions s’apaisent et nous nous sentons vivant. Marchez pieds nus dans l’herbe le matin, prenez un peu le soleil et si vous en avez l’occasion baignez-vous.

°Prendre soin de vous.
Sachez que notre système nerveux est le pilier central de notre santé et de notre bien-être.
Il gère toutes les fonctions de notre corps et l’ensemble de nos organes, il nous aide à éliminer nos déchets. Nous sommes un peu à l’image d’une batterie de voiture qui accumule cette énergie nerveuse dans nos glandes surrénales.
Malheureusement, lorsque nous soumettons notre corps au stress, à la peur, à des conditions de vie totalement déréglées, ces glandes ont tendance à se décharger.
Et quand nous n’avons plus d’énergie, nous commençons à dépérir, la vie est déjà en train de nous quitter…
Alors dormez suffisamment et ne vous couchez pas trop tard.
Pour faire circuler l’énergie dans notre corps, n’hésitez pas à vous faire masser.
La méditation est très importante aussi, elle nous aide à nous recharger.
Écoutez des méditations avec des fréquences particulièrement hautes (174 Hz, 432Hz, 512 Hz, 528 Hz, 963 Hz…) Vous en trouverez sur YouTube.

Maintenant, intéressons-nous à la terre d’un point de vue quantique. La vibration de la terre à été modifiée par l’être humain ces cent dernières années, avec l’installation d’antennes, de lignes à hautes tension et l’envoi de satellites qui ont changé la grille énergétique de la terre, entrainant des disfonctionnements et impactant les êtres vivants par la même occasion.

Sachez que les oiseaux utilisent la grille énergétique de la terre (les réseaux Hartmann et Curry) pour se repérer, se déplacer lors de leur migration. Aujourd’hui cette grille est totalement déréglée.

Maintenant si je regarde d’un peu plus près l’histoire de la terre, voilà ce que j’ai trouvé.

Chaque pandémie ces 150 dernières années, correspond à un saut quantique dans l’électrification de la terre et le déséquilibrage de sa grille énergétique.

1918 l’introduction des ondes radio autour de la terre et des premières lignes à haut tension correspond à la pandémie de la grippe espagnole de 1918,

1968 les lancements des premiers satellites autour de la terre correspondent à la prolifération de la grippe de Hong-kong,

1997 l’introduction de la Wifi autour de la terre correspond à la prolifération du virus de la grippe A (H5N1) qui a touché les oiseaux en premier lieu avant d’infecter les hommes,

2002 l’introduction de la 3G autour de la terre correspond à la prolifération du Sras,

2009 la prolifération des smartphones dans le monde correspond à la prolifération de la grippe porcine (H1N1),

2014 l’introduction de la 4G autour de la terre correspond à la prolifération du Virus Ebola,

2019 l’introduction de la 5G autour de la terre correspond à la prolifération du Coronavirus Covid-19.

La question que nous devons nous poser est : N’y a-t-il pas une relation de cause à effet ?

Tout être vivant exposé à un nouveau champ magnétique est empoisonné (humains, animaux, insectes compris) !!! Certains y survivent … d’autres pas !!!

Exemple : le champ électromagnétique rayonné par les éoliennes ou par les lignes à haute tension enterrés dans le sol sont à l’origine de la mort de centaines de vaches et les habitants qui résident à côté sont tombés eux aussi malades.

Constat : 421 millions d’oiseaux, 60% des animaux et 75% des insectes ont disparu progressivement depuis l’arrivée de la téléphonie mobile en 1986. De plus la pollution des sols par l’agriculture intensive n’a pas aidé à les préserver.

D’un point de vue quantique nous sommes tous énergie, avec un taux vibratoire qui est propre à chacun. Nous ne sommes pas tous égaux face à cette pandémie.

Il faut que nous comprenions que nous ne sommes pas seulement de la matière (un corps) comme beaucoup semblent le croire. Nous sommes faits d’atomes et de particules en mouvement qui diffusent de l’énergie et des courants d’ondes électriques.

D’ailleurs quand nous faisons des électrocardiogrammes ou électroencéphalogramme, nous mesurons l’activité électrique de notre cœur ou de notre cerveau.

