Fraude massive aux élections américaines

Fraude massive aux élections américaines ?

Personnellement, je ne suis pas pro-Trump. En revanche, je pense que les « merdias » nous manipulent en toute impunité et qu’ils viennent de franchir un nouveau palier particulièrement alarmant suite aux dernières élections etats-uniennes.

Lorsque les « merdias » nous rabâchent sans arrêt que le COVID tue énormément de monde, que Trump est un gros con raciste, que les Gilets Jaunes sont tous des crétins idiots stupides, il faut se demander si l’information est partiale, biaisée, voire complètement mensongère. Bien sûr, il ne s’agit pas de prendre cette injonction au pied de la lettre, gardons notre esprit critique, à minima osons écouter la thèse inverse pour construire son opinion.

Dans le cas de Trump, il déclare ouvertement, à qui veut l’entendre, qu’il y a une fraude massive.
Avez-vous lu, vu, entendu le moindre début de preuve qui peut étayer cette grave accusation ? Avec les « merdias » français, je réponds pour vous, la réponse est NON. Rappelez-vous la propagande médiatique lors du Référendum de 2005 => 100% pour le OUI !

Quand les merdias sont aussi unanimes, c’est louche !

Afin de rétablir un peu de partialité dans toute cette désinformation ambiante, merci de prendre le temps de visionner les vidéos suivantes puis exprimez-vous et dites-nous si c’est les choses sont aussi certaines qu’elles devraient l’être.


Vivre sainement

Silvano Trotta


Ronkozé est un espace de libre expression, à l’échelle de la Réunion, sans publicité et de confiance.
cf. Derrière nos écrans de fumée - The Social Dilemma à visionner d’urgence !

1 J'aime

J’ai regardé les vidéos… Et j’ai remarqué, au début de chacune, que D.Trump avait annoncé depuis longtemps une fraude massive. Belle manœuvre pour mobiliser son électorat. Comment pouvait-il la pronostiquer ? Et surtout, pourquoi n’a-t-il rien fait pour la combattre?
Peut-être, a-t-il utilisé une circonstance prévisible pour en faire un événement expliquant sa défaite électorale. Chacun sait que dans un grand nombre d’Etats aux USA, les votes par correspondance sont comptés après les votes réalisés physiquement le jour de l’élection.Les enquêtes ont montré que les électeurs républicains se déplacent massivement pour voter quand les démocrates préfèrent le vote par correspondance. Ainsi logiquement, chronologiquement, au début du dépouillement les votes montraient une avance pour D.Trump puis la tendance s’est inversée avec le décompte des votes par correspondance, menant J.Biden en tête. Bernie Sanders avait, bien avant le jour de l’élection, expliqué que cette chronologie du dépouillement des votes serait utilisée par D.Trump pour crier à la fraude…
Aujourd’hui, vendredi 13 novembre, l’Etat d’Arizona vient de rendre les résultats, officiellement, après plusieurs recomptage . Oui, ils prennent leur temps les officiels électoraux, mais n’est-ce pas gage de démocratie…Jusqu’à aujourd’hui, parmi les recours déposés par les avocats de D.Trump, ceux qui ont été jugés ont tous été rejetés par les tribunaux. Une telle unanimité peut laisser songeur au regard du battage médiatique des supporters de D.Trump.mais pasau vu de la pauvreté des « preuves"présentées. A bien regarder les vidéos, l’on se rend compte du nombre de personnes concernées par le dépouillement, plusieurs milliers de personnes, et pourtant peu de gens contestent, quelques dizaines. Étonnant; si une fraude massive a eu lieu alors nombreux devraient être les témoins…Et ce n’est pas le cas. Les agents électoraux seraient-ils tous démocrates, et dans la confidence, complices sans que les républicains n’interviennent? Les républicains n’en sont pas à leur première élection.Ils savent faire. On peut imaginer qu’ils ont placé des militants pour surveiller le scrutin, le déroulement des élections. Comment pourrait-il en être autrement? D’ailleurs les résultats leur sont plutôt favorables pour le Sénat, où ils peuvent avoir la majorité, et la chambre des représentants où les démocrates ont perdu des élus…
Comment imaginer que les républicains, fréquemment au pouvoir, et précisément ces dernières 4 années, maîtrisant les institutions et l’administration n’auraient pas agit pour éviter une fraude massive, annoncée par leur président, des démocrates?D’ailleurs, aujourd’hui certains républicains demandent à D.Trump de « concéder » sa défaite électorale, reconnaissant par là la validité des résultats… 5 millions de voix séparent les deux candidats, et l’on peut difficilement penser qu’une fraude même"massive » puissent procurer un tel écart de voix.
Aux Etats unis un organisme gouvernemental, le CISA (cybersecurity et infrastructure security agency) publie un rapport sur le déroulement de l’élection et ne trouve rien à dire, si ce n’est pour expliquer la régularité exemplaire de celle-ci! (https://www.cisa.gov/rumorcontrol#pre)
Et pourtant D.Trump a nommé beaucoup de nouveaux magistrats, notamment à la cour suprême, et possède beaucoup de relais dans l’administration comme en témoigne les fonctionnaires qui refusent de transmettre , à l’équipe démocrate les informations nécessaire à une transition pacifiée.Tout ce pouvoir ne pouvait-il pas servir à éviter les éventuelles fraudes?
Les fonctionnaires du CISA sont-ils eux aussi complices de la fraude? Sont-ils unanimes, au point qu’aucune voix ne s’élève parmi eux pour dénoncer la fraude?
Probablement non. Il s’agit, à mon sens, d’une stratégie mise en place par l’équipe de D.Trump lui permettant de ne pas reconnaître la défaite électorale, et de mobiliser ses troupes pour faire pression sur les électeurs. D.Trump prévient-il d’une réalité ou crée-t-il un événement pour le servir?.
Je regrette qu’à cette occasion l’esprit critique ne fonctionne pas.Prendre le contre-pied systématiquement, au prétexte que le courant dominant prend parti pour un camp, n’est pas avoir un sens critique mais une posture militante… Nous devrions poser le postulat de la complexité des situations, de la réalité…Et face à la complexité ne peut répondre la simplicité d’une posture d’opposition.
Certes, le réflexe d’opposition aux médias dominants, au pouvoir en général est salvateur, mais il doit, à mon sens, être le début de la réflexion permettant l’analyse et l’argumentation.
S’engager contre le totalitarisme de la pensée, oui mais armé d’une analyse, de propositions pour éviter de se retrouver manipulé par celui qui crie au scandale.
Eric

