Bonne nouvelle, les statistiques sur la grippe

Bonjour,

Je partage une information glanée sur le Net.
Il me semble que les données statistiques sont véridiques, en provenance de l’OMS.


– source publication OMS à la date du 2020-10-12T00:00:00Z, document officiel

Pour faire court, depuis l’apparition du Covid-19, plus personne (ou si peu) ne meurt de la grippe, contrairement aux statistiques des années précédentes. De là, à en déduire que le transfert du nombre de morts de la grippe vers le covid-19 explique ce phénomène étrange, il n’y a qu’un pas, que seuls les « complotistes » (ou plutôt les « dénonciateurs de complots ») peuvent faire.

Et pendant ce temps, les merdias continuent à nous faire peur …

Vous en pensez quoi ?

2 J'aime

:eye: Attention, mauvaise interprétation de l’auteur, explication ci-dessous.


Quant au nombre de morts cumulés par année, voici un graphique en provenance de l’INSEE


– source nombre de décès en France

Autrement dit, aucune augmentation particulièrement visible d’année en année => 2020, une année comme une autre !

En lisant le travail des statisticiens, on y apprend que c’est surtout dans les DOM où le taux de mortalité a progressé, et bien sûr la Réunion en fait partie, avec sa démographie caractéristique, en constante augmentation.

1 J'aime

:eye: Attention, mauvaise interprétation de l’auteur, explication ci-dessous.


Visiblement l’INSEE a du se faire taper sur les doigts lors de la parution de leurs premières statistiques.
Voici leur dernière publication. Les résultats sont désormais plus conformes à la « sainte Vérité médiatico-gouvernementale ».

Franchement, c’est à ne plus rien comprendre. :thinking:

  • Dans le premier graphique, on ne constate aucune surmortalité pour la période de mai à août 2020, sur 4 mois => conséquence de la première vague

  • Dans le deuxième graphique, on constate cette fois-ci une surmortalité pour la période de septembre à octobre, sur 2 mois => conséquence de la deuxième vague

En regardant les 2 graphiques côte-à-côte, on peut se demander si la deuxième vague n’est pas plus mortelle que la première vague. Qui arrive à y croire ?

Ou alors, pire, en mode complotiste, que les statisticiens de l’INSEE seraient sous pression du gouvernement pour changer leur méthode aboutissant au graphique ? :cold_sweat:


Voici également la version PDF pour une synthèse complète deces_insee.pdf (1,5 Mo)
Le choix du titre du document est particulièrement orienté.

Plus de décès pendant l’épisode de Covid-19 du printemps 2020 qu’au cours de la canicule de 2003

Tout en publiant le graphique suivant avec cette explication.

Le nombre de décès supplémentaires est ainsi plus important au cours de l’épisode de la Covid-19. Cependant, cet épisode a duré 2,5 fois plus longtemps : 60 jours contre seulement 24 jours pour la canicule. Ainsi, rapporté au nombre de jours, le surcroît de mortalité est en revanche supérieur pendant la canicule : 638 décès supplémentaires par jour (soit 48 % de décès supplémentaires) contre 455 pour la Covid-19 (+ 28 %).

Comment l’INSEE arrive-t’il à publier un titre pareil ?
Comparer une période de 60 jours à une autre période de 24 jours. Honteux :face_vomiting:

1 J'aime

Un message a été scindé en un nouveau sujet : Post Vérité

Ooops, pardon, mea culpa.
J’ai oublié de publier les statistiques de l’INSEE du 1er mars au 30 avril.
Le voici

Il est plus conforme à celui de novembre.
La période mai à août, quant à elle, ne montre pas de surmortalité par rapport aux années précédentes.

Je me suis trompé, la période de mai à août ne correspond pas à la première vague.
Bon, je reviens sur mes propos à l’égard de l’INSEE, leur travail me semble désormais + cohérent.
J’ai crié au loup, inutilement ! À l’avenir, j’essaierai de ne pas confondre mois de mars et mois de mai.
:grimacing:

Il n’y a pas de deuxième vague ! Cela n’est jamais arrivé dans l’histoire des épidémies !
C’est expliqué dans le documentaire « Hold-Up » et répété par les lanceurs d’alerte depuis des mois !
Les « testés positifs » ne sont ni des malades, ni des malades graves, ni des morts.
Une épidémie s’évalue avec des malades, des hospitalisations et des morts.
Or, tout est normal. Il y a eu une épidémie saisonnière en mars-avril et depuis, c’est terminé.
On assiste juste à une bascule (par incitation financière) des diagnostics de grippe, de pneumonies, de bronchites, etc., vers le « covid-19 ». En France, les médecins généralistes sont payés 55 € au lieu de 25 € lorsqu’ils font une consultation étiquetée « covid-19 ». Les hôpitaux sont payés 5000 € chaque fois qu’ils déclarent un décès associé au covid-19 au lieu de cancer, arrêt cardiaque, etc.
La manipulation est tellement énorme que je ne comprends pas qu’on pose encore la question ! Surtout ici !
Et nous sommes à quelques mois à peine de la vaccination forcée et du puçage !!!


