Conscience et connerie ou comment les extrêmes se rejoignent

(Juste un petit billet d’humeur pendant que je lis ce qui se dit sur la conscience afin de préparer une conférence sur ce thème et, plus précisément, sur le soi-agent, cad, l’équivalent moderne ce qu’on appelait l’âme.)

Je viens de tomber sur une citation de Steven Harnad, une sommité de la recherche sur la conscience et ce qu’il dit me dévaste tellement c’est con :

«J’aurais préféré un monde sans ressenti, dit-il, car ce serait un monde sans souffrance. Mais, bien sûr, dans un monde sans ressenti, il n’y aurait pas de préférence

Qui ne voit qu’en l’absence de ressentis, il n’y aurait surtout ni plaisir, ni joie ni rien de ce qui fait le bonheur de vivre ? Harnad lui, ne le voit pas. Il n’a d’yeux que pour la perte des préférences qui, sans être négligeable, est presque futile comparée à la perte de tout affect.

On mesure donc encore une fois à quel point il est vrai que les extrêmes se rejoignent puisque la pensée « scientifico-philosophique » qui, en s’interrogeant sur la conscience, s’élève au sommet de la question de (savoir ce qu’est) l’Homme, rejoint, « en même temps », les profondeurs abyssales de la connerie humaine. :wink:

:grinning: :smile: :sweat_smile: :rofl:
J’adore ta phrase !
J’ai de beaux échantillons à partager, moi aussi, suite à une convocation par ma hiérarchie hier. Les nazis ou les soviétiques ont trouvé leurs héritiers dans la France de 2021.

Celle-ci ne vient-elle pas justifier « philosophiquement » le transhumanisme ? Par ce dernier terme, je fais référence aux modifications génétiques et nanotechnologiques de l’être humain. Un être humain qui pourra très bientôt être télécommandé devenant un esclave total, un robot organique sans ressenti, sans préférence. Obéissance totale.

Comme tu ne le sais que trop, nul besoin de nanotechnologies pour avoir un troupeau d’obéissants totalement. Les médias et les politiciens font très bien le boulot. Bon il est vrai que l’obéissance n’est pas totale encore. Mais ils n’ont pas abattu toutes leurs cartes. Une bonne guerre, ça met tout le monde d’accord. Rappelle-toi 14-18. C’était de la pure propagande, une fabrication minutieuse et tout le monde était prêt à y aller (ou presque). On parlait d’une « guerre courte, fraîche et joyeuse » et les gens gobaient ça n’est-ce pas ? C’est dire le potentiel de robotisation de l’humain vu le caractère insondable de son pouvoir d’illusion (ou l’infini de sa connerie quoi ! :wink: )

1 J'aime

Je suis d’accord sur l’existence d’un troupeau d’obéissant-e-s et même certains zélé-e-s. J’ai un bel exemple à te donner; mais en privé.

Toutefois, les gens de pouvoir sont des drogués et ils n’en ont jamais assez. Le pouvoir absolu consisterait à commander 100% des individus par wifi … et la technologie rend justement cela possible.

Il suffirait de pouvoir insérer les composants dans les individus qui permettraient de les connecter à un réseau informatique mondial. On pourrait alors les commander par intelligence artificielle. Mais comment parvenir à leur insérer ces fameux composants, avec leur consentement si possible ? Ah ! J’ai une idée … Et si on les leur injectait en les vaccinant ?

PS : Exemple de technologie utilisant le support de nanoparticules injectées dans le corps humain (notez bien le numéro du brevet) : Juste mon opinion: WO/2020/060606 - CryptoCurrency System Using Body Activity Data (breveté par Microsoft de Bill Gates)

1 J'aime

La piste vaccinale est sérieuse et hautement suspecte mais pour le moment je continue de penser qu’ils font fonds sur les médias qui sont encore la meilleure manière de faire entrer dans la cervelle ce qui peut la téléguider : des idées. C’est pour ça que je parlais de 14-18. C’était une guerre « idéale », une pure invention, une pure machination et nous avons tellement bien marché qu’un siècle après tout le monde y croit encore. La 2nde est du même tonneau mais comme elle est une conséquence de la première qui a eu des effets bien réels, elle n’a pas ce côté de pure dégueulasserie d’autant plus criminelle qu’elle est artificielle.

Oui, j’ai vu le n° du brevet, très évocateur !

1 J'aime

Peux-tu en dire plus, s’il te plaît ? J’aime bien qu’on m’explique l’Histoire avec des points de vue divergents. J’apprends beaucoup depuis plusieurs mois et je découvre alors des mensonges grossiers dans les manuels que je suis censé utiliser en classe.

On en a déjà parlé il y a un an au moins. C’est des auteurs anglais qui ont écrit toute une série de bouquins sur la fabrication de A à Z de cette guerre. Je retrouve ça et je publie ici. A bientôt…

Parmi les événements qui entourent cette guerre de 1914-1918, je note :

  • 1913 (23 décembre) : Création de la Federal Reserve Bank
  • 1917 (8-15 mars) : Guerre civile russe. « Révolution de février ». Chute du tsarisme
  • 1917 (2 avril) : Entrée en guerre des États-Unis, dirigés par Woodrow Wilson
  • 1917 (7 novembre) : Guerre civile russe. « Révolution d’octobre ». Prise de pouvoir des bolchéviques
  • 1917 (2 novembre) : Déclaration de Balfour

J’y vois des acteurs qui ne sont pas forcément mis en avant dans les livres d’Histoire.

1 J'aime

a cette liste j’ajouterais le 13 octobre 2017, date à laquelle la Vierge a réalisé le premier miracle annoncé 3 mois à l’avance devant plusieurs dizaines de milliers de portugais à Fatima tout en livrant ses trois fameux secrets à trois petits bergers du coin.
Elle annonçait les troubles en Russie et les persécutions de l’Eglise ainsi que les tribulations présentes qui semblent bien correspondre à l’Apocalypse de Jean.

Quoi qu’il en soit (mais comment ne pas y voir un lien ?), c’est aussi le jour où le président US Woodrow Wilson a donné à l’avocat des sionistes US son consentement à la déclaration Balfour, de sorte que le monde a basculé ce jour là dans cet « attracteur » problématique, c’est le moins qu’on puisse dire.

1 J'aime

Je suppose que tu voulais écrire 1917.

1 J'aime

Oui, c’est clair. J’ai confondu.

Les auteurs à suivre ici sont McGregor & Docherty.

Mais je considère qu’il faut aussi avoir lu le super, super livre de Douglas Reed « La controverse de Sion ».

La question qui reste non clarifiée chez McGregor et Docherty c’est de savoir si cette élite britannique qui organise son empire mondial est seulement britannique ou si, finalement, elle ne serait pas manipulée par une autre communauté ayant elle aussi des espérances planétariennes plus anciennes, peut-être millénaires ? :wink:

1 J'aime

Je suppose que tu veux parler des Minions qui cherchent toujours à sa placer sous l’égide du plus gros, du plus fort parmi les méchants :wink: :

1 J'aime

Oui, oui, bien sûr tu as raison. C’est exactement ça et cet excellent petit film résume parfaitement l’idée. J’ai continué à rigoler avec le second qui est aussi très bon pour illustrer un autre fâcheux travers humain…

1 J'aime