https://www.cisa.gov/rumorcontrol#pre

1 J'aime

Merci pour ce long argumentaire @Eric

Super, comme info.
La tu amènes « du lourd », tout bon.
Ça ressemble à une institution sérieuse, garante de la déontologie de l’élection.

juste et sage.

En effet, tu n’as pas tort.

Si je te comprends bien, toute cette agitation autour d’une fraude serait un acte prémédité par Trump lui-même. Je reconnais que c’est probable et qu’il avait du temps pour s’y préparer et parer la triche. De là, à croire que le président des States a la main-mise sur tout le pouvoir, je crois que ce n’est pas le cas en pratique. Et c’est ce qui distingue les institutions américaines des institutions françaises et il me semble que c’est plutôt positif dans leur cas.

Mais, j’avoue que je ne sais pas.

Un petit truc qui me titille (tu as peut-être une explication convaincante), c’est cette fameuse courbe statistique qui se transforme en ligne verticale pour les Démocrates. Selon moi, d’un point de vue purement statistique c’est hautement improbable => 200 000 voix pour un candidat et 0 pour l’autre !

Les républicains s’en servent pour communiquer sur la fraude, cette courbe en forme de F. Je trouve cela plutôt habile et intriguant. J’ai lu rapidement et en diagonale le CISA, pas d’explication de ce phénomène. Je reste à l’écoute de toutes propositions explicatives…
frau

Elles viennent d’où ces enquêtes ?
Qu’est ce qui justifie un tel écart ?

  • Je suis républicain => je ne porte pas de masque => je vais voter dans les urnes
  • Je suis démocrate => j’ai peur du covid => je vote par correspondance

Hum, ça me parait bien « fumeux » comme explication !?
Des preuves, des liens, stp.

Certains Etats ont un taux de participation de … 125%

C’est-à-dire qu’ils ont reçu 25% de bulletins de vote de plus que le nombre d’électeurs inscrits.

Sachant qu’aux Etats-Unis, même pour une élection présidentielle, le taux de participation oscille autour de 50%.

Et quasiment tous les bulletins par correspondance ont été pour Joe Biden.

