Atelier du 24 octobre: Manifeste

Lieu pour regrouper les textes, photos, etc. des groupes de travail convergence pour l’écriture du manifeste.

Salut
a nou lé la en atelier Ronkoze pou aprend utiliz a li. i sembl fastoche

  • un
  • deux
  • trois
1 J'aime

oui, c’est ok pas trop dur

1 J'aime

Manifeste Politique 2.pdf (63,5 Ko)

Démocratie

1 J'aime

Manifeste C3A.pdf (113,9 Ko)

Salut, les travaux du Comité d’Action pour l’Autosuffisance Alimentaire, suite à la convergence.

Trois actions ont déjà eu lieu et continuent : - Aide sur des chantiers solidaires (Zarlor la Ter)
- Rencontre avec le maire de la Plaine des Palmistes
- Diffusion du film « Qu’est ce qu’on attend ? »

A venir en novembre : Audit dans les mairies, sur les cantines scolaires et le respect de la loi EGALIM

Un message a été scindé en un nouveau sujet : Manifeste Politique Zazalé 24 oct 2020

Bonjour @ValerieP

Merci pour la publication du « Projet de Manifeste Santé-environnement ».

Je me suis permis de recopier le contenu du message issu du PDF, et de l’insérer dans un format lisible par Ronkozé. Le sujet est transformé en WIKI, ce qui signifie qu’il est facile de travailler collaborativement sur ce texte, il suffit d’appuyer sur le bouton « modifier »

https://koz.ronkoze.info/t/wiki-manifeste-sante-environnement/1214/2

Dis-moi ce que tu en penses, et si c’est facile « d’amender » le texte.
Je reste en aide pour aider à formater le texte pour une meilleure lecture…

Programme Actions Révolte Eli :

1 J'aime

Merci @Nath,

ça c’est de la photo de qualité, avec un maximum d’informations.
à retravailler pour inclure chaque événement dans la catégorie #evenement-rencontre

  • 2020-11-05T00:00:00Z défrichage Ravine Misouk
  • 2020-11-06T00:00:00Z st Leu Vélorution
  • 2020-11-07T00:00:00Z commémoration Éli ravine du trou + marché
  • 2020-11-08T00:00:00Z planté pou manzé
  • 2020-11-09T00:00:00Z kozé covid - mairie St leu
  • 2020-11-10T00:00:00Z fête du don + teat révolté - mairie de St Leu
  • 2020-11-11T00:00:00Z ateliers marmay - front de mer

Framapad à enrichir:

https://annuel2.framapad.org/p/contribution-feministe-au-manifeste-9jgx?lang=fr

https://annuel2.framapad.org/p/convergence-9jh1?lang=fr

https://annuel2.framapad.org/p/convergence---sante-environnement-9jh1?lang=fr

https://annuel2.framapad.org/p/convergence---histoire-patrimoine-9jh1?lang=fr

https://annuel2.framapad.org/p/convergence---education-engagement-9jh1?lang=fr

https://annuel2.framapad.org/p/convergence---economie-democratie-9jh1?lang=fr

https://annuel2.framapad.org/p/convergence---solidarite-justice-9jh1?lang=fr

Compilation des posts Ronkozé.info pour écriture du manifeste
Culture, histoire, patrimoine, réparation:

Justice:

Education:

Economie/Démocracie:

Définir la convergence:

Zaksion po la zistis, zaksion po lédikasion, zaksion antirasis, zaksion réparasyon, zaksion féminis, zaksion po la démokrasi, zaksion po la santé, po la natir, zaksion po lékonomi…

Quelques compte-rendus pour alimenter le manifeste:

https://semestriel.framapad.org/p/convergence-compte-rendu-du120920-9iya?lang=fr&fbclid=IwAR0GBZ4UmI45xZOcFicA2YeDOSP1zlSUTNwi7r5Uy3fTEb-sOTlCQY0Foo0

1 J'aime

Par rapport aux possibilités d’intégration de Framapad, on peut assez facilement ajouter une url qui force l’apparition d’une iframe comme, par exemple, dans ce message 11 et 12/7 - Convergence des luttes - la suite.

