Convergence des luttes aux Zazalé

Je fais suivre un message du qg zazalé:

(Tex an kreol / Texte en français)

Nou lé in paké i trouv le system la fini fé son tan. Somanké nout voix lé tro dispersé, nout lélan lé toufé, nout zaksyon lé piétiné

Léta i atak tro : tard pa nout liberté nout drwa i exis pi, lo bann mansonz ek la violans léta i arèt pa, la polis i atak anou kan nou lèv, nou lé doplizanplis survéyé, nana santaz po travay, ti kreol kont gro profitèr, diskrimasyon, bann média lé kom toutou dovan lo pouvwar, la zistis lé konplis bann lobby lékonomi, la politik lé plin koronpu, ek tout malizé i fé kontinyé fé presyon su lo pèp…

Nou pe pi lès « le sentiment l’impuissance » giny anou dovan la kriz zordi ! I fo nou rant dan in ron oté !

La kriz ekonomik, sosyal, kiltirel, klimatik, politik, y fé pi sanblan: lé gro, y totos for, y fé mal.

Po rèt dobout dovan lirzans y fo nou rasanm anou é nou uni anou sakinn ek son rézo po prépar in méyèr domin otour:

  • lirzans la météo

  • protèz nout lékosystèm

  • sobat kont kolonyal

  • mèt an lèr nout patrimwan

  • mèt an lèr zartizan la kiltir

  • batay po lo drwa fanm

  • po la zistis lo pèp

  • kont la vi sèr (shèr)

  • sobat kont gaspiyaz manzé

  • é sobat sanm tout mouvman dobout kont systèm ki bayon anou

Alon trouv anou : dimans 14 y vyin la, 2èr laprémidi, QG Zazalé (po komansé apré na tourné)

Alon mazin ansanm in manir réponn tousala. Alon mèt ansanm alon partazé, in takon manyèr azi la fini nèt dan nout koko po fé in gadyanm zourné:

  • gran kabar

  • kanaval (in totosman dégizé)

  • in gran kan militan po ésanzé po form anou

  • téat la zistis (Révoltés 974) ek téat féminis

  • ek in manzé solidèr

Alon mèt ansanm : Mouvman bann dalon, Extinction Rebellion, Komité Panafrikin Rényoné, 5000 Pie d’Bwa, Collectif Zéro Déchet, Réparali Kfé, Récup’R, Patrice Pongérard, Franswa Tiber, Pascal Papou, Paul Hoarau, Bertrand Alamelou , Kaf Yab, Daniel Waro et Kaz Kabar, Fanm Dobout, Rasin Kaf, Croix Rouge, Emmaüs, Attac, MLK, Alternatiba Péi et ANV COP21, BAMBAM, Arnold Jaccoud, Planté pou Manzé, APPER, Koz Kaf LOA, Greenpeace, Inter-syndicale, Gouvernman Kontkolonial, Morin Angola, Le KURR, Simangavol, QG St André, QG Zazalé, Les Révoltés 974, Martine Nourry, Militan Po la Tèr, MIKS, QG Vincendo, Ron Kabar Maron, Oze, Kréolokoz, (vyin zot tout fonnkézèr), Le Lab, Collectif Eco-village, Kaz Maron, Sullaiman Soilihi, Comunectee, Eric Ramalingom, UERH, Valentin Chambon, ACDIR, Geckollektif974 non à l’incinérateur.

Mounwar eskizé si la oubli inn an parmi ! Fé byin tourné le mail la akoz na pwin tout lo bann kontak ! I fo lé masif!

Réuni anou sé réponn o bèzman zénéral an lékip po fé war nout kantité nout kalité ek nout gayarsité po konstrwi in méyèr domin.

Nora in ot rdv lo 27 zwin qg Sintandré sanm Mouvman Bann Dalon.

Ekri le 9 zwin

Dopi lo ron Zazalé

Apré 2 3 ronnkozé

Nous sommes nombreuses, nous sommes nombreux : nous sommes tant et tant à penser et éprouver que ce système a fait son temps. Mais nos voix sont dispersées, nos appels cloisonnés, nos pratiques émiettées.

D’ores et déjà les attaques s’abattent, implacables : la mise en cause des libertés et des droits, les mensonges et la violence d’État, les intimidations, la répression policière, la surveillance généralisée, le chantage à l’emploi, la condescendance de classe, les discriminations racistes, les médias complices du pouvoir, la justice complice des lobbys economiques, la corruption de la classe politique, les pires indignités faites au peuple…

Pour ne pas laisser le sentiment d’impuissance s’imprégner en nous face à la crise actuelle, nous avons besoin de nous fédérer. Sans doute plus que jamais au moment où une crise économique, sociale, culturelle, climatique et politique commence à déverser sa violence sans faux-semblant : gigantesque et brutale.