N’oublions pas que nos pensées, nos émotions, nos mots, nos maux, sont des ondes électriques.

La médecine traditionnelle soigne le corps physique, mais qui soigne ce corps quantique, ce corps énergétique ?

Pour l’instant les scientifiques n’ont étudié que 4% de la construction réelle de l’être humain.

Pourquoi ?
Parce que le reste n’est qu’énergie. Notre corps est constitué de 96% d’énergie.
Utilisez une caméra thermique vous verrez bien de quoi je parle.

Un être humain ne perçoit que 4% de la réalité. (de sa propre réalité)
Malheureusement, nous n’avons pas la vision des rapaces, ni des chats, ni l’odorat d’un chien… Pourtant, nous considérons que notre vision de la réalité est juste et sans faille.

Aujourd’hui, nous devons admettre que nous percevons notre environnement que de manière incomplète et déformée. Il convient d’inscrire dans notre esprit que ce n’est pas parce que nous ne percevons rien que ça n’existe pas.

Les scientifiques commencent seulement à admettre qu’il existe un champ d’énergie dans notre corps et qu’il est calqué sur notre corps physique, mais ils ont très peu de connaissance sur le sujet.

J’entends déjà certains me dire, elle est bien belle ta théorie mais au moyen-âge, il y avait aussi des épidémies pourtant il n’y avait ni satellites, ni ligne à haute tension, ni antennes autour de la terre.
A ces époques, il y avait beaucoup de guerres, des famines, cela générait beaucoup de peur et ces égrégores de peur étaient si puissants qu’ils diffusaient aussi des champs électromagnétiques qui déclenchaient eux aussi des épidémies… D’ailleurs beaucoup de guerres actuelles sont souvent accompagnées d’épidémie.

Regardez l’égrégore de peur qui s’est installé dans le monde actuellement, en France, à Paris. L’énergie est tellement dense dans les grandes villes que nous avons l’impression d’être englués dans une chape de plomb.

La meilleure façon de la contrer serait de méditer ensemble et d’envoyer des pensées positives, d’amour pour la neutraliser.

N’oublions pas une chose, notre esprit, nos pensées agissent elles aussi sur l’environnement et la matière. Maintenant, à nous de prendre conscience de tout ça et de changer ce monde… C’est nous qui créons le monde dans lequel nous vivons, personne d’autre.

Ce monde d’aujourd’hui est à l’image de notre chaos intérieur.
Rassurez-vous, il n’y aura pas de fin du monde mais la fin d’un monde, maintenant libre à nous de savoir si nous voulons en faire partie ou pas… Il ne tient qu’à nous de le changer.
Quelles vont être nos pensées, nos attitudes dans les prochaines semaines…Ces pensées détermineront l’avenir de nos enfants…

À méditer… Si vous partagez mon point de vue… partagez ce texte.
écrit par un collectif de Champions

Je viens de terminer la lecture de ton texte et je te remercie .
Je n’ ai jamais participé à une méditation collective , je fais çà toujours en solo .
C’ est pourquoi, j’ ai failli accepter l’ expérience du 4/5 avril mais la vidéo de Yoann Gomes est très éclairante; merci de m’ avoir donné son nom; j’ irai voir ses autres vidéos .
Bon Ouikéne .

1 J'aime

Oui, moi aussi j’étais parti pour la faire mais merci à Jérôme pour la vidéo qui a été très conscientisante sur le sujet.

Info complémentaire d’ une astrologue …

Pour Steve…peux-tu me redonner ton mail stp ?
J’ ai changé d’ ordi, j’ ai perdu des adresses .

1 J'aime

Quel est le degré de nocivité des signaux de nos GSM? Et cela va-t-il changer avec la 5G? Data News a rencontré Eric van Rongen, président d’ICNIRP, l’organisation qui fixe les normes de rayonnement électromagnétique.

Certes cet article n’a rien de quantique, ni de spirituel, le journaliste a cependant le mérite de poser des questions judicieuses et d’obtenir des réponses claires et argumentées. il a de plus complété cet interview par une enquête personnelle.
https://datanews.levif.be/ict/actualite/5g-doit-on-se-faire-du-souci-a-propos-du-rayonnement/article-longread-1258659.html.amp?fbclid=IwAR3xreQj1ttAIRKtyEqTrATiumnp_5JSe37OuOCLHvtCLh3wD6ZMb7lS058&cookie_check=1585996508

Pour ceux qui préfèrent les BD, voilà aussi le récapitulatif du Pharmachien, avec toutes les références utiles en fin d’article.