Cependant, il me semble à l’usage que dans Ronkozé, la fonctionnalité WIKI est mieux adaptée et va plus loin. Je précise que j’apprécie beaucoup l’utilisation de Framapad avec qui j’ai des accointances en matière de logiciel libre. Je reconnais volontiers que pour écrire de manière collaborative et ce de façon quasi anonyme (car nul besoin de s’enregistrer) cet outil mérite le respect et remplit bien volontiers sa tâche.

Je veux bien aider et faire une tentative pour l’un des thèmes des ateliers convergence, comme par exemple WIKI Manifeste Santé-Environnement. Faisons le ensemble :slight_smile:

si je comprends bien, tu as cherché à compiler plusieurs informations dans le même message.
pour info, le classement par catégorie officie également à merveille

Autonomie alimentaire:

Racisme:

Atelier racisme.pdf (448,3 Ko)

Lettre ouverte à lire à partager

Madam, mésié, la sosiété,

La prokirèz la di n’in procédure pou zazalé èk soupréfé dann zournal télé midi, vandrodi 21out.

Falé nou vèy télé po konèt. Koz si nou san nou…kosa sa ?

Sé domoun i sort dann péi la fré na la kaz fonksion i désid térin po domoun i dor dann ronpwin?

La tèr i koz, zot i antann pa? domoun la bezwin, zot i wa pa?

Té désidèr ! Zot téi koné nou rod térin !

Nou lavé di M.Thien Ah Koon lané pasé kan li la nni si ronpwin. Nou lavé anvoy in lèt préfé L’amaury lané pasé, la zamé réponn. Nou di, nou ardi la lwa shak instan zot i vien dann ronpwin. Na fine di zandarm, na fine di bann RG, na fine di, na fine ardi. Le 3 zanvié, kan na défrish park Matana an frish, térin la komine laba la châtoire, po lanivèrsèr zazalé, nou lavé di osi: inn dé kou la pass dann zournal. Nou la fé konèt domoun si bann rézo sosio osi.

Ala nou la ankor, nou giny rant dan zot mod, nou giny sèrv zot langaz zot i inpoz osi.

Nou koz pa bonpé, nou koz in fwa dan lané…

Nou sé zazalé. In lorganizasion domoun. Domoun dan la divèrsité. Domoun an ronnkozé. Domoun an sobaté. Domoun dann bitasion. Domoun an lartisitik osi. Dèrièr la bash, dèrièr palèt, na domoun i abit tèrla, na domoun i organiz, i mèt ansanm. Nou lé an lyannaj, an konvèrzans sanm bonpé zorganizasion. Si zot wa la tèt le piton, bli pa na la lav dosou.

Rann anou nout bout la tèr po viv an réyoné, sansa nou sar pran.

La tèr-la !

La tèr na le drwa shwazi la manièr èl i port anou…zwazo bélié i shant dan nout zorèy, moushamièl i dans dovan nout zié, shipèk i sot si nout zépol, flèr moufia i kado nout né zoli zoli lodèr, frui lantanié i fé shant nout lang an gouté…

Tout, tout, tout i fé santi anou… tout, tout, tout i di anou zwé nout rol, pran nout plas.

Zonbri nout bann gramoun la mélanz sanm la tèr-la. Lèspri zansèt an linvizib i port anou, bondié ansanm.

Nou batay pa po fé arlèv la natir, nou sé la natir i arlèv.

Nou na le drwa in karo la tèr.

Planté !

Nou na le drwa plant an fami, an lantouraz, nou na le drwa plant an rèspé le vivan. Nou na le drwa dévlop nout manièr planté koman gramoun la amont anou…

Manzé !

Nou na le drwa manz bon manzé, nou na le drwa shwazi nout manzé. Nou na le drwa manz réyoné…

Sonyé !

Nou na le drwa shwazi la manièr sony nout kor, nou na le drwa shwazi nout médikaman, nou na le drwa plant nout tizane, nou na le drwa dévlop nout tizanité…

La tèr !

Nou na le drwa awar gayar semans, semans nout péi, semans la tèr, semans an divèrsité. Nou na le drwa sony zanimo an rèspé. Nou na le drwa konstrui nout souvrènté alimantèr.

La kaz !

