Édifiez votre forteresse

Pour tous les travailleurs qui résistent aux pressions à se faire inoculer les vaccins expérimentaux et qui songent à démissionner de leur poste, il est fortement déconseillé de le faire ; à la place laisser l’employeur prendre la responsabilité d’engager sa propre procédure à ses propres risques. J’ai vu qu’il existe un article sur la toile qui expliquait que démissionner de son propre chef dans ce contexte sanitaire serait une erreur pour la personne employée, si je retrouve l’article je le partagerai plus tard ici.

Dans la même veine, je recommande de lire attentivement cet article.

1 J'aime

Quiconque commettrait cette erreur perdrait le droit à l’allocation chômage.
Si l’employeur ne veut plus que son employé exerce dans son entreprise, qu’il assume sa décision et licencie en bonne et due forme le salarié. Cela permettra à ce dernier de pouvoir continuer à toucher un revenu et de trouver un autre employeur moins soumis à la peur et/ou aux pressions gouvernementales.

2 J'aime

Remarquable ce titre d’une interview journalistique réalisée par la chaîne télé publique La 1ère :

PASSE SANITAIRE : DES INFIRMIERS ENVISAGENT DE DÉMISSIONNER

Ce titre, on peut le supposer, a été bien pensé par ce média, d’autant plus que les personnes qui témoignent ne parlent jamais de démissionner mais disent plutôt qu’elle vont perdre leur emploi…

2 J'aime

C’est une parfaite illustration de la « manipulation mentale » (on pourrait aussi dire du « mensonge », de la « propagande », de la « fabrication du consentement ») qui est devenu le métier des organismes censés faire du journalisme.

Ce ne sont clairement pas des professionnels de l’information au service de la population (comme le sont les lanceurs d’alerte) mais au contraire des professionnels de la manipulation de l’information au service de directives gouvernementales, elles-mêmes au service du pouvoir financier.

2 J'aime

Pour compléter ce que tu dis Jéronimo, cette séquence :

2 J'aime