L’article qui figure le premier lien interview Eric van Rongen, le secrétaire scientifique de la Commission des Champs Electromagnétiques du conseil de la santé néerlandais.

C’est la personne parfaite pour étudier les effets réels des ondes sur les corps et l’esprit des gens. Dans le cas d’un réel effet néfaste, s’il est honnête, il dira qu’elles sont néfastes. S’il n’est pas honnête (acheté par les criminels ?), il dira que tout va bien.

Or, justement, quand on lui pose la question suivante :

Devons-nous en avoir peur?

il dit ce qui suit :

« Non. Sur ce qu’on sait d’une exposition de longue durée aux niveaux auxquels les gens sont normalement exposés, on ne peut pas s’attendre à des effets sur la santé. »

Ok, très bien, mais si ça ne devait représenter absolument aucun danger, alors pourquoi les élites qui ont eux-mêmes créé et démocratisé ces technologies au plus grand nombre scolarisent leurs enfants à la Waldorf school of Peninsula qui se caractérise par le fait qu’elle est une école totalement déconnectée de toutes les hautes technologies ?!?

Une vidéo qui en parle :

2 J'aimes

Aïe… Si on dérive sur les écoles Waldorf et l’anthroposophie, la discussion risque d’être longue!

Les écoles Waldorf sont certes totalement déconnectée de toutes les hautes technologies, elles sont aussi (et surtout) complètement déconnectées de la réalité et accusées de dérives sectaires.

Pour plus de renseignements, le blog de Grégoire Perra, qui a été élève, puis enseignant dans ces écoles; aujourd’hui il dénonce: https://veritesteiner.wordpress.com/

2 J'aimes

Le sujet ici, c’est la potentielle activité néfaste de la 5G et du compteur Linky et plus généralement des hautes technologies sur le vivant, non pas de l’anthroposophie ou autres.

Le fait est que la plupart des élites ayant créé Facebook, Google, Apple et les autres grands acteurs de ce qu’on appelle les GAFAM envoient leurs enfants étudier dans une école qui prône la non-utilisation de ces mêmes technologies.

Si ça, ça ne demande pas une réflexion un peu plus approfondie que la simple mention d’une très probable dérive sectaire au sein de l’établissement pour justifier que le sujet de départ ne serait qu’anecdotique, alors je ne sais pas ce qu’il faut de plus.

Sur le thème de la manière sectaire de gérer la Waldorf school, merci donc de créer un sujet spécifique qui s’y rapporte !

2 J'aimes

C’est bizarre, vous avez remarqué que @domie est tout à fait prompte à défendre la cause du réchauffement climatique (qui ne doit pas être négligée, je le concède) alors que le débat fait rage pour savoir la réelle portée de ce problème ?

On peut donc se dire que domie est une militante écologiste, ce qui serait tout à son honneur. Alors, pourquoi elle n’adopte pas la même démarche de s’inquiéter et d’investiguer un minimum à propos des éventuels effets nocifs de la 5G et de toutes les hautes technologies qui en dépendent ?

Il me semble pourtant que le sujet de la 5G a tout à fait sa place dans les préoccupations écologistes de la population.

Et quoi qu’il en soit, il est normal de vouloir investiguer ce terrain et le mettre en rapport avec la santé publique ainsi que le respect de la nature.

1 J'aime

Sans vouloir répondre à la place de @domie,
il y a une grande différence entre l’importance du GIEC, la quasi-unanimité de la communauté scientifique à dire qu’il faut agir contre le réchauffement climatique. Et pourtant, ça ne passe toujours pas.

Quant à la 5G, c’est un autre problème.
Écoutons ce que disent les scientifiques à ce sujet, et s’il y a quasi-unanimité alors je veux bien y regarder de + près. Pour le moment, le doute persiste … contrairement au réchauffement climatique.

