Formation Biologie des sols... Les Bourguignons à La Réunion !

Bonjour à tous,

l 'École du Jardin Planétaire propose, le jeudi 2 mai 2019, une journée de formation à la biologie des sols menée par les passionnants Lydia et Claude Bourguignon en personnes ! :slight_smile:

Il serait fabuleux que les agriculteurs réunionnais se bousculent pour pouvoir suivre cette journée de formation. Redonner vie aux sols, la première étape du Grand Changement !

Tarif 120 euros la journée hors repas. C’est au Bernica.

Au plaisir de vous rencontrer là bas, pour ma part je suis inscrite !! :four_leaf_clover::bug::palm_tree::ant::ear_of_rice::mosquito::lizard:

1 J'aime

Wafff! 120 euros la journée hors repas, c’est pas un tarif gilet jaune…
Du coup, on comprends mieux pourquoi, ils ont quitté l’INRA pour se lancer dans le privé :wink:

Pour vendre leur business, les Bourguignons véhiculent un discours simpliste et alarmiste. Restons vigilant, on peut être partisan d’une autre forme d’agriculture sans devenir la vache à lait du lucratif secteur du “bio - new age”.

Pourquoi classes-tu le couple Bourguignon dans la catégorie “bio - new age” ?
Quand on te lis, on a l’impression qu’il s’agit de charlatans, avides de gagner de l’argent.

Il me semble, au contraire, que ce sont des gens sérieux, des scientifiques reconnus dans leur domaine de compétence. Ils ont monté le LAMS, le Laboratoire d’Analyses Microbiologiques des Sols. Et s’ils ont quitté l’INRA, je pense que c’est pour être cohérent avec leurs idées et au dépit d’une sécurité financière assurée par un organisme d’état, c’est plutôt courageux de leur part.

À part Monsanto :speak_no_evil:, je n’ai jamais entendu des critiques sur la qualité de leur travail. Si tu as des informations supplémentaires qui étayent ton opinion, je suis preneur… et toujours curieux d’une pensée critique.

Ci-dessous, la dernière conférence de Claude et Lydia Bourguignon à la Réunion en 2015.

2 J'aime

effectivement, a ce prix c’est pas les petit agriculteurs des hauts qui vont pouvoir y aller, dommage j’en connais qui serait venu…

Mes propos sont peut être un peu secs, il est vrai que j’ai réagit à chaud au prix de la journée de formation. 120 euros c’est presque deux semaines de courses pour 3 personnes dans mon budget de Rmiste :wink:
Les discours pseudo-scientifiques m’énervent toujours, mais je n’aurai pas lancé le sujet s’ils ne s’étaient pas déplacé jusqu’ici. En espérant préserver le porte monnaie de GJ de bonne volonté, je vais donc essayer d’argumenter.

  • Sur le fond de leur discours, je suis loin d’être une spécialiste , je laisserai donc la parole à un ami, Lucas Piccin. Géographe et urbaniste avec une formation agricole, il est aussi formateur en agroécologie et permaculture. Il a créé Agro&Co l’agroécologie pour tous, et gère la micro-ferme urbaine du Tampon (Il est donc loin d’avoir un avis “à la solde de Monsanto”!). Je cite sa réponse à mon interrogation:
    "Sinon, j’ai été à la formation des Bourguignon en 2017, je trouve que c’est du business. Ils passent un message qui a vieilli alors que de mises à jour importantes existent au sujet du sol. (cf association maraichage sol vivant). Ils mélangent boutades et technique du coup on apprend pas grande chose à part que les méchants détruisent les sols et les bio(dynamiques) sont les sauveurs. Pas besoin de payer 120 euro pour savoir ça ! "

  • Sur la forme de leur discours, ils développent des techniques de propagande: arguments catastrophistes , images chocs qui font appel aux émotions plus qu’au raisonnement.
    Je cite le blog de Philomenne : " la peur est son fond de commerce, sa posture « J’ai raison contre le monde entier », ce qui le fait tenir".

  • Les Bourguignons ont en effet tendance à se présenter comme des “lanceurs d’alerte”, isolés au sein du monde scientifique qui les ostraciserait.Le conspirationnisme ça me hérisse, trop facile de ne pas tenir compte des arguments des adversaires car ils font partie du “complot”.
    Ces trois premiers points sont bien développés sur le blog de Philomenne qui cite en particulier plusieurs initiatives expérimentations sur les “sols vivants”.

