Bienvenue en enfer

Bienvenue dans le gouvernement des riches, pour les riches et par les riches.
Soyons précis, le régime de gouvernement représentatif des plus riches d’entre nous.

À quoi servent les riches (et pourquoi on vote pour eux) ?

Le genre d’émission qui ne survivra pas au nouveau quinquennat faute de redevance publique.
En parlant de thune, d’oseille, de flouze, de moula, au fait saviez-vous que Ronkozé est en train de mourir ? Merci de participer, ici on accepte même les « pauvres » … encore pour quelque temps.

3 J'aime

Le (seul) jeu de société

C’est comme ça que le jeu fonctionne.
Depuis toujours !

1 J'aime

Vous avez gagné

Bravo Bill Gates, Elon Musk, Jeff Bezos, vous avez gagné, vous êtes formidables.
Maintenant rendez l’argent et on recommence la partie, chiche ?
Personnellement, je propose de changer de jeu : le Ğeconomicus

2 J'aime

En tout cas depuis 1789 et la légalisation de l’usure (1ère loi votée par les "Révolutionnaires).
La création monétaire ex nihilo donne un pouvoir immense aux banques privées (qui émettent plus de 90%, dans la zone euro) et à l’Etat corrompu (qui émet le reste, moins de 10%, avec sa banque centrale).

1 J'aime

J’ai beau cherché, je ne trouve aucune source qui relate de ce fait.

Il me semble que l’usure a été légalisée par l’église à la fin du Moyen Âge, pour pouvoir faire des expéditions vers le nouveau monde… je me trompe ?

EDIT:
la page Wikipédia sur l’usure confirme effectivement ce que dit @eccolulo :

À partir du XVe siècle, des compagnies de commerce, des banques, puis des manufactures peuvent être fondées en France et rémunérer des fonds empruntés, mais sur la base d’une dérogation du roi

Au XVIIIe siècle, on trouve, dans la plupart des grandes villes de commerce, à côté des banques dont la liste officielle est publiée chaque année dans l’Almanach royal et dont l’activité est de remise et d’escompte de billets ou d’effets de commerce de place en place, des banques de crédit, presque toutes d’origine protestante

Avec la Révolution française, l’activité bancaire et le prêt à intérêt deviennent complètement libres, et de nouvelles banques sont créées dans presque toutes les villes, avec des fonds considérables provenant presque toujours de la spéculation sur les biens nationaux et la fourniture aux armées.

L’église catholique lève sa condamnation du prêt à intérêt en 1830, mais le Vatican ne l’a rendu licite qu’en 1917

Usure (finance) — Wikipédia

Avant la révolution, c’est très encadré et est soumi à dérogation du Roi. Après la révolution, libéralisation totale du prêt bancaire.

1 J'aime

De là à se demander à qui a profité le crime régicide, il n’y a qu’un pas que ma mère et la loi m’interdisent de faire… :wink:

J’ai appris ça en écoutant des conférences de Marion Sigaut.

Oh non ! L’Eglise catholique réprimait cela ! C’est l’une des principales causes de différent (euphémisme) entre juifs et chrétiens, d’ailleurs. Dans les textes religieux, l’usure est d’ailleurs interdite entre juifs. Et strictement interdite pour les chrétiens et les musulmans.

Les chrétiens protestants ont effectivement adopté la pratique qui était moralement et religieusement seulement autorisée par les juifs.

Toujours dans les conférences et les livres de Marion Sigaut (historienne), il est expliqué qu’une fois la légalisation de l’usure effectuée, le débat à l’Assemblée nationale a immédiatement porté sur la citoyenneté accordée ou pas aux juifs de France (environ 40.000 à l’époque).

Je vais essayer de vous trouver cela …

J’ai trouvé plusieurs liens mais, désolé, je ne peux pas vous indiquer précisément à quel moment elle dit exactement ce que je vous rapporte :

  • « 1ère loi des révolutionnaires : légalisation de l’usure »
  • ensuite : « citoyenneté pour les juifs de France ».

Voici quelques liens trouvés sur Youtube : Marion Sigaut - La Révolution Française, la France et l'Histoire - YouTube ; Marion Sigaut : La révolution de 1789 contre la France. - YouTube ; Marion Sigaut sur la Révolution - YouTube ; Marion Sigaut - Les mensonges de la Révolution française - YouTube ; etc. ou encore là : Juste mon opinion: PENSEUR HÉTÉRODOXE #62 🗣 Marion SIGAUT 🎯 La Révolution Française : L’entrée dans le système capitaliste 📆 19-04-2022 .