C’est juste une fraude massive sans précédent.

Même au temps de l’Union Soviétique, les tricheurs savaient s’arrêter à 99%.

Quelques exemples en plus des votes des morts :

Laisser faire la fraude pour mieux la dénoncer publiquement fait partie de la stratégie de Donald Trump, afin d’obtenir l’adhésion populaire, y compris des partisans de l’autre camp qui voudront bien ouvrir (enfin) les yeux.

La fraude est grossière : dans certains Etats il y a 25% de votes en plus que d’inscrits sur les listes électorales ! Dans certaines villes, il y a 105% de plus (le double !) de votes par rapport aux inscrits sur les listes électorales !

Seule la Cour Suprême peut trancher dans un litige fédéral.

Nous aurons le verdict à la mi-décembre.

Merci pour ton argumentation @jeronimo.sanchez, fait plaisir de te lire. Attendons le verdict patiemment, je pense que c’est plus prudent.

Personnellement, je suis d’avis de ne pas tomber dans le piège du complotisme primaire et de tout rapporter du seul camp républicain. Leur argumentation est par définition biaisée.

C’est pourquoi c’est sain d’avoir des contradicteurs et on doit accueillir avec bienveillance toute personne (et en particulier @eric) capable d’élargir notre champ de compréhension. C’est loin d’être simple, en effet.

1 J'aime

Le simple fait qu’il y ait jusqu’à 125% de votes (c’est le cas du Nevada) par rapport au nombre d’inscrits est une preuve flagrante qu’il y a fraude.
Reste maintenant à déterminer qui a fraudé.
C’est la Cour Suprême qui tranchera en dernier recours. Les juges suprêmes sont au nombre de 9.

Je vais me livrer à une estimation de la « grosseur » de la fraude à partir du taux de participation standard (https://fr.wikipedia.org/wiki/Participations_aux_élections_présidentielles_américaines)

Admettons qu’en 2020, le taux ait été égal à celui des 5 dernières élections (2000 à 2016), on devrait avoir 55% de votants. Le vainqueur pourrait avoir 23% des inscrits et le perdant 22% des inscrits (comme dans une élection normalement serrée). Mais là, imaginons que ce ne soit pas serré du tout et que l’un des deux candidats ait une avance considérable, par exemple 40% des inscrits contre 15% des inscrits. Celui qui se sentirait battu et humilié, n’hésitant pas à tricher sans vergogne, devrait ajouter 26% des inscrits aux votes réellement existants pour passer devant (15+26=41) portant par là-même le total de participation à 55+26 = 81% ; un taux qu’on n’a plus vu aux États-Unis depuis … 1876.

Or, il est désormais évident qu’on est dans une situation flagrante de « bourrage d’urnes ».
Il faut notamment savoir que sur les 3242 comtés des États-Unis d’Amérique, il y en a 378 qui ont un taux d’inscription des électeurs qui dépasse 100 % de la population adulte en âge de voter.
Et malgré cela, malgré ces électeurs « surnuméraires », le taux de vote dépasse parfois le taux d’inscrits dans au moins 7 des 50 États !

C’est juste énorme.
Reste à déterminer qui a fraudé d’une façon aussi outrancière.

Un autre post " L’ Info en question invite Alexis Cossette-Trudel " nous parle plus explicitement de Trump / des démocrates/ Biden et des élections américaines .
Quel bonheur ce garçon !!! J’ aimerais beaucoup faire sa connaissance .
Il est précieux .
Si vous êtes encore bercés à BFM / CNEWS e tutti …Réveillez -vous dés aujourd’hui en écoutant Radio Québec .
Votre réveil sera très douloureux, vous allez avoir mal au C… arrêtez d’ écouter les médias mainstreams et l’ oeuvre machiavélique de l’ état profond .
Bon courage à Tous .

1 J'aime

[ J’ai attendu 24h, ça compte ? ]

Un article passionnant rédigé par le général D.Delawarde, ancien chef «Situation-Renseignement-Guerre électronique» à l’État major interarmées de planification opérationnelle, qui résume bien la situation actuelle aux states, et la collusion des GAFAM (et des merdias) en faveur du camp Biden.

Il commence son article en se présentant lui-même, en gage d’honnêteté et de non-conflit d’intérêt. Cela me semble digne de confiance.