Nou na le drwa konstrui dan le rèspé le vivan. Nou na le drwa shwazi ousa, sanm kisa, épisa koman nou viv. Nou na le drwa konstrui la kaz la manièr gramoun la amont anou.

Nou na le drwa viv si la tèr, si la tèr bondié, si la tèr nout zansèt, koman gramoun la amont anou. Nou la le drwa dévlop nout kiltir lokal dan larkansièl domounité.

Sa nout bann drwa sa. Sa bann drwa tout domoun si la tèr sa.

Nou na le drwa shanté, kriyé, dansé nout drwa la tèr.

Nou na le drwa pa manz manzé an pèstisid, an pwazon, nou na le drwa pa manz manzé la fane karbone partou po ariv ziska nout zasièt, nou na le drwa pa manz zafèr la déforèsté po planté, nou na le drwa pa manz manzé la èsplwat domoun po produi, nou na le drwa pa manz manzé la plant san rèspé le vivan, nou na le drwa pa manz manzé gro magazin i vann.

Nou na le drwa rofiz désèrtin médikaman, nou na le drwa rofiz vaksin, nou na le drwa poz kèstion le sistèm la médsine konvansionèl. Nou na le drwa rofiz bann semans modifié zénétik, nou na le drwa rofiz bann semans dézénéré, bann semans in sèl kalité. Nou na le drwa rofiz i « sony » zanimo kalibré po le sistèm kolokapitalis, nou na le drwa pa manz zanimo maltrété. Nou na le drwa rofiz konstrui èk tro béton, èk matèrièl inporté. Nou na le drwa rofiz i park anou dann kaz anlèr.

Nou na le drwa viv, planté, manzé, sonyé, travay la manièr nou vé, an rèspé.

La tèr, par térin an mass, i vann, i trèt an biznès, plizanplis térin i sava dan la min rienk inn ti ponyé. Térin i sava dan la posh gro zozo, gro zindistriyèl ouswa dar min gro plantèr sipèrmékanizé…dar min domoun lé sanrèspé po le vivan, po la vi. La manièr le sistèm i tourn i akapar nout bann mwayin prodiksion, i priv anou nout libèrté produi, nout resours, nout natir, nout loksizen. Fé grandi la vil, fé grandi la vil mèm, sa i fé koul tro béton si nout volkan. Béton-la i défann la tèr bwar dolo la pli, dolo le sièl i fane po li. Nou touf, nou bril si la blak sho. Kan kaparèr i pran la tèr, sé fanm i gout, sé la zénès i gout, sé réyoné i gout. Le tourné-viré bann désidèr, bann gro zozo i kondane anou dann in shomaz andémik, i kondane anou kit La Rénion. Le rol la tèr, sa lé an zarboutan pou nout domounité. Plant kann partou an monokiltir, po fé dosik èk la rak ? Pou la diabèt èk lalkolis alor…Vien pa parl anou planté po fé karbiran po zot sosiété loto oté. Nou wa la zantrifikasion monté, la komans StGilles…la po rant partou, la po nni an zénosid par sibstitision zot méné. Zot konbinézon i riskab done azot in fors, bé fo zot rannkont nout konbinézon nana gayar.

Té bann désidèr, zot i dwa anou.

Riskab zot téi kalkil na in zépine dan zot pié…aléwar in lansor.

Zot lé rèsponsab na plizanplis zinégalité, zot lé rèsponsab la pèrt bann konésans, bann savwar-fèr agrikol, zot lé rèsponsab la disparision nout lang, nout kiltir…nout réyonèzté.

Nou vé pa in zékli zot sibvansion, zot larzan sal. Sé pa 2.3 mièt va kontant anou, sé in vré politik démokratik po la tèr.

Nou invit azot rant dan le gran komision réyoné pou la tèr nou sar lansé. Komision-la va pèrmèt rokonèt, mèt nivo bann drwa fonsié domoun. Fodra arèt èk la koripsion, le kliantélis po ariv dann in vré partaz la tèr.

La nou koz pa rienk po Zazalé, bé nou koz po bonpé réyoné osi, po bonpé tèrien.