Pour faire FRONT COMMUN face à l’URGENCE GLOBALE, il est nécessaire de mobiliser et de fédérer les réseaux concernés par la construction du futur, autour de :

  • L’ urgence climatique,

  • La Préservation de la biodiversité,

  • La lutte anti-colonialiste,

  • La mise en valeur du patrimoine Réunionnais

  • Les droits des artisans de la culture

  • La lutte féministe

  • La justice sociale

  • La vie chère

  • La lutte anti-gaspillage

  • Et plus largement tous les mouvements en lutte.

Rejoignons-nous ce dimanche 14 Juin à 14h au Q.G zazalé, pour, ensemble, imaginer une réponse commune. Rassemblons-nous et échangeons ! Plusieurs idées d’actions ont déjà émergé une grosse journée avec :

  • Grand kabar

  • Carnaval (Révolution déguisée)

  • Campement militant, avec des temps d’échanges et de formation

  • Théatre de rue

  • Cantine solidaire…

Allons ensemble : Mouvman bann dalon, Extinction Rebellion, Komité Panafrikin Rényoné, 5000 Pie d’Bwa, Collectif Zéro Déchet, Réparali Kfé, Récup’R, Patrice Pongérard, Franswa Tiber, Pascal Papou, Paul Hoarau, Bertrand Alamelou , Kaf Yab, Daniel Waro et Kaz Kabar, Fanm Dobout, Rasin Kaf, Croix Rouge, Emmaüs, Attac, MLK, Alternatiba Péi et ANV COP21, BAMBAM, Arnold Jaccoud, Planté pou Manzé, APPER, Koz Kaf LOA, Greenpeace, Inter-syndicale, Gouvern

2 J'aimes

Super ! Enfin un mouvement qui réunit toutes les forces ! Ils ont tout compris.
Je ne voudrais pas manquer ça. On y sera !

1 J'aime

Possible que j’y sois. Cela dépendra de la famille.

1 J'aime

La suite, c’est par ici

1 J'aime

Je n’ai malheureusement pas pu y aller.

Quelles sont vos impressions ? Qu’est-ce que vous avez le plus apprécié ?
Des intervenants en particulier ? Des thèmes en particulier ?
Est-ce qu’il y aura un compte rendu ?

Pour ma part, j’ai transmis mon impression rapide dans le sujet Convergence numérique des luttes sur Ronkozé.info. J’espère que d’autres personnes présentes lors de cette journée compléteront en ajoutant leur propre ressenti, compte-rendu. Il y avait tellement de monde. Même un petit mot.

1 J'aime

Oui, merci ; j’ai bien vu ta contribution.

Coucou, nous sommes arrivés en retard mais avons constaté que la grande majorité des associations étaient présentes et prêtes à faire une action commune. Ils y a toujours quelques digressions et divergences mais j’ai trouvé qu’il y avait quelques personnes compétentes qui recentraient le debat. Une 2ème réunion plus concrète aura lieu en juillet pour definir l’action à mener.
A noter la présence de 2 gendarmes qui ont essayé de nous subdiviser par groupe de 10 personnes, mais unanimement les personnes présentes ont refusé et les gendarmes sont repartis.
J’ai vu que Ketty prenait des notes donc je pense qu’elle sera en mesure de te faire un rapport plus détaillé que nous.

2 J'aimes

Je fais suivre le compte rendu:

Bonjour toulmon,

Ala in rotour par rapor la zourné dimans :

Tout d’abord, merci à tous et bravo pour l’intérêt qui nous a réuni.

Suite à la réunion de convergence du 14 juin à Zazalé, nous revenons vers vous pour un compte rendu.

Voici le format de ce mail : liste des participants, l’intention de la rencontre, déroulement, axes et perspectives.

Liste des participants :

Alternatiba, ANVCOP21, Exctinction Rebellion, Les révoltés du 974, Pedagogie Freinet, 5000pièdbwa, Rasine kaf, journal Témoignages, MIKS (syndicat artiste), QG StAndré, Germin’acteurs, Oasis, Compagnie ACTA, Zéro Déchet La Réunion, MLK, Mangue et solidaire, Ronkozé.info, ASCAB, Attac, Ankraké, LAPLL, CGTR, Arnold Jaccoud, Cercle Philosophique Réunionnais… merci de nous préciser si votre collectif/association n’a pas été cité.

Une bonne centaine de personnes était présente.

L’intention de base était :
fédérer un réseau inter-militant

  • apprendre à se connaître : maillage des réseaux récents avec les réseaux plus anciens > transmission des expériences
  • Créer un événement de A à Z tous ensemble
  • Continuer de réseauter après l’évènement

Déroulement :

Les prises de paroles ont débuté avec des présentations de collectifs, de valeurs, de luttes et aussi quelques propositions d’actions.