Élections aux USA – Lettre du Général français (2S) Dominique Delawarde à ses amis

[…]

Les médias et les instituts de sondage américains ont-ils été honnêtes, lors de la campagne électorale ou ont-ils cherché à manipuler l’opinion ?

Les médias mainstream US, tout comme les médias européens d’ailleurs, ne brillent pas par leur honnêteté, leur pluralité et leur impartialité. Contrôlés par une poignée de milliardaires, ces médias défendent les causes et les intérêts qui sont ceux de leurs « patrons », membres actifs ou simples collaborateurs de l’état profond.

Tous les moyens sont bons, y compris, les mensonges les plus éhontés. On met en évidence tout ce qui porte préjudice à l’adversaire (Trump), on occulte tout ce qui pourrait porter préjudice au camp que l’on défend (Biden). Les journalistes ne peuvent faire carrière que s’ils se soumettent et/ou s’autocensurent. On se trouve aujourd’hui dans une situation de « guerre de l’information » électorale

[…]

1 J'aime

En quelques jours, avec des actions juridiques, pas encore abouties, de 290 grands électeurs (contre 214 pour Trump), Joe Biden est déjà redescendu à 227 et Donald Trump monté à 232 (devant Biden !).

Verdict final le 14 décembre; par décision de la Cour Suprême.

1 J'aime

L’écho n’est vraiment le même sur le site
https://www.realclearpolitics.com/

J’ai visité ce site car c’est la source mentionnée au bas du tableau très étrange que tu as présenté où ,dans plusieurs Etats, les chiffres des votants étaient supérieurs à celui des inscrits.
Eric

Merci Eric.
Les choses évoluant bien indépendamment de ma volonté, avec son lot de surprises quotidien, tout ce que je peux dire c’est … Verdict le 14 décembre 2020 au plus tard.
C’est à cette date que les grands électeurs doivent avoir été désignés pour, à leur tour, choisir le président fédéral qui prendra ses fonctions le 20 janvier 2021 (sauf erreur de ma part).


En attendant le 14
Eric

Si je comprends bien, c’est plié, aucune suspicion de fraude.
Biden est donc bien le futur président des states.

c’est pas la Cour Suprême qui doit se prononcer? qui a déjà déclaré la recevabilité du recours?

, dis-tu !?
Mais la fraude est massive et avérée !
Par exemple, les forces spéciales américaines ont investi le consulat états-unien de Franckfort (base de la CIA) pour prendre les serveurs qui ont servi à manipuler les résultats des votes électroniques depuis l’Allemagne. Cinq soldats ont trouvé la mort dans cet assaut (je ne sais pas combien du côté de la CIA) et les forces spéciales se sont emparées des serveurs.


Et voilà ce qu’ils y ont trouvé :

La directrice de la CIA vient de décéder de « mort naturelle » et Joe Biden et Hillary Clinton se baladent depuis quelques jours avec un bracelet électronique autour de la cheville.
Les arrestations vont s’enchaîner.
Parmi les copropriétaires de Dominion et Scytl (les machines à voter frauduleuses), on trouve George Soros, Bill Gates et le mari d’Angela Merkel.

Je n’ai pas eu le temps de tout écouter hier soir (c’est très long) mais un « ré-informateur » que m’a conseillé @ketty.lisador a traduit le discours officiel de Donald Trump qui parle de tout ça.

Ça y est, c’est fait.

Merci @Eric d’avoir su apporté de la saine contradiction dans ce fil de discussion.

Je reconnais avoir été abusé par des informations d’origine douteuse, et en particulier avoir partagé, à tort, une vidéo de Silvano Trotta. Ce dernier a désormais perdu toute crédibilité à mes yeux. Je crois que c’est @domie qui m’a fait la remarque en premier. Merci.

Pour ma part je ne perds pas espoir, Biden ne sera pas longtemps président…

Ben oui il va mourir avant la fin de son mandat.

Bonjour @Bruno et bienvenue à toi,

Qu’est ce qui te fait dire ça, c’est juste une blague ou tu le penses sérieusement ?

Personnellement, je pense que les States, tout comme la France, ne sont plus que des parodies de démocratie. Ce que révèlent ces affaires, c’est que les élections sont en réalité des paniers de crabes où seuls les plus corrompus arrivent au sommet. Un simulacre pour un affrontement final entre 2 mafias et leurs merdias de façade.