Et en plus nous (les populations d’outre-mer) sommes parmi les populations visées prioritaires !

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_vaccins_9_juillet_2020_-care-conseil_scientifique-_comite_vaccin.pdf

Confer page 10 :

1)Départements et régions d’outre-mer, en cas de risque de pénurie de lits de réanimation(au-delà des populations prioritaires déjà ciblées)La population ultra-marine représente 2 800 000 habitants, répartis sur les territoires comme suit: 390 000 en Guadeloupe, 370 000 en Martinique, 270 000 en Guyane, 850 000 à la Réunion, 256 000 à Mayotte, 275000en Polynésie française et 270000enNouvelle-Calédonie

Nous serons parmi les premiers à être traités comme des animaux domestiques !
Il faut se réveiller !

désolé, je n’arrive pas à télécharger ton document. Peux-tu vérifier l’url, stp ?

Il y a une bizarrerie juste après 2020_- … Certains caractères (tiret bas du 8) disparaissent de l’hyper-lien alors que je les ai copiés-collés dans la zone d’écriture.

Essaie comme ceci : VACCINS CONTRE LE SARS-CoV-29 JUILLET 2020 - UNE STRATEGIE DE VACCINATION

Là, c’est bon. Cela fonctionne de mon côté.

Merci, super ça fonctionne.
Je stocke le PDF ici sur Ronkozé pour plus de visibilité
avis_vaccins_9_juillet_2020_-care-conseil_scientifique-_comite_vaccin.pdf|attachment (2,0 Mo)

Le paragraphe de la page 10 que tu conseilles

B. Populations considérées comme prioritaires en second lieu : environ 5 millions de personnes.

  1. Départements et régions d’outre-mer, en cas de risque de pénurie de lits de réanimation(au-delà des populations prioritaires déjà ciblées)

La population ultra-marine représente 2 800 000 habitants, répartis sur les territoires comme suit:
390 000 en Guadeloupe,
370 000 en Martinique,
270 000 en Guyane,
850 000 à la Réunion,
256 000 à Mayotte,
275000 en Polynésie française
et 270000 en Nouvelle-Calédonie

1 J'aime

Les prioritaires en premier lieu, ce sont les métiers en contact avec le public. Les commerçants, les enseignants, les chauffeurs de bus, les fonctionnaires en contacts avec le public, etc.

Mais quelle que soit notre profession, à la Réunion, nous y passerons toutes et tous ! … sauf si un renversement intervient avant la fin du premier trimestre 2021.

1 J'aime

Les statistiques sur la grippe se confirment.

La grippe, elle, est un peu particulière. Il n’y a pas juste “moins” de malades de la grippe cet hiver, alors que le Covid-19 fait des ravages. Il n’y en a quasiment aucun.

“Un hiver sans épidémie grippale, c’est du jamais vu”, explique au HuffPost le médecin Thierry Blanchon, responsable adjoint du réseau Sentinelles, qui traque depuis 30 ans les épidémies saisonnières.

environ - 15 000 morts par rapport aux statistiques habituelles, rien qu’en France.
impossible à masquer facilement.

Bonjour,

étonnée par les chiffres annoncés, à savoir 0 grippe… je suis allée sur le site de Santé Publique France, rubrique Grippe.

Le graphique publié dans le Huffpost semble trafiqué.
À mon sens ils ont eux même ajouté la case « 2020/2021 » alors que le bilan saisonnier n’est pas édité.
Pour l’instant le dernier bilan est pour la période hivernale 2019/2020, l’hiver 2020/2021 n’étant pas terminé…

Bilan grippe 2019-2020-1.pdf (1,0 Mo)

Voici le graphique original, issu du pdf Santé Publique, qui est je pense à l’origine de l’article.
Vous remarquerez qu’ils ont modifié les intitulés, bien moins précis dans l’article que ci dessous.

Bref je n’arrive même pas à savoir si ce graphique est bien la source utilisée.

Tableau Santé Publique édité en oct 2020 :

Comparaison avec graphique Huffpost :


Je reste donc très critique face à la véracité de cet article cité.

1 J'aime

L’explication est simple : faute de malades covid-19, les mondialistes ont :

  • attribué les décès de comorbidité au covid-19 (plus de 95% ne sont pas morts du covid-19)
  • ont créé la notion de « cas positif » (ce qui ne veut pas dire malade)
  • et maintenant volent les malades des autres maladies voisines.

Il faut savoir que ce « covid-19 », virus génétiquement modifié (brevet déposé par l’Institut Pasteur), devait faire 65 millions de morts d’après la simulation Event 201 réalisée fin 2019 (deux mois avant le début de l’épidémie).

L’épidémie a fait un « flop » et les médias du monde entier ont dû bricoler pour convaincre les populations de se faire inoculer (un produit génique expérimental) malgré la dangerosité du covid-19 équivalente à celle d’une simple grippe saisonnière.

1 J'aime