Les deux faits rapportés ci-dessus ont été rappelés lors de différents entretiens entre Eric Montana (une journaliste à la retraite qui fait un remarquable travail de réinformation) et Marion Sigaut. De mémoire, c’était encore le cas lors d’un entretien où Marion Sigaut et Valérie Bugault étaient toutes deux les invités (peu-être ici : Juste mon opinion: Éric Montana : « À bâtons rompus » avec Valérie Bugault & Marion Sigaut ou là : Juste mon opinion: Combien d'entre nous savent que la première loi qui a été votée 3 mois après le 14 juillet, date de la prise de la Bastille par les "révolutionnaires", a été la légalisation de l'usure ?).

1 J'aime

ce qui me gêne, c’est ce qu’il y a entre parenthèse.
en gros, c’est comme si à la Révolution française, la première loi aurait été de rendre esclave toute la population française au dictat des banquiers, sic !

bref, si on se permet de réécrire l’histoire en l’orientant comme cela nous chante, toute vérité devient mensonge et inversement.

selon moi, il y a d’abord des intentions, puis des récupérations. il ne faut pas confondre cause et conséquence.

1 J'aime

C’est pourtant factuel ! Comme tu l’écris justement :

la première loi aurait été de rendre esclave toute la population française au dictat des banquiers

Je te donne un autre exemple. L’abolition de l’esclavage. Quand Sarda Garriga est venu porter la bonne parole à la Réunion, en 1848, il a affranchi les esclaves :

  • après leur avoir fait signer un contrat de travail
  • et en offrant une compensation financière aux maîtres esclavagistes.

C’est écrit dans cet ordre chronologique dans le livre d’Histoire que j’utilise dans ma classe de primaire (« Histoire Géographie de la Réunion ») et dans « Le Grand Livre de l’Histoire de la Réunion » -tome 2 (page 369) :

  • décret du 18 octobre publiant annonçant l’abolition de l’esclavage pour le 20 décembre 1848
  • mais décret du 24 octobre instituant le travail obligatoire pour les affranchis « considérant que la liberté ne peut subsister sans le travail » (comme détaillé page 371).

D’esclaves, les affranchis sont devenus des salariés. Leur salaire leur a permis de payer le gîte et le couvert qu’ils recevaient préalablement « gratuitement » puisque de toute façon ils n’avaient rien pour payer.

Regarde bien la main gauche de Sarda Garriga, ce qu’elle montre. « Allez les gars, au travail ! ». Et dans la main droite, le bout de papier, que je pensais jadis être une attestation d’homme libre, … ben c’est en fait le contrat de travail.

https://histoire-image.org/sites/default/thi2_garreau_001f.jpg

Encore une arnaque au nom de la liberté et des droits de l’homme.

1 J'aime

C’est pourtant factuel !?!
Mais où, c’est factuel, une preuve, une trace.
Y’a tout sur Internet sur les lois françaises et la révolution, et désolé je ne trouve pas une seule source (sérieuse) qui entérine ce fait.
Alors soit ce fait est une invention, soit il faut le prouver …

Je t’ai donné le nom de l’historienne Marion Sigaut, sa bibliographie, des liens vers des conférences, la date de promulgation de la loi (2 octobre 1789) …

N’oublie pas une chose capitale :

L’Histoire est écrite par les vainqueurs.

ben c’est pareil, la citation de Marion Sigaut, ça veut dire quoi ?
Les royalistes c’étaient des gentils, ils protégeaient bien les gueux, les bouseux des méchants révolutionnaires, c’est ça le message ?

Cela signifie que de nouveaux maîtres ont remplacé les anciens maîtres.

Merci Jérôme pour ce travail documentaire extrêmement édifiant je pense pour ceux qui ne sont pas encore allé regarder de ce côté-ci de l’Histoire

1 J'aime

Oui, tu as des difficultés avec cette idée car nous vivons toujours sous l’emprise de l’idéologie révolutionnaire cad, dans l’Histoire écrite par les vainqueurs et leurs adversaires étaient forcément les méchants.

Mais je me rappelle très bien d’une conf. de Marion Sigaut expliquant comment le pouvoir royal interdisait les marchés aux spéculateurs de manière à ce que le bon peuple puisse acheter sa farine au prix habituel.

La décapitation du roi a servi à libérer les forces de la spéculation et de l’exploitation financière par l’usure. Le jour où tu comprendras ça, tu feras un grand pas dans la compréhension de l’état du monde présent qui ne cesse de dévaler dans le même attracteur maléfique…

ok, j’essaye de lire tes sources Eric Montana

Juste mon opinion: Combien d'entre nous savent que la première loi qui a été votée 3 mois après le 14 juillet, date de la prise de la Bastille par les "révolutionnaires", a été la légalisation de l'usure ?
[…]
Aujourd’hui et après 230 ans de mensonges et de tromperies, grâce à Internet, celui qui cherche la vérité historique peut la trouver.