  • Enfin, en se présentant comme ancien chercheur de l’Inra et en faisant la promotion de le biodynamie, il contribue à un amalgame entre une approche mystique et une approche scientifique de l’agriculture. “Souvent confondue avec l’agriculture biologique, l’agriculture biodynamique doit son appellation à l’organisation de rituels ésotériques dans les champs, chargés de dynamiser spirituellement les sols, les plantes et l’univers par des méditations, une liturgie et des accessoires qui seraient dotés de pouvoirs surnaturels.” La biodynamie est une branche du mouvement anthroposophe, un autre business, soupçonné de dérives sectaires.
    Voir article du Monde Diplo de juillet 2018.

En conclusion, mon propos n’est pas de décrédibiliser l’agriculture bio, bien au contraire. J’espère plutôt contribuer à une réflexion plus approfondie sur la mise en œuvre d’une alternative réfléchie, en dehors des effets de mode, libéré des chapelles et de leurs gourous.

3 J'aime

merci pour le lien du blogue de Philomenne, j’ai pas tout vue mais j’ai bien aimé ce que j’ai vu…
si non pour aller dans le même sans que toi j’ai vu un agriculteur bio dans le sud qui était en désaccord avec les Bourguignons… Cela dit j’aime bien sa grande gueule et il à du s’en prendre pas mal dans les gencives tout au long de sa carrière, il peut etre un peut aigris

Je suis moi-même agronome et vous fait partager quelques éléments d’info sur le bio, sujet à la mode et souvent fond de commerce => Métier: Semeur de peur.

Les tartes de Claude et Lydia Bourguignon

– extraits de presse, 17 Mar 2017

Claude et Lydia Bourguignon sont très connus pour leur activité de consultants hors-norme en pédologie (étude des sols), surtout en viticulture, dénonçant la mort généralisée des sols. En 2008 nous avions signalé un article de l’AFIS (Association Française pour l’Information Scientifique) pour qui, les Bourguignon sont des « consultants autoproclamés vendant de pseudo-conseils fondés sur des doctrines dépourvues de preuves objectives », même si tout ce qu’ils disent n’est pas « dépourvu de tout fondement ». Dans plusieurs articles, dont « Claude Bourguignon : un agronome à la dérive nous avons décrit la personnalité complexe de Claude Bourguignon qu’il a mise au service des agricultures alternatives.

De plus, les Bourguignon sont parties prenantes des campagnes anti-technologies plus générales. Par exemple, ils se sont prêtés au jeu d’une vidéo de recette de tarte aux pommes. Ils y décrivent une litanie d’ingrédients ayant servi à fabriquer la farine, le sucre et les œufs, dressant un tableau volontairement sombre d’une agriculture industrielle forcément délétère.…

Se disant sans doute que décourager les ménagères de faire des tartes-maison était un peu gros, la « recette de tarte aux cerises de supermarché » de Claude est visiblement plus mise en avant.
Malgré des inexactitudes factuelles, tout ce qui est écrit dans ces « recettes » n’est pas faux. Il n’y a d’ailleurs aucune accusation directe de toxicité. Mais C Bourguignon y mélange savamment engrais, pesticides, antibiotiques, procédés, ingrédients… La présentation sous forme de liste longue et disparate, les noms barbares et les codifications en E-quelque chose (y compris pour les ingrédients les plus anodins), les quelques exagérations, etc. ont pour but de distiller au profane, sinon la peur, du moins le dégoût et le sentiment d’être « cerné » : une apparence bonhomme au service d’une véritable œuvre de manipulation

ces agros là sont connus comme des marchands de peur.

conclusion

Pour 120 euros, mieux vaut voir plusieurs films de vampire vous aurez plus d’émotions
Mon prof à l’agro nous disait qu’il n’y a pas plus bio que la m… pour dire que bio n’est pas synonyme de bienfaits et de pureté universelle et qu’il faut dans tous les domaines rester circonspect et raison garder.

Souvenez vous des trous de la couche d’ozone ! qui en parle aujourd’hui ?
Combien de conférencier ont fait du beurre la dessus …

1 J'aime

Bonjour et merci pour vos participations à ce sujet.
Jamais je n’aurai imaginé déclencher une telle avalanche de critiques à l’encontre de ces personnes.

Alors je note vos remarques.
J’irai à cette formation avec un œil bien plus averti.

