Bible, espace et steak grillé

Je vous propose un petit moment récréatif pour décoller de la planète à peu de frais…

L’occasion nous en est donnée par l’article ci-dessus qui évoque d’abord le show holographique et en odeurs de Mélenchon pour en venir à une étude qui s’intéresse aux parfums de l’espace.

Jusque-là, pourquoi pas ? Rien de spécialement choquant sauf qu’il est quand même insolite de constater qu’à l’espace pourrait être associée, entre autres, l’odeur du steak grillé.

Et là en lisant cela, j’ai tilté parce que le premier à avoir évoqué cette possibilité absolument folle à mes yeux n’est pas un scientifique.
Il s’agit de Mauro Biglino qui, bien qu’autodidacte, a été pendant seize ans traducteur officiel pour le Vatican du texte hébraïque de la Bible juive dans la version des Massorètes (je vous laisse wikipédier si le sujet vous intéresse).

Un beau jour il en a eu marre de traduire en ajoutant des couches d’interprétation théologiques. Il a rejoué la geste de la Réforme et a prétendu s’en tenir à l"'écriture seule" (Scriptura sola), donc à la « lettre », sans aucune interprétation surajoutée.

Cela l’a amené à une lecture de la Bible absolument ébouriffante puisqu’elle raconte comment une civilisation extra-terrestre s’est installée sur Terre, a créé un enclos (l’Eden) où l’Homme a été engendré par manipulations génétiques.
J’ai lu ses quatre livres car ses propos sont adossés au texte biblique et c’est toujours intéressant d’aller voir la réalité de près.

J’ai « disjoncté » un certain nombre de fois et n’ai pu suivre l’auteur dans nombre de ses conclusions matérialistes et sacrilèges mais là où j’ai trouvé qu’il poussait le bouchon vraiment trop loin c’est quand il a tenté d’expliquer pourquoi Yahvé aimait le fumet des holocaustes (sacrifice consistant à tout brûler afin de tout consacrer à Dieu alors qu’habituellement ce qui était « offert » aux dieux était ensuite consommés (d’où incidemment la découverte des bénéfices de la fermentation pour les galettes de blé (pain) et le raisin (vin))).

Son explication de la tendre affection de Yahvé pour le fumet de la chair grillée, voir carbonisée (en particulier celle du premier enfant que les Hébreux (comme les peuples environnants) offraient en sacrifice) était que cela lui rappelait quand il voyageait dans l’espace (ce serait l’odeur qu’a le scaphandre quand on le retire).

Cela m’a paru une pure insanité mais comme je suis par nature charitable avec les égarements de mes semblables vu que j’en ai connu moi-même un certain nombre, je ne lui en ai pas tenu rigueur et je continue de considérer son travail comme intéressant et même éclairant quand bien même ses conclusions sont, à mes yeux, absolument fausses car il est complètement étranger à l’Esprit.

Quoi qu’il en soit, le fait de découvrir que son élucubration barbecue se trouve recoupée par une étude scientifique a un petit côté absolument sidérant et je voulais partager cela avec vous. Je vous laisse vous débrouiller avec.

PS: Ma position de fond concernant Biglino comme les autres critiques de la Bible sera bientôt disponible ici (je croyais l’avoir déjà publiée ici ou là or il semble que ce ne soit pas le cas, donc ça ne saurait tarder car le document est finalisé)

Explications me semblant blasphématoires en tant que chrétienne, mais la tournure des phrases… Hilarant!
Merci de me faire rire en ces temps difficiles.

1 J'aime