Zazalé na osi zilé zone anparmi. Zilé zone la dépoz livré zone bann désidèr, san nouvèl. Zilé zone la pèrmèt fé nèt l’OPMR po la vi shèr, zéro rotour. Girardin la nni, la inior anou. Minis LoutreMer Lecornu i sort pass La Rénion, li la inior le travay nou la fé, lot avan lavé fé zoli promès, la zamé rèspèkté…2 zour apré nou la désid fé viv ronpwin-la le 3 zanvié 2019. Ala nou la nou lé ankor la. Zot téi krwa nou té mor, alé war nou lé pa mor. Zazalé la rouv le ron po zilé zone ver zilé rouz, po bann san zilé osi. Nou lé an sinbioz èk lasosiasion bann révolté. Tèrla nou fine ariv an konvèrzans. Tèrla nana domoun par santèn i tourn i vir i mont i dsann an mèt ansanm. Tèrla nana bann zorganizasion i travay avèk. Zazalé lé an lyannaj sanm La Gwadloup, La Martinik, La Guyane, Mayot, la Kanaky, La Frans…Sak zot i wa: la bash, palèt, volay… ronpwin-la la, sa la tèt le piton sa…dosou nana la lav i bouy. Sou la sann nana la brèz. Tansion

Pangar sak zot i fé sanm nou. Nou sé in bout le pèp.

Ala nou la ankor, nou rant dan zot mod, nou giny sèrv zot langaz.

Nou koz pa bonpé, nou koz in fwa dan lané.

Rann anou nout bout la tèr, Rann domoun zot bout la tèr

Gouvèrnay bato fou lé dan zot min

Plis z’aa tap si nout pié, plis n’a dansé

Plis z’aa antèr anou, plis n’a pousé

Rann tout domoun sat i vé la tèr son bout

Rann anou, sansa nou sar lèv an gèp an bouton po pran

Zazalé

Lèt po tout domoun,po lir po partazé

Rendez nous la tèr

Madame, Monsieur, la société,

Le vendredi 21 août 2020 au JT de midi, Madame la procureure a déclaré que le sous-préfet de la Réunion avait entamé une procédure concernant le rond point des Zazalés.

Il est regrettable de devoir regarder le télévision pour l’apprendre. On parle de nous sans nous ? A quoi cela rime-t-il?

Ces hauts fonctionnaires arrivant de France métropolitaine bénéficient de logements de fonction et se permettent de décider de l’avenir de gens vivant sur un rond-point.

La tèr i koz, zot i antann pa? Domoun la bezwin, zot i wa pa?

Té désidèr ! Zot téi koné nou rod térin !

Nous avons informé monsieur le Maire du Tampon lors de sa visite au rond point l’an dernier. Nous avons également envoyé un courrier au Préfet Amaury qui est resté sans réponse.

Et nous le disons et le redisons aux autorités (gendarmes, policiers, renseignements généraux) qui viennent régulièrement.

Pour notre premier anniversaire, le 3 janvier 2020, nous avons défriché le parc communal Matana à la Châtoire.

L’événement était couvert par les médias qui ont bien relayé l’information de notre recherche de terrain. Et nous continuons de diffuser en boucle sur les réseaux sociaux et de répéter sans cesse: « Zazalé rod térin ! »

Encore une fois, nous devons utiliser votre mode de fonctionnement et se servir d’un langage que vous nous imposez afin que vous nous compreniez.

Nou koz pa bonpé, nou koz in fwa dan lané…

Nou sé zazalé: une organisation domoun; domoun dans la diversité; domoun dans le ronnkozé; domoun dans la lutte; domoun dans le « planté po manzé »; domoun dans l’artistique aussi. Derrière les bâches, derrière les palettes, des familles habitent là et s’organisent dans le partage et la solidarité. Nous sommes dans le lien et dans la convergence avec plusieurs organisations. Si vous voyez la tête du volcan, sachez qu’il y a de la lave dessous.

Rann anou nout bout la tèr po viv an réyoné, sansa nou sar pran.

La tèr-la !

La terre a le droit de choisir la manière de nous porter. L’oiseau bélier chante dans nos oreilles. L’abeille danse devant nos yeux. La sauterelle saute sur nos épaules. La fleur Moufia offre à nos nez une jolie odeur parfumée. Le fruit du latanier fait chanter nos langues aux papilles éveillées… Tout, tout, tout nous fait sentir et ressentir cette nature. Tout, tout, tout nous dit de jouer notre rôle et de prendre notre place. Les nombrils de nos aïeux se sont mélangés à cette terre.