Pour tous ceux qui préfèrent les films de vampires, je ferai ici un résumé de ma journée passée avec eux afin que tout le monde puisse bénéficier du contenu gratuitement.

Bien à vous tous,

5 J'aime

Difficile pour moi de juger de la pertinence des arguments scientifiques des époux Bourguignon (puisque je ne suis ni agronome ni agriculteur) mais j’ai été convaincu par les conférences (gratuites) qu’ils ont donné sur internet. J’en ai écouté 4 ou 5 et je le les ai jamais entendu parler d’ésotérisme, d’anthoposophie ou de quelconques aspects mystiques. Tout ces amalgames sont par contre utilisés par les personnes (souvent liées à l’agro-industrie) qui cherchent à discréditer le travail de ces chercheurs (parce que ces chercheurs ont mesuré les dégâts de l’agro-industrie un peu partout dans le monde).

Personnellement, le prix de leur journée de formation ne me choque pas. Cela s’adresse à un public de professionnels et je considère ça comme un investissement. A titre de comparaison, je ne sais pas combien coûte le plein d’un tracteur mais cela doit être du même ordre de grandeur, non ?

Bonjour. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre message mais étant incompétente dans le domaine agricole et malgré tout attirée par la biologie et l’agriculture, j’avais déjà vus certaines vidéos de ces personnes… et j’ai pris certains de leur enseignements avec gratitude… J’espère qu’un jour nous serons capable de dresser des ponts entre producteurs de biens et services et consommateur/utilisateur…

Bonjour à tous, je reviens donc pour vous donner des nouvelles sur la “formation des Bourguignons” à laquelle j’ai participé.

Récap :

  • Intitulé : Préservation des sols tropicaux avec Lydia et Claude Bourguignon
  • Organisée par L’École du Jardin planétaire

Nature :

  • Analyse d’un profil de sol
  • Acquisition de connaissances sur les sols tropicaux et les actions de préservation dans l’activité de production maraîchère et agricole en milieu tropical.

Date : Mai 2019
Lieu : Ferme Hakim et Cynthia à Saint Gilles Les hauts
Nombre de stagiaires : Une 30aine je pense.

Accueil chaleureux par notre couple d’agriculteur, le jardin planétaire et les Bourguignons.
Café, tisane, soleil.
La matinée a été consacrée à l’analyse du sol sur le terrain agricole de Hakim et Cynthia.
Ces derniers avaient (en amont de la formation) creusé un trou profond (genre 2m sur 2 ) où notre couple de scientifiques a sauté à pied joint afin d’analyser les strates du sol, sa composition, et autres spécificités que j’avoue, je n’ai pas vraiment compris. Le jargon scientifique était trop pointu pour l’amatrice que je suis. Je suis dans l’incapacité de vous reformuler leurs propos.

Je comprends mieux les propos précédents de L.Piccin spécialiste du jardin bio et formateur plébiscité à La Réunion. Il manque en effet aux Bourguignons une pédagogie plus adaptée au public. Ils sont un peu dans leur monde !

L’après midi fut consacrée à une approche plus théorique des sols avec un diaporama poussé qu’ils nous ont commenté. Je n’y ai vu ni ésotérisme, ni biodynamie, bien que j’aurais bien aimé ! :slight_smile: Les propos sont complexes mais logiques au niveau scientifique : On parle des pesticides qui ont éliminé une grande partie de la vie des sols, on parle des GROS TRACTEURS qui labourent encore à 80 cm de profondeur sur des hectares, 2 fois par an ! On parle aussi de Madagascar avec des exemples de déforestation et d’appauvrissement des sols.

Les Bourguignons, pour conclure, œuvrent de toute leurs vies à la défense des sols.
Ils manquent un peu de pédagogie ok.
Ils nous font peur mais n’est t’il pas temps d’avoir la trouille de notre propre humanité ? Chapeau pour leur ténacité dans leur combat.
Les vrais truands ne sont pas là. J’en suis convaincue.
Bien à vous tous,

3 J'aime

Merci beaucoup pour ce beau retour.
Sans avoir été présent, ton partage me permet d’en savoir davantage.
:clap:

Je ne doute pas un seul instant de leur compétence scientifique et je devine toutes les tentatives de diffamation dont ils doivent être la cible puisqu’ils dérangent le dogme de l’agriculture industrielle.