[EN] La question des cas covid asymptomatiques/positifs et des tests RT-PCR

« Ils ont commis trop d’erreurs » a déclaré d’innombrables fois Reiner Fuellmich, l’avocat qui a pris très tôt sa « carte » du « parti complotiste », dès le début de l’épidémie de sars-cov2.

« ILS » dans le cas des tests RT-PCR s’adresse précisément à une personne renommée de la sphère scientifique, le Dr. Drosten, et aux partenaires commerciaux effectuant la distribution matérielle des tests RT-PCR, servant de despistage des « cas covid asymptomatiques » pour lesquels LE « consensus scientifique » affirme qu’ils sont transmetteur DU « virus vivant et infectieux » de la maladie.

Selon le « parti des complotistes », cette « narration » [dite scientifique] est très douteuse, pire, criminelle pour des raisons qui n’ont jamais pu être soulignées dans l’espace du débat public.

L’accusation portée sur la fraude autour de l’usage du test RT-PCR réussira t-elle à émerger publiquement ? Rien n’est gagné. En attendant, regardez la vidéo suivante

@CharliNonPlus, en tant qu’administrateur/modérateur du Cercle « Marre de la propagande », je viens d’approuver la publication du fil de discussion « La question des cas covid asymptomatiques et des tests RT-PCR. »

Je dois avouer que je n’ai pas accepté spontanément car je désapprouve personnellement l’utilisation du vocabulaire de la propagande tel que « complotiste ». Je me suis donc assuré que les guillemets étaient bien utilisés à chaque fois. Je suis désolé mais c’est devenu épidermique chez moi. Je ne supporte plus la propagande (d’où le nom du Cercle).

Pour celles et ceux qui découvrent le message, RT-PCR signifie Reverse Transcriptase Polymerase Chain Reaction pour « Transcriptase inverse-​Réaction en Chaîne par Polymérisation ».
Le nombre de cycles de polymérisation est noté CT.

  • CT 1 signifie qu’on a effectué un cycle de polymérisation qui a doublé la quantité de l’échantillon initial.
  • CT 2 signifie qu’on a effectué deux cycles de polymérisation soit augmenté de 2 x 2 = 4 la quantité initiale.
  • Avec CT 10 c’est 2x2x2x2x2x2x2x2x2x2 = 1024 fois la quantité initiale.

Kary Mullins, l’inventeur du PCR, récompensé par un prix Nobel de Chimie pour cette invention, malheureusement décédé en 2019, disait que son test ne permet pas de savoir si vous êtes malade.

Ce test permet juste d’analyser plus facilement de très petites quantités mais, s’il s’agit de microbes (virus ou autres), ne permet pas de savoir si les microbes sont entiers ou en morceaux, vivants ou morts. Seul un examen clinique du patient, c’est-à-dire de ses symptômes, permet de savoir si le patient est malade.

D’ailleurs, Kary Mullis déconseillait d’aller au delà de CT 25 (2 à la puissance 25 soit une multiplication par 33.554.432 de l’échantillon initial) et le fourbe (et certainement corrompu jusqu’à l’os) Christian Drosten préconise lui un CT 45 (soit environ 35.184.372.000.000)

Toute la narration de la peur dans les médias de masse s’appuie sur le « nombre de cas positifs » mais ces « positifs » ne sont pas des malades dans 99% des cas.

Comme le nombre de morts n’a pas atteint les 65 millions attendus par les mondialistes aux commandes (cf. la simulation EVENT 201 d’octobre 2019 : Juste mon opinion: Une pandémie fictive à coronavirus simulée il y a trois mois par des experts a tué 65 millions de personnes ), et que même en ajoutant les morts de la grippe et des pneumonies à celles du covid-19 on n’arrivait qu’à un nombre « normal » de morts pour une épidémie saisonnière, il a fallu « filouter » et c’est Drosten qui a proposé un palliatif pour sauver le plan : le test PCR.

2 J'aime

Merci pour le complément d’informations @jeronimo.sanchez.
Je ne suis pas CharliE mais je suis fièr d’avoir eu un post accepté dans votre Cercle, merci.

1 J'aime

L’affichage de la vidéo est mieux maintenant et le lien vers la page source se trouve en dessous. Voilà, cette question très pertinente sur les tests RT-PCR servant à justifier la mise en place des mesures et des protocoles sanitaires - quarantaine, jauge, distanciation sociale, etc - fait partie désormais de l’historique sur le COVID.