1 J'aime

Oui, c’est effectivement pertinent de comparer les deux questions, réchauffement climatique et 5G. Dans les deux cas on a un quasi consensus scientifique, consensus encore plus fort pour le réchauffement climatique c’est vrai.
Par rapport aux ondes en général, on manque de recul et bien sur qu’il est important de poursuivre des études au sujet de leurs effets sur le vivant. Pour le moment aucune d’entre celles qui ont été menées jusqu’à présent ne tend à montrer qu’elles aient des effets néfastes aux doses actuelles. Bien sur, ça ne veut pas dire non plus qu’on soit sur qu’elles n’en ait pas, simplement qu’il n’y a pas de raisons rationnelles de s’en inquiéter. Le rayonnement solaire est potentiellement plus dangereux pour moi que celui de mon smartphone.
Le monde est complexe et il n’existe pas de clé miracle pour le comprendre, d’où l’importance de cultiver une pensée nuancée, avec des zones de gris et de rester souple, ouvert au changement d’opinion. Pour l’instant, en l’état des données actuelles, je pense à 80% que la 5G ne constitue pas un risque sanitaire, peut être parce que j’ai une vision plutôt optimiste du monde :open_mouth: :joy:. Quelqu’un de plus pessimiste, qui dispose des mêmes données que moi, aura un degré de certitude bien moindre et je peux très bien le comprendre (voir pensée bayésienne).

Par contre @steve, si j’ai répondu à ce post, c’est bien que le sujet m’intéresse et que j’ai effectué un minimum d’investigation, non? Je ne sais pas non plus si je suis « militante écologiste », je me méfie des étiquettes. Surtout quand l’écologie devient une idéologie teintée de spiritualité.

Quand à l’argument des acteurs Gafam qui envoient leurs enfants dans des écoles Steiner, il n’apporte, à mon avis, qu’une présomption très faible du danger des ondes.

  • le comportement des acteurs sociaux obéit à une multitude de motivations et il est difficile d’isoler une raison décisive de leurs choix. On peut penser que la décision de scolariser leurs enfants dans ces écoles est simplement le reflet de leur adhésion à une vision new age du monde (la Californie est le berceau de ce mouvement), ou un simple effet de conformisme social (ça fait chic, branché…).

  • ces acteurs sont des spécialistes de la technologie, pas de ses dangers pour la santé. Il s’agit de deux domaines de recherche différents et ce n’est parce qu’ils sont compétents dans l’un qu’ils le sont aussi dans l’autre.

Enfin, @steve, à aucun moment mes arguments n’ont été dirigés contre toi personnellement, et je ne cherche pas à te faire changer d’avis. J’essaie juste d’apporter de temps en temps d’autres façons de s’interroger. Je suis persuadée que tu es sincère et que tu t’investis avec conviction. Ce n’est pas parce qu’on a des avis partagés qu’on est en opposition, peace…

1 J'aime

Sauf que si il y avait bien un danger, ses effets s’appliqueraient sur le court terme, d’où le fait d’investiguer bien plus approfondie et plus sérieuse qu’actuellement et par plusieurs organismes indépendants et transparents.

Les personnes électro-sensibles qui subissent ces effets et qui sont de plus en plus nombreuses sont à prendre en compte. Or, le discours actuel que j’ai devant les yeux, et entre autres de la part des autorités, celles-là mêmes qui osent user de grenades de désencerclement et de LBD avec des blessés et des morts à la clé sans même s’en excuser, tend franchement à nous dire une fois de plus que tout va bien, qu’il n’y a rien à craindre.

Les faits sont là et ils ne sont pas pris en compte, au mieux minimisés. Pourtant, il y a quelques années, ça n’arrivait quasiment à personne de recevoir une mini décharge électrique en touchant simplement un clavier d’ordinateur ou d’écran tactile de smartphone.

Donc, avec un discours sensiblement pareil que des gens qui devraient être en prison pour mise en danger d’autrui, ne t’attends pas à ce que je me dise que mon smartphone est moins dangereux que le soleil et que je participe à un débat avec une personne bien intentionnée ou alors, au mieux c’est que cette personne est raisonnablement d’une naïveté incroyable.

Ce n’est pas une affaire personnelle !

1 J'aime