Il y a eu une tension autour du terme « carnaval ». Le week-end du 11 juillet sera l’occasion de passer plus de temps ensemble, d’échanger plus pour mieux se comprendre, mieux comprendre les valeurs et les luttes de chacun. Une modération plus claire permettra aussi de mieux répartir les prises de paroles et les temps de paroles.

Liste des axes de travail décidés ensemble :

justice, répression, féminisme, santé, planter, retour des réunionnais, histoire, patrimoine, vie chère, climat, la lutte, démocratie/désobéissance civile, enseignement, production alimentaire et énergétique, résistance, organisation… /propositions ouvertes.

Le prochain rendez-vous, décidé collectivement, se tiendra au rond-point même les 11 et 12 juillet prochains.
Idées en perspectives pour -gérer- l’organisation du 11&12 juillet :

  • propositions d’ateliers / répartition en groupes par thématique
  • documenter les thématiques en amont du 11 12
    
  • réaliser des jeux de rencontre
  • mettre en place des gestes de réunion, règles de discussion/écoute pour les débats
  • définir ensemble l’idée commune, la philosophie qui rassemble tous les groupes ; objectifs communs des différentes luttes
  • comprendre les priorités propres à chaque type de lutte et situer les luttes locales/nationales/mondiales
  • définir un outil de communication inter-groupe ( : lien Framapad suggéré en bas comme outil + lien du site ronkozé.info qui met à disposition un calendrier )
  • avoir/utiliser un/des média.s de diffusion
  • déterminer la date de l’évènement ; le nom ; nombres de jours ; le lieu ; le déroulé ; le mode de présentation des associations et collectifs : stands / projection / forums ; logistique et restauration.

Lien Framapad pour l’écriture des suggestions, attentes, objectifs pour préparer le week-end de travail du 11&12 juillet :

https://semestriel.framapad.org/p/organisation-du-11-12-9hb2?lang=fr

Tyinbo ansanm va nni plis for

Nartrouv byinto

4 J'aimes

@jeronimo : " Convergence des luttes…" J’ avais très envie de voir sur quelle base une UNION , comment et avec qui la réaliser , je ne connais pas tous les collectifs invités, je voulais être là , et surtout écouter , voir si çà me donne envie de m’ investir davantage .
Je me suis sentie un peu comme dans les réunions d’ Alternatiba où chacun expose son asso.
Des collectifs se sont présentés tels :
" Planté pou manzé "

  • " Leucose bovine "
    je partage leurs luttes .
    Il y a eu des asso comme Ankraké que je qualifierai " identité réunionnaise ";
  • Rasine kaf porteuse d’ une parole qui loin de rassembler nous divise dans la relation Réunion-France; Kafres-blancs ou qui entretient peut être plus confusément la relation zoréy-kréol .
    Dieu sait si je suis sensible quant au déni de la part kaf dans la société réunionnaise.
    J’ ai milité à Espace Afrique avec Rose Marie Var, nous avions fait avancer la question de la connaissance de l’ Histoire ,.
    Notre réflexion, notre travail a été respecté et reconnu mais il y a des comportements autour de cette question qui sont très toxiques et qui ne me semblent pas être porteurs de paix.
    Des souffrances pas guéries ou des structures qui en font leur fonds de commerce et des personalités qui ne sont pas meilleures que ces esclavagistes blancs qu’ ils décrient .
    Je suis très mal à l’ aise, La Réunion n’ avance pas avec çà .
    Je ne supporte plus ces divisions de revendications identitaires, in fine .
    Or, ce qui me semble crucial surtout après le Covid-19 , nos libertés restreintes, la surveillance des citoyens, j’ espérais voir les prémisces d’ un groupe, d’ un mouvement qui pense la chose politique , capable de s’ unir contre ce régime oppressant auquel nous devons trouver des issues…J’ espérais cette lumière…
    j’ ai vu des collectifs rassemblés certes mais pas d’ébauche d’’ union , nous en étions à la 3ème réunion ce dimanche 14 juin, m’ a t’ on rapporté .
    Je ne suis pas du tout intéressée par des actions type :
  • " déboulonner les statues de gros blancs esclavagistes " ou encore
  • "bloquer les grandes surfaces " pour le 20 décembre, et cette action a été proposée par une zoréy , syndicaliste éducation, je crois, que je connais et que je trouve sympa au demeurant .
    Bref, je n’ ai pas trouvé le niveau que j’ espérais .
    Je me suis ennuyée, cependant j’ai été très contente de revoir quelques personnes .
    Je ne suis pas sûre de continuer à participer à ces réunions, le prochain rassemblement est envisagé pour les 11-12 juillet .
    J’ ai tellement de livres à lire, de films à visionner, chais pas peut être que je continuerai à aller écouter , je ne lâche rien …et voir si des voix se libèrent , si le vent se lève…pou vréman .
    Voilà , c’ est juste mon ressenti .
4 J'aimes

Je comprends la lassitude que tu ressens, mais justement, ce genre d’événement est peut-être l’occasion de rallier les collectifs vers un peu plus de bon sens avec ta clairvoyance sur le sujet de l’identité et les choses contre-productives que ça peut susciter.