Les esprits de nos ancêtres nous portent avec Dieu.

Nou batay pa po fé arlèv la natir, nou sé la natir i arlèv.

Nous revendiquons notre droit d’accès à la terre.

Planté!

Nous avons le droit de planter en famille, dans nos quartiers. Nous avons le droit de planter dans le respect du vivant.

Nous avons le droit de planter de la façon dont nos ancêtres nous l’ont appris.

Manzé !

Nous avons le droit de manger sain, de bonne qualité et de choisir nos aliments. Nous avons le droit de manger réunionnais.

Sonyé !

Nous avons le droit de choisir la manière de nous soigner. Nous avons le droit de choisir nos médicaments. Nous avons le droit de faire pousser nos plantes médicinales, de développer et transmettre les savoirs et les savoir-faire de nos tizanèr.

La tèr !

Nous avons le droit d’avoir de bonnes graines, des semences de chez nous, des semences de la terre, des semences diversifiées. Nous avons le droit d’élever nos animaux dans le respect du vivant. Nous avons le droit de construire notre souveraineté alimentaire.

La kaz!

Nous avons le droit de construire dans le respect du vivant. Nous avons le droit de choisir où, avec qui et comment vivre notre vie. Nous avons le droit de construire une maison comme nos anciens nous l’ont appris.

Nous avons le droit de vivre sur la terre, la terre du BonDieu, la terre de nos ancêtres, comme nos anciens nous l’ont appris. Nous avons le droit de développer notre culture locale dans la biodiversité des cultures humaines.

Ce sont nos droits. Les droits de chaque individu sur terre.

Nous avons le droit de chanter, crier, danser notre droit à la terre.

Nous avons le droit de manger sans pesticides, sans poisons. Nous avons le droit de refuser de manger de la nourriture ayant pollué la planète de carbone avant d’arriver dans nos assiettes. Nous avons le droit de ne pas consommer des aliments ayant participé à la déforestation pour pouvoir être plantés. Nous avons également le droit de ne pas manger
des aliments produits en exploitant des êtres humains. Nous avons le droit de refuser de manger tout ce qui a été planté sans respect du vivant. Et nous avons le droit de boycotter les magasins qui vendent tous ces produits là.

Nous avons le droit de refuser certains médicaments. Nous avons le droit de refuser des vaccinations. Nous avons le droit de poser des questions sur le système médical conventionnel. Nous avons le droit de refuser les semences génétiquement modifiées, dégénérées et d’une seule variété. Nous avons le droit de refuser que vous « éleviez » des
animaux calibrés pour le système colo-capitaliste. Nous avons le droit de ne pas manger des animaux maltraités. Nous avons le droit de refuser de construire avec trop de béton et avec des matériaux importés. Nous avons le droit de refuser d’être parqués en appartement.

Nous avons le droit de vivre, planter, manger, soigner, élever et travailler, comme nous le souhaitons, dans le respect.

La terre, par parcelles et en masse, est vendue et elle est devenue un business. De plus en plus de terrains n’appartiennent qu’à une petite poignée de personnes. Ces terrains sont répartis dans les poches des plus riches, des industriels, des grandes exploitations , de surcroît polluantes et ultra mécanisées sans respect pour le vivant et pour la vie.

Le fonctionnement même de la société, nous accapare nos propres moyens de production, nous privant de notre liberté de produire, nous privant de nos ressources, de notre nature, de notre oxygène.

Agrandir les villes encore et encore, c’est faire couler trop de béton et de bitume sur notre volcan. Ce même béton qui empêche la terre de boire l’eau de pluie que le ciel sème pour elle. Nous tous brûlons sur cet asphalte ardent.

Ils s’accaparent tout. Ils prennent la terre. Les femmes, la jeunesse, les réunionnais en font les frais. Chaque décision que vous prenez condamne un peu plus le peuple réunionnais dans un chômage endémique, nous obligeant à quitter l’île. La terre est le pilier de notre humanité. Pourquoi planter partout une monoculture ne produisant que sucre et alcool ? Diabète et alcoolisme nous sont donc imposés ? Et ne venez pas nous parler cultures pour vos biocarburants destinés à votre monde surmotorisé.