Ben moi je cherche je trouve pas :frowning:

[…]
Le moment que nous vivons aujourd’hui annonce de grands et graves changements. Et au risque de faire hurler la police de la pensée dont je me fous comme de ma première chemise, je me dois de vous révéler qu’il y a un document et un seul qui vous permettra de connaître les plans, les projets des banquiers, mais aussi de comprendre ce qui se passe aujourd’hui, ce sont les fameux « Protocoles des Sages de Sion. »

Ah le fameux protocole des sages de Sion. Faisait longtemps.
Sérieusement, vous croyez encore à ce genre de foutaises contes de fée pour complotistes amateurs ?

Désolé, moi je n’adhère pas, je fuis même.
Si on gobe ce genre de balivernes, on ne s’arrête plus, la lune est creuse, etc…
:hole:


ps : je découvre le pamphlet Dialogue aux enfers entre Machiavel & Montesquieu, je dois reconnaitre que cela correspond au titre de ce sujet :wink:

Par sa présentation d’une réalité truquée pour des raisons politiques, le Dialogue se montre précurseur d’ouvrages ultérieurs comme le 1984 de George Orwell, ou les œuvres de Philip K. Dick, eux aussi baignés de vision politique — voire de la notion de spectacle mentionnée brièvement par Marx, et que mettra en exergue beaucoup plus tard le mouvement situationniste.
[…]
Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu — Wikipédia

C’est ce que tu fais à chaque fois, hélas. A chaque fois qu’il y a une information déstabilisante, tu hurles à la « fake news », au « complotisme ». Tu cherches désespérément le détail qui te permettra de dire « complotisme ! » ; en l’occurrence la controverse sur l’authenticité du texte « Le Protocole des Sages de Sion » alors qu’on parlait … de la loi du 2 octobre 1789 légalisant l’usure ! C’est lassant.

C’est Eric Montana (le journaliste à la retraite) qui cite ce texte ; pas Marion Sigaut (l’historienne) ni Valérie Bugaut (docteur en droit).

Le moment que nous vivons aujourd’hui annonce de grands et graves changements. Et au risque de faire hurler la police de la pensée dont je me fous comme de ma première chemise, je me dois de vous révéler qu’il y a un document et un seul qui vous permettra de connaître les plans, les projets des banquiers, mais aussi de comprendre ce qui se passe aujourd’hui, ce sont les fameux « Protocoles des Sages de Sion. » Une fois que vous aurez lu ce document vous serez KO debout car tout y est expliqué dans le moindre détail jusqu’à la plus grande crise économique d’aujourd’hui, crise largement planifiée à l’avance utilisant la pandémie comme excuse ou alibi. Je vous laisse regarder la vidéo de Valérie Bugault pour en avoir un aperçu, même si elle n’évoque jamais le nom de ce document, mais dont elle détaille le contenu dans son analyse de la situation. Je vous suggère aussi de vous intéresser à l’historienne Marion Sigaut, courageuse mais pas téméraire, qui révèle une version de la Révolution française plus proche de la réalité.

C’est exactement ce que Marion Sigaut dénonce : l’arnaque de la Révolution française.
Tu dis ne rien trouver sur internet, pourtant, je t’ai donné des liens vers des conférences de l’historienne Marion Sigaut (spécialiste de cette période), des liens/des vidéos que j’ai trouvés sur Internet (le site Youtube plus précisément). Elle a même un site : http://marionsigaut.com/
Et elle a écrit des livres :
:mag_right: Bibliographie :

• Babeau Albert Le village sous l'Ancien régime.,  1878
• Bouchu  Claude: questionnaire tiré de la  Déclaration des biens, charges et dettes des communautés de la généralité de Dijon.
• Chandernagor, Françoise. L’Enfant des Lumières 
• Delamare Nicolas Traité de la Police, , publié entre 1705 et 1722
• Doniol  Henry Histoire des classes rurales en France et de leurs progrès dans l'égalité civile et la propriété: 1857 – PARIS, Guillaumin et  Cie, Libraires
• Herbert, Claude-Jacques Essai sur la Police générale des Grains, publié anonymement en 1754.
• Kaplan Steven ,Le Pain, le peuple et le roi, la bataille ru libéralisme sous Louis XV. 
• Lüthy Herbert La Banque protestante : 
• Nicolas Jean La Rébellion française , 
• Rivière HF, Précis historique et critique de la législation française sur Le commerce des céréales et des mesures d’administration prises dans les temps de cherté. avocat à la Cour impériale, docteur en Droit, lauréat de l’académie de législation, (1859).
• Saint-Jacob, Pierre de Les Paysans de la Bourgogne du nord au dernier siècle de l’Ancien régime. Bibliothèque d’histoire rurale. 
• Taine Hippolyte Les Origines de la France contemporaine, La Révolution ; l’anarchie, 
• Vührer A., Histoire de la dette publique en France, par ancien commis principal au ministère