Ce ralliement, tu peux le faire parce que justement, tu vois plus loin qu’eux.

1 J'aime

Merci pour ce très bon retour @ketty.lisador

Je trouve courageux ce que tu viens d’exprimer, à savoir un certain malaise à partager un élan commun avec tous les militants, surtout lorsque la cause est identitaire, marquée par des souffrances et une envie de vengeance.

C’est tout à ton honneur et cela réconforte ceux qui, préférant se taire plutôt que de plomber l’ambiance du moment présent, reconnaissent avec toi l’ambiguïté de certaines paroles prononcées. Le temps long de l’écrit devient, ici, plus que complémentaire, il amène des nuances.

Ceci dit, tout l’enjeu d’une journée dite de « Convergence des luttes » c’est justement de surpasser nos désaccords. Il ne s’agit pas d’atteindre le consensus parfait. Les ennemis de mon ennemi ne sont pas nécessairement mes amis, mais deviennent des collègues de lutte.

Dans un brouhaha de colère, unis contre toutes les injustices, notre ennemi commun est ce système ultralibéral, déshumanisant, arrogant. J’ai peur de dire que nous, simples citoyens, sommes peut-être les derniers contre-pouvoirs, alors autant être le + nombreux possible.

petite musique d’ambiance

ps: cher lecteur anonyme, inscris-toi, ose publier, stp.
in ti modékri, kréol, yab, zorey, shinoi, kaf, malbar, nou tout ensamb

4 J'aimes

Merci à toutes et à tous pour ces retours, comptes rendus, impressions personnelles. C’était très éclairant.

@steve: Merci Steve pour tes encouragements , je dois encore y réfléchir quant à m’ impliquer sinon continuer à m’ y rendre pour écouter la tendance et construire ma pensée .
Je déciderai d’ ici jeudi si je m’ y rends ou pas .
@pvincent : je crois hélas qu’ il ne s’ agit pas de simples désaccords dont on peut discuter comme nous pouvons le faire entre modérateurs à Ronkozé .
Si les dates proposées à zazalé où je n’ ai pu tenir jusqu’ à la fin, je suis restée environ 3 heures tout de même et je n’ ai rien entendu qui inspire une " Convergence…" à part diverses propositions d’ actions .
Le thème " Racisme " ne me paraît pas très rassembleur .
Plus que dommageable que la vidéo de Radio Web Québec " OBAMAGATE" ait été censurée sur You Tube .
Ce serait que nous discutions de ce sujet ENTRE MODERATEURS sur Ronkozé .

2 J'aimes

Effectivement, mais aussi, ça n’est pas très positif.

Je me répète à le rappeler : Il y a des thèmes plus positifs et des manières de communiquer plus positives autour de ces thèmes.

Comme je l’ai dit à plusieurs reprises et que je n’hésiterai pas à le redire tant que ça ne rentrera pas dans nos cocos, je cite ci-dessous une situation que Mère Thérésa a vécu :

Un jour, des gens sont venus demander à Mère Thérésa de participer à une manif contre la guerre.

Elle a répondu qu’elle ne participerait jamais à une manif contre la guerre mais qu’elle serait la première à participer à une manif POUR LA PAIX.

Tout est dit.

1 J'aime

Korék mém mém .
Piouk Piouk zot Tout é zoli zour .

Au lieu d’une manifestation contre le racisme, il faudrait donc une manifestation pour la fraternité entre êtres humains.
C’est correct, @steve ?

1 J'aime

J’ai du mal comprendre ton raisonnement @steve.

Pourquoi est ce qu’on devrait se limiter à des luttes « positives »? Il me parait légitime qu’une personne ou un groupe victime de stéréotypes et de discriminations souhaite lutter contre ces injustices. Et il me parait plutôt sain que d’autres personnes souhaitent se solidariser à leur lutte, même si elle ne sont pas touchées directement par ces injustices.

Où est le problème?

Oui, prends ton temps, c’est le genre de décision qui doit être réfléchie.

C’est aussi mon avis.
Je pense même, sincèrement, que c’est un thème utilisé (par les dominants) pour diviser (la masse des dominés).