Nous voyons la montée en force de la gentrification, qui a commencé par Saint-Gilles et s’étale massivement sur notre Ile. Votre politique s’affirme de plus en plus comme un génocide par substitution.

Votre alliance vous donne peut-être une force, mais réalisez que notre combinaison à nous est magnifique.

Té bann désidèr, zot i dwa anou.

Peut-être que vous pensiez qu’il y avait une épine dans votre pied, détrompez-vous, c’est une sagaie.

Vous êtes responsables de l’amplification des inégalités, vous êtes responsables de la perte des connaissances, du savoir-faire agricole, vous êtes responsables de la disparition de notre langue, de notre culture… nout réyonèzté. Nous ne voulons pas un fragment de vos subventions, votre argent sale. Ce ne sont pas deux trois petites miettes qui vont nous contenter, c’est une vrai politique démocratique pour la terre que nous voulons.

Nous vous invitons à rentrer dans la grande commission réunionnaise pour la terre que nous sommes en train de mettre en place. Cette commission va permettre de reconnaître, de rééquilibrer les droits fonciers des particuliers. Il est temps de mettre un terme à cette corruption, pour un réel partage de la terre. Nous ne parlons pas qu’au nom des Zazalés, nous
parlons aussi pour beaucoup de réunionnais, pour beaucoup de terriens.

Parmi les Zazalés, il y a aussi des gilets jaunes. Les gilets jaunes ont déposé le livret jaune aux décideurs, qui restent à ce jour sans nouvelle. Les gilets jaunes ont permis de faire naitre l’OPMR pour combattre « la vie chère », aucun suivi.

Madame Girardin est venue et nous a ignoré. Le ministre des Outre-mer, Monsieur Lecornu s’est également déplacé à la Réunion et là encore, il a ignoré le travail que nous avons fait. Les belles promesses de Madame Girardin n’ont jamais été respectées. Deux jours après, le 3 janvier 2019, nous avons donc décidé de faire vivre le rond-point. Ala nou la nou lé ankor la. Zot téi krwa nou té mor, alé war nou lé pa mor.

Zazalé a ouvert le rond aux gilets jaunes, verts, rouges et aussi pour les sans gilets. Nous sommes aussi en symbiose avec l’association « les révoltés du 974 ». Nous sommes une convergence. Par centaine, nous faisons vivre ce rond-point dans le partage. Ici, de nombreuses associations travaillent avec nous. Zazalé est aussi en lien avec la La Gwadloup, La Martinik, La Guyane, Mayot, la Kanaky, La Frans… Ce que vous voyez, ce sont peut-être des bâches, des palettes, des volailles… Le rond-point, sa la tèt le piton sa…dosou nana la lav i bouy. Sous la cendre, il y a la braise. Prenez garde, ceux qui agissent sans nous. Nou sé in bout le pèp.

Encore une fois, nous devons utiliser votre mode de fonctionnement et se servir d’un langage que vous nous imposez.

Nou koz pa bonpé, nou koz in fwa dan lané.

Rann anou nout bout la tèr, Rann domoun zot bout la tèr

Gouvèrnay bato fou lé dan zot min

Plus vous nous taperez sur les pieds, plus nous danserons.

Plus vous nous enterrerez, plus nous pousserons.

Rann tout domoun sat i vé la tèr son bout

Rann anou, sansa nou sar lèv an gèp an bouton po pran

Zazalé

Salut tout le monde, est ce qu’il serait possible d’avoir le manifeste en version word pour le réécrire en écriture inclusive?

Bonjour Kramux, bienvenue,

Tu penses à quel manifeste, celui-ci Manifeste Politique -- QG Zazalé -- 24 oct 2020 ?

Pour le format Word, désolé, je ne peux pas aider.
En revanche, tu es le bienvenu pour publier une autre version ici sur Ronkozé en version inclusive, à la suite du premier manifeste ou dans un autre sujet selon ton choix. Si tu veux travailler de manière collaborative, il est également possible d’activer le mode WIKI. Si je peux aider, n’hésites pas.